Catalogue > Liste par artiste
Parcourez la liste complète des artistes présentés dans le cadre des Rencontres Internationales depuis 2004. Utilisez le filtre alphabétique pour affiner vos recherches.  mise à jours en cours 
Lisa klapstock
Catalogue : 2007Ambiguous Landscape : Helsinki | Doc. expérimental | dv | couleur | 99:99 | Canada | Finlande | 2007
Lisa klapstock
Ambiguous Landscape : Helsinki
Doc. expérimental | dv | couleur | 99:99 | Canada | Finlande | 2007

Ambiguous Landscapes (2003-2005) comprises large-scale ?dislocated? photo diptychs and a wall-mounted 5-screen video work. The subject matter of natural and man-made landscapes includes a granite stair, a grass field, a paved dyke, a scrubby hillside, and a snowy slope, all rendered unfamiliar and spatially ambiguous with the camera. These landscapes, made abstract by the analogue camera, are brought back into the realm of the real through temporal mechanisms involving the presence of a figure in the work. The figure registers and describes space and time, altering our perception of the depicted landscape, transforming it from a flat image into a three-dimensional space. In the videos, the movement of the figure traversing an otherwise empty and still landscape, reveals the shape of the depicted topography, as well as its expanse, and in the process registers both time and space. These moving images are endlessly repeating, looped with a built-in randomness that produces moments when the same landscape appears, at different points in time, across multiple screens. The videos are nevertheless largely still, setting up a situation of waiting and expectation. www.lisaklapstock.com

Lens-based artist Lisa Klapstock lives and works in Toronto and holds a Communication degree from Simon Fraser University, Vancouver. With a focus on everyday places and their human occupation, Klapstock?s practice investigates the relationship between photographic depiction and visual perception. Since the late 90?s, Klapstock has participated in numerous solo and group exhibitions in Canada, and in Europe where she has also participated in residencies: Stichting Duende Aktiviteiten, Rotterdam (2002); the Helsinki International Artist-in-Residence Programme, Cable Factory (2004); and the Danish International Visual Art Exchange Program, Copenhagan (2007). Klapstock?s work is in corporate and public collections including the Musée de la Photographie, Belgium; the Museet for Fotokunst, Denmark; the National Portrait of Canada, the Winnipeg Art Gallery (CA); the Kamloops Art Gallery (CA), and the Art Gallery of Hamilton (CA). Between 2004 and 2006, Klapstock?s work toured Canada in a solo exhibition, Liminal, organized by the Southern Alberta Art Gallery and accompanied by a monograph. She is represented in Canada by Jessica Bradley Art + Projects, Toronto and Diane Farris Gallery, Vancouver.

Hanke kleij
Catalogue : 2005De wachter | Doc. expérimental | betaSP | couleur | 27:0 | Pays-bas | 2003
Hanke kleij
De wachter
Doc. expérimental | betaSP | couleur | 27:0 | Pays-bas | 2003

Portrait poétique du Lage Erfburg, un petit pont à Rotterdam. Sur la signification d´un endroit insignifiant. Les gens traversent ou attendent. Fragmentation et unité. Un film qui parle d´attendre, de regarder et de voir.


Hanke Kleij (1976) est une rélisatrice et une artiste multimédia. Elle a étudié à l´Académie de Musique et de théâtre de Rotterdam.

Arthur kleinjan
Catalogue : 2018ABOVE US ONLY SKY | Installation vidéo | mp4 | couleur et n&b | 27:30 | Pays-Bas | 2018
Arthur kleinjan
ABOVE US ONLY SKY
Installation vidéo | mp4 | couleur et n&b | 27:30 | Pays-Bas | 2018

Arthur Kleinjan presents ABOVE US ONLY SKY, a large-scale video triptych. A narrator leads us into a magical-realist history that is bereft of fabrication. His story begins with an investigation into a plane crash in communist Czechoslovakia, which one woman survived after an unlikely fall from the air. This event becomes the point of entry to a dense web of seemingly unrelated events that appear to be deeply entangled. Kleinjan plays an intelligent game with the surreal logic of chance, the repetition of events, and synchronicity. `Above us only sky` questions the surreal logic of chance, repetition of events, and synchronicity. It blurs the boundaries that separate us from the past through a present that shifts and fluctuates between reality, imagination and speculation. Viewers become unsuspected witnesses to political defiance and reprisals where the past has informed the present and where natural, political and technological disasters, are followed by remarkable tales of survival.

Arthur Kleinjan is a Dutch visual artist working with the media of film and photography. He studied at the Willem de Kooning Academy Rotterdam and Rijksakademie in Amsterdam. His work, an exploration of visual perception is merged with a metaphysical sensation of place, identity and time as he transforms apparent lucid moments into layered visuals and narratives. The work of Arthur Kleinjan has been exhibited internationally, including solo exhibitions at The Essl Collection(Vienna, Austria), Western Front(Vancouver, Canada) and 2YK Gallery(Berlin, Germany). He has participated in exhibitions such as the Biennale of Busan (South Korea), in the Musée d`art contemporain de Montréal (Canada). His films has been screened at Clermond Ferrand Filmfestival(France), International Film festival Rotterdam(NL) and Museo Nacional de Arte Reina Sofia (Madrid, Spain).

Karl kliem, christine fowler
Catalogue : 20052 minutes | Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 2:0 | Allemagne | 2005
Karl kliem , christine fowler
2 minutes
Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 2:0 | Allemagne | 2005

Karl Klien, 34 ans, est un membre fondateur du laboratoire MESO base à Frankfurt. Il développe des systèmes audio et vidéos en temps réel. Il réalise aussi de divers travaux dans les champs du multimédia, du design Internet et télévisé, de la production sonore et musicale pour les films et les installations interactives. Il est aussi membre de Involving Systems et le fondateur d?un label, Dienstselle. Il est en 1969 né à Frankfurt sur le Main. En 1990, il entre à HFG OF et en sort diplômé en 98. Il créé en 95 Involving system pour faire des installations vidéos et audio interractives. En 97, il est membre fondateur de MESO pour le design des systèmes média numérique et finalement fonde son propre label, Dienstselle en 2002.

Valentinas klimasauskas
Catalogue : 2006Vilnius Contemporary Art Center | 0 | 0 | | 0:0 | Lituanie | 2007
Valentinas klimasauskas
Vilnius Contemporary Art Center
0 | 0 | | 0:0 | Lituanie | 2007

Inauguré en 1968 à Vilnius en Lituanie, le bâtiment du Contemporary Art Centre (CAC) dépendait à l?origine du Lithuanian Museum of Art. Ce n?est qu?en 1992 que le CAC, principalement financé par le Ministère de la Culture Lituanien, devient indépendant. Aujourd?hui, avec ses 2400 m² de surface exposable, le CAC est la plus grande institution dédiée à l?art contemporain des Etats baltes. Fort de cet espace, le CAC s?affirme comme un acteur incontournable de la scène balte, nord européenne. Chaque année, le CAC organise 5 à 6 expositions majeures ainsi qu?une quinzaine de projets plus modestes. Le CAC est aussi le lieu de résidence de la Baltic Triennial of International Art, un festival d?art contemporain, et, tous les deux ans, le CAC passe en revue les évolutions de l?art lituanien. Comme tout centre d?art, le CAC organise des conférences, des projections et des concerts. Comme tout centre d?art, il maintient une bibliothèque, une médiathèque où le public peu venir consulter des livres et des journaux spécialisés ainsi que des vidéos, des CDs, des DVDs et l?Internet. Mais, depuis 2004, le CAC a grandement diversifié ses activités. Depuis octobre 2004, le CAC produit sa propre série pour la télévision lituanienne. Un show très expérimental où un groupe d?inadaptés sociaux et de parias prend les commandes d?un programme télévisé. Inexpérimentés en télévision, ils décident de réinventer le médium. En 2005, en parallèle à son activité de publication de catalogues et de livres, le CAC commence à éditer "CAC Interviu". Magazine trimestriel bilingue (anglais/lithuanien), "CAC Interviu" s?intéresse aux événements régionaux ayant une dimension, une résonance internationale. Cette année, le CAC s?associe à la Vilnius Art Academy et à cinq autres institutions européennes pour proposer un Master de Curatorial Studies. Et, pour la deuxième fois de son histoire, le CAC sera en charge du Pavillon Lituanien lors de la 52ème Biennale de Venise.


Valentinas Klimasauskas est commissaire d?exposition au Contemporary Art Centre (CAC) de Vilnius, en Lituanie, et a participé au projet CACTV, une série télévisée produite par le CAC.

Ilan klipper, virgil vernier
Catalogue : 2007flics-première partie | Documentaire | dv | couleur | 74:0 | France | 2006
Ilan klipper , virgil vernier
flics-première partie
Documentaire | dv | couleur | 74:0 | France | 2006

Ce film est le premier volet d?un diptyque sur la police d?aujourd?hui. Ce premier film, qui se déroule dans une école de police, s?intéresse à la transmission des techniques de la « violence légitime ».


Ilan Klipper Journaliste, je réalise des magazines d?actualité pour Canal-Plus et I-Télévision. Après une formation de troisième cycle en Histoire des relations internationales, spécialisée dans les conflits du Moyen-Orient, j?ai débuté ma carrière dans la presse écrite, rédigeant des dépêches pour l?AFP, publiant des articles dans Libération, le Courrier International et écrivant pour le Guide Vert des éditions Michelin. Durant l?année 2004-2005, j?ai réalisé pour I-Télévision une émission mensuelle de voyages ainsi que plusieurs sujets d?actualité d?une dizaine de minutes chacun. En 2006 j?ai réalisé mon premier documentaire, « FLICS-première partie » avec la société de production Agat Films. Virgil Vernier Après une maîtrise de philosophie j?ai fait deux ans aux Beaux-Arts de Paris. J?ai ensuite réalisé deux moyens métrages de fiction avec anna sanders films, « KARINE » et « L? OISEAU D?OR ». En 2005-2006, j?ai réalisé « CHRONIQUES DE 2005 », un long-métrage en coproduction Anna sanders films et bathysphere productions.

Vera klute
Catalogue : 2009Hair in my soup | Animation | dv | couleur | 2:32 | Allemagne | Irlande | 2009
Vera klute
Hair in my soup
Animation | dv | couleur | 2:32 | Allemagne | Irlande | 2009

The 2-channel video ?Hair in my soup? uses pencil drawing, photo-collage and video footage to create a multi-disciplinary animation. Over two and a half minutes the video moves through a variety of domestic scenes and settings, connected only through fragments of storylines. The imagery is immediately recognizable yet strange and mysterious, ranging from bicycle wheels that are wearing shoes and pill-popping magpies to grinding teeth and ants in the shower. The two screens go back and forth between displaying separate clips and then merging again into one continuous canvas. The two channels might shift, leave a gap or even show opposite view points of the same scene, relying on the viewer chose their own perspective. By juxtaposing the fantastic elements on both screens, associations and suggestions are created rather than a traditional narrative. The video is looking at life as a subjective experience where imagination and reality become undistinguishable. The ordinary becomes absurd in this rearrangement of everyday occurrences.

Now based in Dublin, German born Klute is currently an artist in residence at Fire Station artist?s studios. After graduating from an Honours BA in Fine Art at IADT in 2006 she has been exhibiting consistently in Ireland and abroad. Previous solo exhibitions were held at Wexford Arts Centre (2009) and The LAB, Dublin (2006). Her work has also been featured in numerous group shows including `How Do You Know?` at Blankspace Gallery in Oakland, `Housewarming` at RUA RED in Tallaght , `Dare to live without limits` at the Sub-Urban Video Lounge in Rotterdam, `Phoenix Park` at the Kerlin Gallery in Dublin, `The Video Project` at the Pawnshop Gallery in Los Angeles. She recently received the Wexford Emerging Visual Artist Award (2008) and the Arts Council Bursary Award (2008 & 2009).

Kari Og Odveig klyve-gulbrandsen og klyve
Catalogue : 2012Between | | | couleur | 5:51 | Norvège | 2012
Kari Og Odveig klyve-gulbrandsen og klyve
Between
| | couleur | 5:51 | Norvège | 2012

Kari Klyve Gulbrandsen (b. 1980) has directed, photographed and edited several short- and documentary films. Her films are selected for film festivals in US, India and Europe. Odveig Klyve (b. 1954) is a filmdirector and an author of nine books of poetry. She has written and directed short films, presented at international film festivals in Europe, US and India. Her poetry is translated into several languages.

Miska Michael knapek
Catalogue : 2008longlapses: mannerheimintie south | Animation | | couleur | 3:58 | Danemark | Finlande | 2007
Miska Michael knapek
longlapses: mannerheimintie south
Animation | | couleur | 3:58 | Danemark | Finlande | 2007

14:00-04:00 dans une rue animée d?Helsinki, en mai. Le projet « Longlapses » scrute la perception humaine, les brefs moments d?attention de la mémoire et les longs oublis. « Longlapses » de Miska Knapek vise à ouvrir les yeux et les esprits à la vie, dans des moments d?attention plus longs, pour retrouver la trace de l?être chaotique caché de la société et de la nature. Dans des traces et un temps comprimés, les mouvements de la nature sont pris entre la lumière changeante et l?ombre, mais il en va de même pour l?« être » de la société, qui trace sa vie visuellement. Comme si un objet physique ? le sommeil-réveil-départ-travail-transport-retour-sommeil de la société ? s?imprimait lui-même visuellement.


Né en 1975, Miska Knapek est un artiste designer. Après une licence en design d?information graphique, et des études supérieures en design d?interaction artistique, il est basé maintenant au Media Lab d?Helsinki (Finlande). Il explore les modes chaotiques et les stimulantes perceptions fondamentales de la société, l?optique, le temps et l'espace. En appliquant des techniques de visualisation d?informations à du matériel photographique, sensoriel, ou de data mining, l??uvre de Knapek retrace les vies cachées de la nature, de la société et de l?environnement immédiat et personnel des gens. Son travail a été exposé internationalement, notamment à Ars Electronica et à Transmediale.

Catalogue : 2009kiasma cafe north | Animation | | couleur | 3:5 | Danemark | Finlande | 2008
Miska Michael knapek
kiasma cafe north
Animation | | couleur | 3:5 | Danemark | Finlande | 2008

Through a spatiotemporal representation twenty-two hours of a central Helsinki cafe`s life, asking to our permanence and soul of being. How are we, beyond the instants? Every animation frame holds twenty-two hours dispersed through its surface, linearly as if the motif`s time was scanned horizontally. Every subsequent animation frame moves the time`s position across the motif, revealing each bit at a slightly later time. Tracing the life in a watering hole of society, a cafe, the work juxtaposes the static built environment and the fluidity of being. The cafe-goers stay long enough for them to be visually caught, depicted, the essence of their being, almost as if it were their souls, are like colours spilled running in the rain. A blur in motion. Cyclically appearing and disappearing daily.

Miska Knapek is an artist designer, with a past in Graphic Information Design (BA) and graduate studies in artistic interaction design, currently based at Media Lab Helsinki. He explores chaotic patterns and challenging fundamental perceptions of society, optics, time, and space. Applying information visualisation techniques, to photographic/sensory/datamined material, Knapek?s work traces the hidden lives of nature, society and people?s immediate personal surrounds. His work has been exhibited internationally, including at Ars Electronica and Transmediale.

John kneller
Catalogue : 2006This film has no commercial value | Film expérimental | 16mm | couleur | 23:30 | Canada | 2006
John kneller
This film has no commercial value
Film expérimental | 16mm | couleur | 23:30 | Canada | 2006

Ce film a été fait de façon traditionnelle sur une pellicule utilisant un procédé basé sur la méthode de production. Ce sont les efforts respectifs d'un artiste de l'image et d'un artiste du son. Ce film se concentre sur l'environnement naturel construit par l'homme, capturant à l'aide de la camera et d' appareils spécialisés, un phénomène qui est invisible à l'oeil nu. Cette compression du temps passé est augmenté par l'usage automatisé du panoramique, de l'inclinaison et du zoom mécanique conçus par le cinéaste. L'image qui en résulte est une hyper-réalité des paysages en général et de paysages urbains, comme capturés et transformés à travers les moyens d'une médiation mécanique. La création sonore est presque totalement effacée par les sons naturels enregistrés et les performances musicales de différents environnements, la tension Romantique de la musique est tendue par les représentations lyriques de la nature et de l'environnement. La médiation délibérée des appareils de son et d'image suggère que notre relation avec l'environnement ne peut plus jamais être vu en dehors du domaine politique, la musique sert de requiem pour la spoliation de la terre par l'Homme. Les images d'un phénomène tel que l' "Aurore Boréalis" sont soumis à un long procédé cinématographique qui les transforment, transformant le phénomène qui est exclusivement crée par le procédé du film lui-même, particulièrement par des moyens d'imprimante optique et des mats progressifs faits-mains sur film et performant par la suite des opérations répétées en combinant et recombinant à l'aide des mats, au point d'arriver à une abstraction complète de l'image. Ce film est "coupable" dans ce qu' il veut exposer, le trouble avec cette tendance post-moderne envers le spectacle, le film dépouille la nature et l'environnement les présentant non en tant que telles mais avec l'intervention et la manipulation de l'homme.


John Kneller - Biographie John Keller a obtenu son diplôme à l' Unversité de Toronto, il a suivi un programme d'études du Cinéma en 1988 et a depuis fait des films inhabituels. Sa réserve d'échanges est le procédé créatif et consommateur de temps d'une impression optique et d'une manipulation accélérée. Il enseigne actuellement le cinéma au "Sheridan College" et poursuit une Maitrise en Cinéma (MFA) à l'Université York de Toronto. Des travaux d' impressions d'optiques récentes et en cours de réalisation ont été conçus pour les cinéastes canadiens Steve Sanguedolce, Phil Hoffman et Sol Nagler.Le "Festival du Film Winnipeg Experimental and Underground" (WNDX) si fréquenté , présentant la cours de maître des impressions d'optique, a présenté de nouveaux travaux en cours, "Homecoming Montreal 1950" , un film qui se sert de "Kodachrome" original et fait optiquement 3 séparations de couleur rouge, verte, et bleue et reprend ensuite fidélement, la couleur initiale mais qui plus tard se sert d' interventions et d'expériences accrues. C'est une oeuvre de compagnons 6 minutes plus courte que le long film de cette même année intitulé " This Film has No Commercial Value" 23 mins. 2006 qui est une vision méditée du dur mais beau paysage canadien.

Thomas kneubÜhler
Catalogue : 2013Days in Nights | Doc. expérimental | | couleur | 3:45 | Canada | 2013
Thomas kneubÜhler
Days in Nights
Doc. expérimental | | couleur | 3:45 | Canada | 2013

It is hard to navigate in the dark, especially in an unknown territory. Over time, the eyes adjust to the darkness, and the new environment starts to emerge. This video was made during an artist residency at CFS Alert, a military and research station in the high Arctic. CFS Alert is the northernmost settlement in the world, 800 km from the North Pole. From October to early March there is polar night, with no direct sunlight. Most people at the station are there for limited time, on average 3 to 6 months.

Thomas Kneubühler vit au Canada depuis 2000. Il est titulaire d?une maîtrise en beaux arts de l?Université Concordia. Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions individuelles au Canada et dans le cadre d?expositions collectives au Canada, en Chine, en Suisse, aux Pays-Bas, en Allemagne et au Mexique.

Catalogue : 2014Forward Looking Statements | Doc. expérimental | hdv | couleur | 3:47 | Canada | 2014
Thomas kneubÜhler
Forward Looking Statements
Doc. expérimental | hdv | couleur | 3:47 | Canada | 2014

A conference call by investors of a planned iron mine provides the soundtrack for a ride over the land which the company wants to exploit. The land in question is a traditional hunting ground for the Inuit community of Aupaluk, located in Canada's far North. The village has already been relocated in the 1980 and is now again under threat. The term "forward looking statements" is used in the world of investors to describe future events which are subject to certain risks and uncertainties.

Born in Solothurn, Switzerland, Thomas Kneubühler has been living in Canada since 2000. In 2003, he completed a Master’s degree in Studio Arts at Concordia University, Montreal. His work often deals with social issues and how technology is affecting people’s lives. His work has been presented in many exhibitions in both Europe and North America, most recently at the Québec Triennial at the Musée d’art contemporain de Montréal (2011), at the Centre culturel canadien, Paris (2012) and at the Centre Pasquart, Bienne (2014). In 2011 he was awarded the Pratt & Whitney Canada Prize of the Conseil des arts de Montréal, and in 2012 the Swiss Art Award by the Ministry of Culture Switzerland. «Whether it is the ambiguous boundaries of public and private space, the all-pervasive spectre of security surveillance or even the radiant, if dehumanizing, beauty of cityscapes, Kneubühler’s practice tellingly identifies the co-existing insecurities, uncertainties and subtle pleasures embedded in the structures of modern life.» (Bryne McLaughlin, Canadian Art)

knut asdam special
Catalogue : 2012 | | | | 90:0 | Norvège | 0
knut asdam special
| | | 90:0 | Norvège | 0

.

.

Fred koenig
Catalogue : 2006The truth of the deep colors of Kaspar Kameleon | Doc. expérimental | dv | couleur | 16:30 | France | Allemagne | 2004
Fred koenig
The truth of the deep colors of Kaspar Kameleon
Doc. expérimental | dv | couleur | 16:30 | France | Allemagne | 2004

Portrait du performer berlinois Kaspar Kameleon. Nous le suivons durant ses répétitions, chez lui et dans le cabaret où il se produit. Il nous emmène dans son village natal, Stockhausen au centre de l'Allemagne, où nous rencontrons ses proches et voyons le bon accueil que lui font les gens . Ils sont heureux de voir son spectacle de Pâques. Nous rencontrons sa mère qui nous livre généreusement ses sentiments quant au fait que son fils soit un performer Drag. Kaspar est une légende de la nuit underground berlinoise. Ce film, le second que lui consacre Fred Koenig ( cf: "the colors of Kaspar Kameleon" 2003 ) est un véritable hommage à cet artiste géréreux et créatif, ainsi qu'une leçon de tolérance.


J'ai voyagé et vécu au Mexique, en Allemagne, à New york, en Haïti, en Afrique du Sud. Ces lieux ont destabilisé ma vision occidentale du monde. Mon inspiration me vient des gens que j'ai pu rencontré durant ces voyages. Leurs histoires et leurs comportements m'aident à développer mon travail. A travers leurs expériences et mes observations, je redéfinis ma personne et mes recherches selon ce que j'appelle "LE DÉSIR D'APPARTENANCE". Cela résume mon travail. Je ne suis ni un observateur ni un anthropologue, j'interagis, je vis, je participe et n'anticipe pas. Via la photographie, la vidéo, la danse, je n'apporte pas au public qu'un divertissement, mais aussi un sujet de réflexion.

Jan koester
Catalogue : 2006Our Man In Nirvana | Animation | 35mm | couleur | 10:27 | Allemagne | 2005
Jan koester
Our Man In Nirvana
Animation | 35mm | couleur | 10:27 | Allemagne | 2005

John, célèbre rock-star, meurt accidentellement lors d´un concert avec son groupe, et se réveille au Nirvana. C´est là qu´il doit faire face à ses voeux et à ses actes.


Jan Koester naît en 1978 à Berlin. Après une scolarité à Fribourg et Wilhelmshaven il retourne à Berlin pour étudier l´animation au HFF "Konrad Wolf". Il achève "Our Man In Nirvana", le film qu´il tourne pour son diplôme, en Novembre 2005, après trois ans de travail. Il travaille actuellement sur un nouveau court-métrage.

Kai Foong kok
Catalogue : 2005Life is Elsewhere | Film expérimental | dv | couleur et n&b | 7:14 | Malaisie | 2004
Kai Foong kok
Life is Elsewhere
Film expérimental | dv | couleur et n&b | 7:14 | Malaisie | 2004

Avez-vous parfois l'impression d'être observé ? Qui observe qui ? La vie de qui sommes-nous en train de vivre en ce moment ? En regardant dans un miroir, qui voyons-nous ?


KOK Kai Foong a étudié les Sciences de l'Informatique à l'Université de Tamkang (Taïwan) et est devenu critique de films en 1996. Depuis 2002 il a réalisé plusieurs courts-métrages, en parallèle à son travail d'ingénieur informatique freelance.

Alice kok, pascal lièvre
Siew-wai kok
Catalogue : 2007In Solitude, A Camera-eye | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 4:25 | Malaisie | 2006
Siew-wai kok
In Solitude, A Camera-eye
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 4:25 | Malaisie | 2006

La vidéo a été tournée dans deux endroits: à Buffalo, New York (Etats-Unis) et à Kuala Lumpur, en Malaisie. La caméra, portée à l'épaule, est comme l'extension des yeux de l'artiste. Une nuit ventée, avant la pluie, une caméra-oeil a saisi des aspirations, la solitude et le temps.


Née et élévée à Kuala Lumpur, en Malaisie, Siew-wai Kok est une artiste spécialisée dans la vidéo, qui travaille également sur le son et les représentations. Son oeuvre explore des thèmes intimes de la vie quotidienne tels que l'émotion, la solitude et les aspirations spirituelles. Siew-wai a obtenu son Bachelor of Arts dans le domaine des médias à l'Université de Buffalo, et son Master of Fine Art d'Arts appliqués à l'électronique à Alfred University. Elle a participé à des festivals internationaux tels que le 25hrs International Videoart Show 2003 (Espagne), Signal & Noise 2006 (Canada), le Festival International du Film de Rotterdam en 2007 (Pays-Bas). Siew-wai enseigne actuellement à la Multimedia University (MMU) en Malaisie.

Selene kolman, stef kolman
Catalogue : 2005Tokyo Driver Caress | Fiction expérimentale | dv | couleur | 11:32 | Pays-Bas | Pays-bas | 2004
Selene kolman , stef kolman
Tokyo Driver Caress
Fiction expérimentale | dv | couleur | 11:32 | Pays-Bas | Pays-bas | 2004

Taisuke conduit à travers les nuits d'un Tokyo futuriste. Des autoroutes lumineuses reflètent l'immensité et l'infini, avec des réseaux reliant les hommes, les véhicules et les visions. "Caress"... des images hypnotiques de voyages omniprésents de notre époque.


Selene KOLMAN est née en 1966, aux Pays-Bas. Depuis 2002, elle est enseignante à l'Université de Utrecht (Nouveaux Media et Culture Numérique) FORMATION 1994 - Maîtrise de Philosophie, Université d'Amsterdam 1993 - Licence à l'Art Academy Minerva, Groningen 1990 -Histoire de l'art propédeutique, Université de Groningen Stef KOLMAN est né en 1967 aux Pays-Bas. Depuis 2003, il est directeur artistique, MediaCatalyst, Amsterdam FORMATION 1993 - Maîtrise : M.A. History&Theory Architectural Association, Londres 1992 - Licence à la Design Academy, Eindhoven Stijn VAN SANTEN est né en 1965 à Amsterdam. Après avoir achevé ses études à la Sint Joost Academy of Art à Breda en 1992, il devient cameraman (16mm) pour "Miss Blanche" et "Leklicht" de Mark de Cloe, "Some Like It Hot" et "Can't U Hear me Singing" de Walter Stokman, "De Tijdreiziger" de Dick Tuinder et "Jannes de Film" de Rein Hazewinkel. En 1993, il reçoit le Grolsch Prize pour les nouveaux talents au cours du Festival du Film Hollandais (1993). Il réalise "Igitur, Act of Presence" et "Goud", pour lequel il remporte la Golden Flame. En 1995, il réalise "Downstairs", sélectionné pour le Golden Calf. Ses récents films sont : "Ichiko, Laatste woorden" (documentaire) et "Talmen" pour lequel il a remporté le Golden Calf et plus récemment "Profs" (Kort! 2004).

Sara kolster, pawel grabowski
Catalogue : 2005 | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:0 | Pays-bas | 2005
Sara kolster , pawel grabowski
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:0 | Pays-bas | 2005

En utilisant ma caméra comme projecteur, révélant silencieusement les textures, l'espace narratif se dévoile. Les images et sons saisis rappelleront des lieux dans nos propres souvenirs. Chaque moment déterminé est comme une capsule de temps, un rappel d'un futur oublié dans le passé.


Kolster (1978-...) est une plasticienne et a une formation en design. Récemment, son travail s'est plus orienté vers la vidéo et le film, s'attachant à des détails de paysages urbains et visualisant des fragments d'histoires de ces environnements. Elle a recours à différentes stratégies, de medias tels que la vidéo, le film et la photographie, à des méthodes de recherche appartenant à diverses disciplines d'observation (journalisme, documentaire et archéologie).

Rainer komers
Catalogue : 2018BARSTOW, CALIFORNIA | Documentaire | 4k | couleur | 76:0 | Allemagne | 2018
Rainer komers
BARSTOW, CALIFORNIA
Documentaire | 4k | couleur | 76:0 | Allemagne | 2018

Troisième volet de The American West Trilogy (les deux premiers volets étant Nome Road System et Milltown, Montana (VdR, 2010)), ce film est un portrait poignant et complexe de la vie et des paysages du désert de Mojave. Par sa structure désarticulée qui évoque presque le "fingerpicking" minimaliste de John Fahey, tel un blues décharné perdu dans le temps, le film observe la façon dont la vie s`imbrique et s`écarte de la trame d`un mode de vie américain complètement oublié par les politiques de l`idéologie néolibérale. On y entend le poète et détenu Stanley »Spoon« Jackson, condamné en 1977 à perpétuité sans possibilité de libération conditio-nnelle et qui a séjourné dans plus d`une demi-douzaine de prisons californiennes, lire des passages de son autobiographie By Heart. Des images d`un monde imprégné par la pure mythologie américaine sont entrecou-pées et noyées dans la réalité et les conséquences brutales de politiques financières implacables. »Barstow, California« incarne assurément l`autre côté du rêve américain. Giona A. Nazzaro


Geboren 1944 in Guben. Filmstudium an der Kunstakademie Düsseldorf, Meisterschüler. Filmprojekte in Alaska, Indien, Japan, Jemen, Kalifornien, Lettland und Montana. »Barstow, California« wurde mit dem ARTE Dokumentarfilmpreis 2018 ausgezeichnet, »Nome Road System« mit dem Deutschen Kurzfilmpreis 2004, »B 224« mit dem Hessischen Filmpreis 2001, »Zigeuner in Duisburg« mit dem Preis der Deutschen Filmkritik 1980. Ruhrpreis für Kunst und Wissenschaft 2006. Masterclass IDF / Prag (2012); Videonale.scope Retrospektive / Köln (2014) http://www.videonale.org/en/VideonaleScope-2014; Iasi-Installation (2015) https://vimeo.com/135471613; Villa Kamogawa / Goethe-Institut Kyoto (2015) https://www.goethe.de/ins/jp/de/kul/res/sti/s15/rko.html. Festival-Screenings in 35 Ländern; Preise in Kanada, Frankreich, Polen und USA. Regie, Kamera, Word Art, Gedicht. Lebt in Berlin und Mülheim an der Ruhr.

Kong-chang kong
Catalogue : 2005Name of Wu Mei | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 16:0 | Hong Kong | 2005
Kong-chang kong
Name of Wu Mei
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 16:0 | Hong Kong | 2005

L'histoire de cette vidéo est tirée d'une nouvelle, "The Name of Wu-mei", écrite par YUEN Siu-cheong. Yuen utilise une méthode de narration extraordinaire pour présenter l'histoire. Il pousse le lecteur à remettre en question son propre bon sens pendant la lecture. L'histoire parle du narrateur, Nin Kuen, qui nous raconte le procédé utilisé pour achever le roman "The Name of Wu-mei", tandis que nous découvrons, au cours de la narration, que l'intuition que l'on avait ne pourrait être qu'un mensonge de plus.


En 2000 et 2005, Kongkee est diplomé en arts plastiques à l'Université Chinoise et à la School of Creative Media, City University of Hong Kong. Il s'intéresse ensuite à la bande dessinée et aux vidéos, et crée notamment la bande dessinée en ligne : "Rice-Gas". En 2003, sa série de bandes dessinées "Imperfect Shoes" est publiée. Son récent film, réalisé en collaboration avec le romancier YUEN Siu-cheong, "Name of Wu Mei", vient d'être sélectionné par le Hong Kong Art Biennial 2005, le Musée d'Art de Hong Kong. Filmographie vidéo : "Negative Record"(2000), "Princess Cheung Ping"(2004).