Une page du catalogue au hasard
Parcourez le catalogue des Rencontres Internationales, effectuez une recherche dans les archives des oeuvres présentées depuis 2004. De nouveaux extraits vidéos sont régulièrement mis en ligne, les images et les textes sont progressivement mis à jour.
Guy massaux
La selva oscura
Experimental fiction | 4k | color | 19'0'' | Belgium / Italy | 2018
La Selva oscura (La forêt obscure) film/vidéo, texte de Dante Alighieri, La Comédie, L’Enfer, Chant treizième (XIII) Préambule: Dans la forêt des suicidés, Dante et Virgile croisent deux formes humaines qui fuient devant eux, arrachant tout sur leur passage et brutalisant ainsi elles-mêmes leur chair jusqu’à ce que des chiennes faméliques (Harpyes) les rejoignent et les dépècent. Tel est le châtiment de ceux qui ont péché contre eux-mêmes par dissipation. Synopsis: Par une nuit obscure, A. et D. progressent, séparément, dans une forêt où nul sentier n’indique le chemin à suivre, où aucune issue ne se présente à eux. Ils se sont égarés, la forêt les retient. Ils surgissent de l’obscurité, débusqués par les éclairages qui les aveuglent. Un face-à-face s’installe entre eux et la forêt, à la présence des arbres répondent leurs propres regards et voix. A. s’est levé, D. de même, résonnent en eux les aboiements d’une meute de chiens qui progressivement se rapproche. Une course-poursuite est engagée où toute issue leur sera fatale.
Guy Massaux est artiste visuel, curateur d’exposition, professeur d’art à l’Académie des beaux-arts de Bruxelles. Après avoir consacré son travail d’artiste principalement à la peinture, il oriente, depuis plusieurs années, ses préoccupations de création autour de l’image en mouvement par l’écriture cinématographique, notamment à travers des dispositifs de vidéo-installations. Il a réalisé plusieurs courts métrages en langue italienne, La Selva Oscura (2018), Il Rifugio (2014) et "B.", film en cours de post-production (2020). Il partage ses principales activités et son emploi du temps entre l’Italie et la Belgique. Il collabore régulièrement avec Mirco Mencacci ingénieur du son. Créateur des univers sonores de films italiens tels que « Le Regard de Michel Ange (Lo Sguardo di Michelangelo) » de Michelangelo Antonioni, « Nos meilleures années (La Meglio gioventu)» de Marco Tullio Giordana ou encore «La Fenêtre d’en face» (Facing Windows) de Ferzan Ozpetec. Pour ses créations, il travaille sur une nouvelle manière de diffuser le son et développe le système du « son sphérique », utilisé pour la première fois dans le film « Le Regard de Michel Ange ».