Une page du catalogue au hasard
Parcourez le catalogue des Rencontres Internationales, effectuez une recherche dans les archives des oeuvres présentées depuis 2004. De nouveaux extraits vidéos sont régulièrement mis en ligne, les images et les textes sont progressivement mis à jour.
Eleonore de montesquiou
Olga&Olga
Doc. expérimental | hdv | noir et blanc | 29'39'' | France / Russie | 2017
Olga et Olga vivent du côté russe de la frontière entre l`Estonie et la Russie. Les deux femmes sont meilleures amies depuis des décennies, depuis que les usines ont fermé dans le pays et qu’elles se sont retrouvées à faire les marchés. Le film est un double portrait des Olgas et tout particulièrement de leurs rapports aux hommes. Notre sujet favori est l’évolution de la situation spécifique des femmes lorsque l’environnement politique et économique du pays a radicalement changé. Héroïnes du film, elles se complètent parfaitement, l’une dramatique et pessimiste, l`autre beaucoup plus drôle. Ensemble, elles donnent une image complète des femmes de cette génération.
Eléonore de Montesquiou est née en 1970 à Paris, elle vit à Berlin et Tallinn. Son travail est basé sur une approche documentaire de la réalité, films (vidéos) dessins et textes. Ses collaborateurs sont à ce jour les compositeurs Peter Zinovieff, Phonic Psychomimesis, Helena Tulve, Tanja Kozlova, Lembe Lokk et Marcel Türkowsky; et les graphistes Aadam Kaarma, Heidi Sutterlütty, Ethan Burkhard et Jose Soares de Albergheria. Depuis 2007, Eléonore de Montesquiou mène un projet à long terme à la frontière Russie-Estonie “ NA GRANE ” composé de films et publications. En 2005-2006, elle réalise ATOM CITIES en Estonie, films, dessins, publications et une pièce sonore réalisée pour les ACR de France culture, sur l’ex-ville soviétique close pour recherche nucléaire de Sillamäe, une ville habitée exclusivement par des Russes en Estonie. Lauréate de la villa Médicis Hors les Murs 2006, elle filme des femmes qui prennent régulièrement le train entre la Pologne et l’Allemagne pour aller travailler à Berlin. En 2008-2009, elle est résidente à Moscou (Senat Stipendium für Kulturaustausch). Depuis 2010, elle filme à la frontière entre l’Estonie et la Russie: Kreenholm (2010), Remember (2011), Notes (2015), Olga&Olga (2015). Ses premiers projets traitaient du rituel de la robe de mariée (1998, France), de la maternité: Swing, ma demeure (2003, Paris-Berlin) à la relation à la propriété privée “ Minu maja on minu maa ” (2001, Estonie) et “ Par exemple, Ebenthal ” (2004, Autriche). Avec Olga Olga Helena (2005, St-Pétersbourg), Eléonore de Montesquiou questionne le départ de réfugiés politiques et leur vie en exil, démarche qu’elle poursuit à présent avec les migrants qui arrivent en Estonie: Feu (2017), Le Général (2017), Sans retour (2017), Babylne (2017) Commando Sacko (2017).