A catalogue page at random
Browse the Rencontres Internationales catalogue, or search the archives of the works presented since 2004. New video clips are routinely posted and the images and text are regularly updated.
Frederic nauczyciel
La Peau Vive [Skin Live]
Video installation | mp4 | color | 38'0'' | France | 2017
J’ai invité dans le studio des complices de plusieurs années, issus de la communauté noire transgenre des deux territoires, et d’autres artistes connus ou inconnus, engagés dans des pratiques performatives, masculines et féminines, urbaines et savantes – waaking, krump, art performance, slam... Tous sont reliés par un désir puissant d’inventer leur identité et par une appartenance revendiquée aux marges, réelles et symboliques. Je leur ai proposé de filmer eux-mêmes leurs tatouages, leurs scarifications, leur peau, face à la caméra ; et ce faisant, à échantillonner, une partie de leur histoire. La Peau Vive est un film ralenti de corps qui s’auto-filment, sans parole. Seule persiste la respiration, caisse de résonnance, action organique du corps, rythme irrépressible du vivant. Fresque picturale, qui renvoie aux premiers gestes de l’art, à l’histoire de l’art, les corps écrivent et documentent ce que les voix ne disent pas. La peau devient l’espace d’écriture de récits, dans un aller-retour entre dissimulation et affirmation. La ville s’imprime dans les corps qui sont les sondes et les plaques sensibles de ses turbulences, en ajustements permanents. Nous entrons dans les paysages qu’elle dessine au hasard, mémoires ou auto-archives d’une passion, d’un deuil, d’une lutte pour tenir droit debout.
Frédéric Nauczyciel est artiste visuel. Il vit à Paris et travaille entre Paris et Baltimore. Depuis 2011, il déploie des installations vidéos, des photographies et des performances qui relient les ghettos noirs de Baltimore et la périphérie parisienne, puisant dans la force de langages performatifs tel que le Voguing, les fanfares déambulatoires ou la langue des signes. Ses projets en cours sont des récits mettant en jeu la langue, la trans-communauté, la traversée des lignes de partage. Il développe l’idée d’un « endroit de confiance », un espace libre d’assignation où la singularité de chacun existe sans labellisation. Il a exposé au Musée de la Chasse à Paris (2012), au Mac/Val (2012), au Festival d’Avignon (2013), au Palau de la Virreina, Barcelone (2010), au FotoFest International, Houston (2015) entre autres. Ses films ont été montrés aux Rencontres Internationales Paris / Berlin, au Festival Distrital à Mexico City, au Palace Festival à Chicago, etc. Frédéric Nauczyciel est artiste associé à la Cité des Arts et aux Ateliers Médicis.