Une page du catalogue au hasard
Parcourez le catalogue des Rencontres Internationales, effectuez une recherche dans les archives des oeuvres présentées depuis 2004. De nouveaux extraits vidéos sont régulièrement mis en ligne, les images et les textes sont progressivement mis à jour.
Johan grimonprez
Raymond Tallis | On Tickling
Vidéo expérimentale | hdv | couleur | 8'0'' | Belgique / Pays-Bas | 2017
In this short film by Johan Grimonprez, philosopher/neurologist Raymond Tallis argues that consciousness is not an internal construct, but rather relational. Through the intriguing notion that humans are physically unable to tickle themselves, Tallis explores the philosophical notion that we become ourselves only through dialogue with others.
Artiste multimédia, réalisateur, curateur, écrivain, Johan Grimonprez est né à Roeselare, en Belgique, en 1962. Il a étudié l’anthropologie culturelle puis la photographie et les nouveaux médias à l’Académie royale des Beaux-Arts de Gand, en Belgique. Membre de la School of Visual Arts de New York, il a également suivi l’Independent Study Program au Whitney Museum. Actuellement, il vit et travaille entre Bruxelles et New York. Johan Grimonprez travaille aux frontières de l’art et du cinéma, du documentaire et de la fiction. Son travail, acclamé par la critique, sollicite une double analyse de la part du spectateur. Opérant une archéologie des médias contemporains, son travail interroge les tensions de l’intime dans le cadre d’une société globalisée. Il questionne notre réalité, façonnée par l’industrie de la peur, peur qui a envahi le dialogue social et la politique. En proposant de nouvelles écritures à travers lesquelles un récit peut se déployer, son oeuvre met l’accent sur une multiplicité d’histoires et de réalités. Enfant de la première génération télé, l’artiste mélange d’une nouvelle manière fiction et réalité et présente l’histoire comme une dimension multi-perspectiviste ouverte à la manipulation. Il a conquis la critique internationale grâce à son premier film-essai « dial H-I-S-T-O-R-Y » (composez H-I-S-T-O-I-R-E) en 1997, félicité aux festivals de Toronto et de San Francisco. Ses longs métrages « Double Take » (2009) et « Shadow World » (2016) ont reçu de multiples prix dans des festivals internationaux. Grimonprez remporte en 2005 le ZKM International Media Award, le Spirit Award et le Black Pearl Award en 2009 lors de l’Abu Dhabi Film Festival. Son œuvre a également été acquise par NBC Universal, ARTE et BBC/FILM 4. En 2016, son film ‘‘Shadow World’’ (Monde d’ombres) a obtenu une bourse de la part du Sundance Institute et a été diffusé en avant-première au Tribeca International Filmfestival de New-York la même année. Ce film remporte le prix du meilleur long-métrage documentaire au Festival International du film d’Edimbourg ainsi qu’au 61ème Festival International du Film de Valladolid en Espagne. En 2017, il remporte le « Ensor Best Documentary 2017» au Ostend Film Festival, en Belgique. Le travail de Johan Grimonprez a été présenté dans les principales institutions du monde entier, notamment au Hammer Museum (Los Angeles), à la Pinakothek der Moderne (Munich), au MoMA (New York). Ses installations font également partie des collections du Centre Pompidou, du 21st Century Museum of Contemporary Art, à Kanazawa (Japon), ainsi que de celles de la Tate Modern (Londres).