Catalogue > Liste par artiste
Parcourez la liste complète des artistes présentés dans le cadre des Rencontres Internationales depuis 2004. Utilisez le filtre alphabétique pour affiner vos recherches.  mise à jours en cours 
Chia-yun wu
Catalogue : 2020Darkness Within Darkness | Vidéo expérimentale | mov | couleur et n&b | 6:30 | Taiwan | 2020
Chia-yun wu
Darkness Within Darkness
Vidéo expérimentale | mov | couleur et n&b | 6:30 | Taiwan | 2020

The work is a paper made video composed of digital image and physical material that delves into the essence of moving image. I divided the digital video into the film ratio of 24-frame-per-second. Through the process of digital transforming in printing and scanning, the re-composed video is in between movement and stillness, virtual and concrete, digital and material. The contrasts have thus been thus related to the Oriental philosophy of Taoism, "one body with two sides". With the video, I was trying to visualize the abstract natural law which denies description. Tao is empty yet inexhaustible, hidden but always present, a way of life yet not a locatable truth. darkness within darkness seeks, in the same way, to be comprises of the very contrast between the established (material) and the abstract (digital) through revealing the invisible time in image.

Wu Chia-Yun (b.1988, Taiwan) received an MA degree in Visual Communication from the Royal College of Art (London) and an MFA degree in Motion Picture from the National Taiwan University of Arts (Taipei). She is an artist and filmmaker based in Taipei, her work is a mixture of image, video, mixed media and installation, focusing on the topics of “human condition” and “the time of image”. Wu has been awarded as Emerging Artist Made in Taiwan by the Ministry of Culture (2017), First Prize of Kaohsiung Awards by the Kaohsiung Museum of Fine Arts (2019), and has had a solo exhibition at the National Taiwan Museum of Fine Arts (2019). Her works have also been internationally selected to the European Media Art Festival (2020), The European Independent Film Channel (2015), Shanghai international Film Festival (2014).

wyrzykowski, rumas robert
Catalogue : 2012From Emotikon Project - ELVIS RROMANO | Vidéo | hdv | couleur | 16:7 | Pologne | 2011
wyrzykowski , rumas robert
From Emotikon Project - ELVIS RROMANO
Vidéo | hdv | couleur | 16:7 | Pologne | 2011

Full of feeling and cheerful meeting with Elvis Rromano, a teacher in a Gypsy school somewhere in the countryside of Romania, a fellow country of the European Union. He looks and dresses like Elvis Presley. A guitar and the evergreen songs of Elvis are his permanent companions. Giving an insight into the life of Gypsy-people`s in an untroubled manner, Elvis actually points out the crucial issues of Gypsy roots, European Union identity-politics, the social mobility of Gypsy and his own Otherness in European society. `Hello I am Elvis Rromano. Elvis Rromano means Gypsy Elvis, it?s because I sing Presley?s songs in the Gypsy language. I love what I do, and I do it with passion. I?m unique, I sing in Gypsy. Why? The old Gypsies love Elvis, but they don?t understand his lyrics, many of them don?t know English. So it was a gift for them. Elvis in my very own way, with my own words, in my language, in Gypsy. My lyrics are deeper, more serious. I sing about my roots and my feelings, my own life, as well as the life of the Gypsies. There?s one more reason. I discovered that Elvis was half-Gypsy, from his mother site`

Robert Rumas (b. 1966) ? visual artist and curator, associated with the current of critical art.; a graduate of Gdańsk Academy of Fine Arts; co-founder of Wyspa Gallery in Gdańsk. He creates installations, performances and actions in public space. His works use objects of religious cult, placing them in a non-religious context. His most famous projects include Termofory X 8 (Waterbottles X 8) and Manewry miejskie (City Maneouvers). Simultaneously to his artistic works he has been organizing space and set design in multimedia and theatre performances since 2004. He lives and works in Warsaw. Piotr Wyrzykowski alias Peter Style (b. 1968) - media artist, performer ans set designer. Studied interior architecture and media art at the Fine Arts Academy in Gdansk. He made his debut as a performer in 1990. In his practice he uses video, photography, Internet and sound - creating performances, installations, projects in public space, network projects and multimedia plays. Cofounder and artistic director of CUKT. The best known project of the group was ?Presidential Campaign of Wiktoria Cukt? that proposed a virtual candidate for the President of Poland. He`s work ?Beta Nassau? (1993) is in the collection of MoMA, New York. He lives and works in Gdansk & Kiev.

Luca wyss
Catalogue : 2011Eterno ritorno | Documentaire | hdv | couleur | 21:0 | France | Italie | 2010
Luca wyss
Eterno ritorno
Documentaire | hdv | couleur | 21:0 | France | Italie | 2010

Casarsa della Delizia, novembre 2010. Un voyage sur la tombe d`un cinéaste, la découverte de la terre du grand-père, un pays où l`on parle une langue locale; est-ce cela qui fait de moi un immigré? Les récits des lieux viennent se mêler à ceux portés par la mer. Mais la mer n`est pas un pays. "Je vais vers un pays que je ne connais pas. Mais je sais que ce pays est important. Il m?attire comme quelque chose d?indispensable. Mais un doute persiste. Ce voyage est la traversée d?une part de moi-même, à découvrir. Mais peut-être qu?en arrivant là-bas, il n?y aura rien. Rien d?autre à découvrir que le fascisme. Mais je ne parle pas de politique, je parle de la nécrose d?une pensée, de la confrontation avec un réel sans histoires, sans mythes."


Né en 1987 à Toulouse (France), Luca Wyss est un cinéaste basé à Paris. Il a étudié à l`Ecole National Supérieur d`Arts de Paris-Cergy. Depuis plusieurs années, il est membre de l`atelier de cinéma expérimental "L`ETNA", avant de fonder le collectif "Les inquiets" avec Félix Albert. Le collectif travaille autour de l?espace méditerranéen, dans le but de tisser des liens de sens et d`images entre les rives de cette mer. Ce travail a amené le collectif à filmer à Pristina (Kosovo), à Alger (Algérie), à Belgrade (Serbie), à Téhéran (Iran) dans une démarche hybride entre documentaire et art contemporain. En parallèle de ce travail de co-réalisation, Luca Wyss développe un travail d`expérimentation narrative, cherchant dans les récits mythiques et les témoignages personnels de nouvelles manières de percevoir l`espace du possible. Ce travail l`a amener à filmer à Beyrouth (Liban), à Toulouse (France), à Bienne (Suisse), à Cazarsa (Italie). Il cherche à faire du mythe une vision du réel. Son dernier film appartient à cette recherche.

Pleurad xhafa
Catalogue : 2015Tireless Worker | Film expérimental | hdv | couleur | 42:57 | Albanie | 2015
Pleurad xhafa
Tireless Worker
Film expérimental | hdv | couleur | 42:57 | Albanie | 2015

Haxhi Xhihani (Xhiku) was born in 1953. Since 1973 he has worked in the bunker factory "Josif Pashko" in Tirana, Albania. Qualified as a model worker in helping the collective work, he was decorated with the Medal of Honor "Tireless worker" by the brigadier of factory Jani Ciko. After the communist regime, a part of the factory was destroyed and what remained is privatized, becoming a factory that producing tile for the sidewalks. The owner of the factory is the former brigadier. Currently, Xhiku is paid 3 euro per day.

Pleurad Xhafa is an visual artist and filmmaker who lives and work in Tirana, Albania. After studies in Bologna, he graduated with an MFA at the Academy of Fine Arts, Bologna in 2012. Continues his research work in critically engaged and investigative conceptual practice. Through his work he attends to the legacies of conceptual and documentary approaches in art, making it relevant in the landscape of contemporary art research. He has participated in International group shows including: Every revolution is a throw of dice, Genoa, Italy (2006); Onufri Prize, Albania (2008); Tirana Biennale, Albania (2009); Berlin Biennale, Germany (2010); Lavoro/Work/Vore, Udine, Italy (2013); Ardhja Award, Tirana, Albania (2013); Shame on you, Celje, Slovenia (2015) His work as been awarded first prizes at Young Visual Artist Award in 2013 by Tirana Institute of Contemporary Art (T.I.C.A) and International studio & Curator Program (ISCP), New York.

B.h. yael
Catalogue : 2006A Hot Sand Filled Wind | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 13:0 | Canada | 2006
B.h. yael
A Hot Sand Filled Wind
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 13:0 | Canada | 2006

"A Hot Sandfilled Wind" expresses the despair and hope of contemporary politics in Israel/Palestine. It is based on a poem by Nadia Habib, and part of the Palestine Trilogy: documentations in history, land & hope.

B.H. Yael is a Toronto based filmmaker, video, and installation artist. She is Professor and Chair of Integrated Media at the Ontario College of Art and Design, and past Assistant Dean in the Faculty of Art.

Afsah yalda
Catalogue : 2020Vidourle | Documentaire | mov | couleur | 10:0 | Allemagne | 2019
Afsah yalda
Vidourle
Documentaire | mov | couleur | 10:0 | Allemagne | 2019

Named after its setting, the French river Vidourle, Yalda Afsah’s film documents a strange and subtly unnerving choreography, capturing a group of young men performing what could be a ritual, a spectacle, a game, or a fight. In their collective movements as well as individual moments of concentration, anticipation and occasional forlornness, the adrenalin-fuelled adolescent protagonists seem to embody the frailty of the human condition awaiting an environmental change, much like an unexpectedly forceful current in a river.

Yalda Afsah?explores how space can be cinematically constructed and the documentary character of her works often veers towards forms of theatricality.?This formal characteristic of?Afsah’s?practice is conceptually mirrored in her documentary portraits of human-animal relationships that reveal an ambivalence between care and control, physical strength and broken will, instinct and?manipulation. Afsah?seeks to question and to dissolve these dichotomies, while carving out a space to reflect on the possibility of an overarching empathy between species.

Xing yan
Catalogue : 2013艺术、太艺术的 | Vidéo | hdv | noir et blanc | 9:16 | Chine | 2013
Xing yan
艺术、太艺术的
Vidéo | hdv | noir et blanc | 9:16 | Chine | 2013

This work is based on works by Edward Hopper (1882?1967). Using a "realist" scene constructed by Hopper as a prototype, seven original works are intertwined with past works by the artist. The "reality of art" re-interprets the "super-arty" world. The whole mime is interspersed with the artist`s expressions concerning "arty" and "super-arty". All of the features that appear in this work point to an exploration of "art" itself. One could say that without the artist`s misinterpretation of "art", there would certainly be no better definition of "Super-Arty".

Born in Chongqing in 1986, Yan Xing graduated from the Oil Painting Department of Sichuan Fine Arts Institute in 2009 with a bachelor degree. Yan Xing currently lives and works in Beijing and Los Angeles. He is both the initiator and participant of the ?COMPANY? project. His works have been shown at institutions such as: Contemporary Arts Museum Houston (CAMH), Houston, USA; Central House of Artists (CHA), Moscow, Russia; PinchukArtCentre, Kiev, Ukraine; National Gallery of Indonesia, Jakarta, Indonesia; Ullens Center for Contemporary Art (UCCA), Beijing, China; China Central Academy of Fine Arts Museum (CAFAM), Beijing, China; Iberia Center for Contemporary Art, Beijing, China; Today Art Museum, Beijing, China; OCT Contemporary Art Terminal (OCAT), Shenzhen, China and the A4 Contemporary Arts Center, Chengdu, China. He has also been featured at Moscow International Biennale for Young Art (2012), Shenzhen Sculpture Biennale (2012). Yan Xing?s works involve an extremely broad range of creative media, including performance, video, installation and painting, among others. The solo exhibitions of his works were held at Chinese Arts Centre, Manchester, UK (2012); Galerie Urs Meile, Beijing-Lucerne, Beijing, China (2011; 2013), and his works have also been shown in important group exhibitions such as: Meulensteen Gallery, New York, USA; Boers-Li Gallery, Beijing, China; Pékin Fine Arts, Beijing, China; and Platform China Contemporary Art Institute, Beijing, China. Yan Xing?s works have been public collections include: Rubell Family Collection, Miami, USA; M+ Museum for Visual Culture, Hong Kong; Kadist Art Foundation, Paris, France; He Xiangning Art Museum, Shenzhen, China. In 2012 he won the Best Young Artist Award by CCAA (Chinese Contemporary Art Award). The same year, he was a finalist in the ?Future Generation Art Prize?, Victor Pinchuk Foundation, Kiev, Ukraine; ?Focus on Talents Project 2012?, Today Art Museum, Beijing, China, Martell Art Fund. Yan Xing has created and planned exhibitions such as: Dream Plant contemporary art exhibition, Sichuan Fine Arts Institute, Chongqing, China; Mummery, Art Channel, Beijing, China; and the Fact Study Institute, Yangtze River Space, Wuhan, China.

Lee yanor
Catalogue : 2008Coffee with Pina | Art vidéo | betaSP | couleur et n&b | 52:0 | Israel | Allemagne | 2006
Lee yanor
Coffee with Pina
Art vidéo | betaSP | couleur et n&b | 52:0 | Israel | Allemagne | 2006

Lee Yanor a rencontré pour la première fois la chorégraphe Pina Bausch à Paris en 1993. Ils ont ensuite eu un dialogue continu pendant douze ans, ce dont résulte le film « Café avec Pina », un documentaire de cinquante minutes sur l?univers de Pina Bausch. Filmé à Paris en 2002 et à Wuppertal (Allemagne) en 2005, la ville natale de Pina Bausch et de sa compagnie, le film relie différents éléments afin de livrer une chorégraphie de l?état d'esprit.


Lee Yanor est née à Haïfa (Israël) en 1963. Elle a obtenu sa maîtrise d'arts plastiques à l'Université de Paris VIII en 1993 et a été artiste en résidence à la Villa Arson de Nice en 1991. Son travail a été exposé internationalement. Parmi ses dernières expositions, signalons notamment « Cloud 9 », à la Galerie Heder à Tel-Aviv en 2008, et « Memory Fields » au Musée des Beaux-arts de Taipei en 2007. En 2002, elle a reçu le prix Léon Constantiner du Musée d?Art Israélien de Tel-Aviv.

Raed yassin
Catalogue : 2011The New Film | Vidéo | | couleur | 12:0 | Liban | 2008
Raed yassin
The New Film
Vidéo | | couleur | 12:0 | Liban | 2008

Myriam yates
Catalogue : 2006Occupants | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 9:0 | Canada | 2005
Myriam yates
Occupants
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 9:0 | Canada | 2005

Dans le diptyque Occupants, la caméra nous transporte dans deux sites obsolètes d?une ville nord-américaine; un hippodrome et un site abandonné de l?EXPO 67, (Exposition universelle à Montréal en 1967). Dans une attitude d?attente, d?investigation et d?écoute, des personnages placés dans le cadre de la caméra servent de réceptacles à une trame sonore créée à partir de captures in situ provenant des deux endroits. Ces deux sites vastes et ouverts forment le périmètre d?un espace de réflexion et d?expérimentations sur la disparition de sites culturels et sur l?obsolescence de certains espaces publics. Le caméraman filme t-il une course réelle ? À travers une pile de rubans magnétiques, les personnages recherchent des indices qui pourraient relier les deux sites et nous situer dans le temps.


La pratique de Myriam Yates s?élabore à travers la photographie et la vidéo dans une approche qui tend vers le documentaire. Elle s?intéresse aux rapports ténus entre l?espace privé et l?espace public, ainsi qu?à l?obsolescence de lieux urbains liés au loisir et à la culture. Elle a complété en 2005 une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l`Université du Québec à Montréal. Intéressée par les multiples utilisations de l`image dans la sphère publique, elle a également étudié en publicité et en design graphique. Son travail a été vu dans des expositions individuelles et collectives notamment dans des centres d?artistes au Canada (Gallery44, La Centrale, Skol, Dare-Dare) ainsi qu?au Musée d?art contemporain de Montréal dans le cadre de l?exposition Territoires Urbains. Parallèlement à sa pratique, elle travaille à la coordination de la programmation du StudioXX, un centre d?arts médiatiques à Montréal.

Myriam yates
Catalogue : 2012Racetrack Superstar Ghost | Vidéo | hdv | couleur | 7:37 | Canada | 2011
Myriam yates
Racetrack Superstar Ghost
Vidéo | hdv | couleur | 7:37 | Canada | 2011

Myriam Yates, Racetrack Superstar Ghost, 2011, Film 16mm transféré sur fichier numérique et son, projeté en boucle. 7 min. 10 sec. (7 min. 37 avec générique). La projection filmique Racetrack Superstar Ghost propose un regard contemplatif qui met en parallèle deux structures événementielles, soit les estrades montées temporairement pour le méga concert rock de U2 et les bâtiments désaffectés des anciennes estrades de l`Hippodrome de Montréal. En l`espace de deux soirs ce site longtemps délaissé, mais récemment abandonné, devient illuminé de l`extérieur par un spectacle qui le réactualise. Ce projet s`inscrit dans un moment unique de la «fin de vie» de cette piste historique qui sera démolie incessamment où deux temporalités se déroulent dans un même site. Par des plans d`ensemble en film 16mm, le projet consiste à investiguer autour du contraste entre ces deux structures de rassemblements populaires. Des lieux tels que l`hippodrome, qui ont rassemblé des milliers de gens à une époque révolue, nous montrent une réalité en marge de la nôtre. Présents dans l`urbanité, en état d`attente, ils deviennent des espaces parallèles propices à la projection d`une certaine narrativité. Cette recherche s`inscrit dans une pensée hétérotopique où plusieurs lieux, plusieurs temporalités se côtoient sur un même site. En ce sens, l`événement du concert de U2 à l`hippodrome est un paroxysme. Présenté sous forme d`installation en primeur dans le cadre de l`exposition collective la Triennale québécoise : Le travail qui nous attend du Musée d`art contemporain de Montréal du 6 octobre 2011 au 3 janvier 2012. Présenté ensuite à CCS Bard Hessel Museum (Annandale-on-Hudson, New-York), Spring exhibitions and projects, du 18 mars au 15 avril 2012, commissaire : Janine Armin Programmé à la 25e édition d`Images Festival (Toronto), du 12 au 21 avril. À venir : Centre Canadien d?Architecture (Montréal, automne 2012). Kasseler DokFest, (Kassel, Allemagne, novembre 2012). Remerciements : Conseil des arts du Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec, Kodak Canada et le centre d`arts médiatiques Prim. Crédits : Réalisation et montage : Myriam Yates; Direction photo : Etienne Boilard; Assistants caméra : Ina Lopez, Nicolas René; Prise de son et mixage : Alexis Bellavance.


Myriam Yates works with image-based mediums, mainly photography, video installation and recently 16 mm film. Her installations, often presented as diptychs, are developed through reflection on public space, modernity and the fabrication of images, following the shifting relationship between architecture and its inhabitants. Her work has been shown in events such as Le Mois de la Photo à Montréal (2007), Rencontres internationales Paris-Berlin-Madrid (2006-2007), and the Regina Festival of Cinematic Arts (2005). Her work has also been shown in various galleries, including Optica (Montréal), Centre des arts actuels Skol (Montréal), Gallery 44 (Toronto) and in institutions such as the Musée d?art contemporain de Montréal, Oakville Galleries in Toronto (2005-06) and the gallery of Université du Québec à Montréal. She has participated in residency programs at the Banff Centre (Alberta) and at Main Film (Montréal). Her most recent work, Racetrack-Superstar-Ghost was showned at The Québec Triennale at the Montreal Contemporary Art Museum, was part of a group show at CCS Bard Hessel Museum (NY) and screened at Images Festival in Toronto this spring. She holds a master?s degree in visual and media arts from Université du Québec à Montréal and is additionaly the artistic programming coordinator of a centre for contemporary art in Sherbrooke (Québec).

Catalogue : 2013Rehearsal | Vidéo expérimentale | hdv | couleur | 10:0 | Canada | 2013
Myriam yates
Rehearsal
Vidéo expérimentale | hdv | couleur | 10:0 | Canada | 2013

REHEARSAL vidéo monobande HD, 10 min. (2013). La vidéo Rehearsal nous transporte dans un studio d`entraînement situé au siège social du Cirque du Soleil à Montréal (Québec, Canada). Une équipe composée de six gymnastes d`élite de l?Europe de l?Est (russes et ukrainien) s`entraînent à adapter leur savoir-faire pour une performance de Grand volant dans l`éventualité d`intégrer un spectacle. Je propose ici un regard qui délaisse les costumes et le spectaculaire de la scène pour mettre l`accent sur la concentration des athlètes, leur état psychologique et leur effort physique, éléments qui sont camouflés lors de leur performance scénique. Je tente de créer un dialogue formel entre la structure des studios d?entraînement et les corps qui doivent effectuer des mouvements précis dans cet espace que je me plais à comparer à un vaisseau spatial.


Biographie: La pratique de l?artiste en arts visuels Myriam Yates, basée sur la photographie et la vidéo, explore la relation précaire entre l?espace public et l?espace privé, à l?image de celle existant entre l?architecture et celles et ceux qui l?habitent. Elle s?intéresse particulièrement aux lieux en phase de transition. Yates est titulaire d?un baccalauréat en arts plastiques et d?une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l?Université du Québec à Montréal. Ses ?uvres ont été présentées lors d?événements tels que le Buenos Aires International Documentary Film Festival (2013), la Kasseler Dockfest (Kassel, Allemagne, 2012), lmages Festival (Toronto, 2012), Le Mois de la Photo à Montréal (2007), les Rencontres internationales Paris/Berlin/Madrid (2007, 2012, 2013). Son travail a fait l?objet d?expositions individuelles et collectives : au Hessel Museum of Arts du CCS Bard (N. Y., 2012), lors de la Triennale québécoise au Musée d?art contemporain de Montréal (2011), à Optica, centre d?art contemporain (Montréal, 2009). Elle a participé au programme de résidences du Banff Center et à ses conférences du New Media Institute (Alberta, 2004-05). Au printemps 2014 Prefix photo magazine lui consacrera un essai/portefolio, et le Prefix Institute of Contemporary Art (Toronto) une exposition en 2015.

Catalogue : 2017Gander - Islands - Diptyque | Installation vidéo | hdv | couleur | 8:45 | Canada | 2017
Myriam yates
Gander - Islands - Diptyque
Installation vidéo | hdv | couleur | 8:45 | Canada | 2017

Isolé sur l’île de Terre-Neuve (Canada), l`aéroport de Gander a joué un rôle essentiel à partir des années 1940 en tant qu`arrêt de ravitaillement pour les vols transatlantiques. Pendant la guerre froide, Gander était l`un des rares points de ravitaillement où les avions pouvaient s`arrêter en route depuis l`Europe de l`Est ou de l`Union soviétique vers Cuba. Dans le but de présenter une image progressiste du Canada, le terminal international fut aménagé à la fin des années 50 avec des meubles de designers influents de l`époque. Avec l`avènement des avions à plus longue portée dans les années 1960, Gander a diminué en importance. L`imposante zone internationale est aujourd`hui presque inoccupée, seuls y transitent les forces américaines et les jets privés. Gander Islands (diptyque) se concentre sur la salle des fumeurs du terminal. Pendant le tournage, déposée sur le sol, une boisson à peine entamée avec une écriture en arabe sur l`étiquette de la bouteille - rappelant l`utilisation du lieu par des soldats américains en provenance de missions. Leur présence est accentuée par des d`autocollants des diverses forces tactiques qu’ils représentent, posés çà et là dans le terminal. Les plans défilant en synchronicité sont proches d`une dérive, d`une rêverie d`un(e) hypothétique occupant(e).


Myriam Yates développe une pratique qui s’articule essentiellement autour de l’image (vidéographique, filmique ou photographique). Son oeuvre se déploie sous forme de grandes projections, d’installations ou de séries photographiques. L’artiste s’intéresse à la relation entre les lieux et leur représentation, prenant souvent comme ancrage des sites modernes ou en transition, dont le statut singulier questionne les liens entre l’individu, la modernité et l’architecture.

Catalogue : 2020Filmer à  Dakar, présences singulières entre le sable, la ville et le delta | Installation vidéo | hdv | couleur | 12:33 | Canada | 2019
Myriam yates
Filmer à  Dakar, présences singulières entre le sable, la ville et le delta
Installation vidéo | hdv | couleur | 12:33 | Canada | 2019

Filmer à Dakar, présences singulières entre le sable, la ville et le delta est un diptyque vidéo mettant en relation des espaces naturels, des espaces construits et leurs occupants. Les séquences formées par le diptyque tissent une trame dont l’agencement se renouvelle au gré des projections en boucle. D’une part un défilement de lieux tels que la ville en construction de Diamniadio ou des espaces en transition comme les espaces en démontage de la Biennale de Dakar dans l’ancien palais de justice. D’autre part, l’activité dense au cœur de la Corniche en bord de mer où la caméra avance dans le mouvement fluide des séances d’entraînements. Un jeune garçon à l’écart tente un «selfie». Circulant d’une projection à l’autre on se rend compte de la complémentarité de celles-ci : l’énergie déployée sur la Corniche magnétise les espaces vides, en transition, présentés dans l’autre écran. Ces deux projections dans lesquelles se déploient espaces intérieurs et extérieurs et leurs occupants, interpellent l’écologie du vivre ensemble, dont les paramètres sont en perpétuelle mouvance.


Les œuvres de Myriam Yates se déploient sous forme de grandes projections vidéographiques ou de séries photographiques. Elle privilégie une approche hybride de l’image entre une certaine forme de document et l’essai vidéo. Elle s’intéresse à la construction de l’espace public, aux jonctions entre l’aménagement et la nature ainsi qu’à la notion de territoire. Ses œuvres ont été présentées lors d’événements tels que Kassel Dokfest (Allemagne), Images Festival (Toronto), les Rencontres Internationales Paris/Berlin, le Mois de la Photo à Montréal et Nuit Blanche Toronto. Elles ont fait l’objet d’expositions individuelles et collectives, notamment à la Galerie d’art Foreman de l’Université Bishop’s (Sherbrooke), au Hessel Museum of Art — CCS Bard (New York), au Musée d’art contemporain de Montréal, à OPTICA, un centre d’art contemporain (Montréal), à Dazibao (Montréal). Un essai dans la revue Prefix Photo sur les architectures improbables a été consacré à ses œuvres vidéographiques accompagnant une exposition au Prefix ICA (Toronto). Elle remporte en 2015 le Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton (arts médiatiques) du Conseil des arts du Canada. Originaire de Montréal, elle vit présentement à Sherbrooke. Ses projets sont régulièrement financés par les Conseils des arts et des lettres du Québec et du Canada.

Chi Jang yin
Catalogue : 2010Lighthouse | Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 16:15 | USA | Chine | 2009
Chi Jang yin
Lighthouse
Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 16:15 | USA | Chine | 2009

?Lighthouse? is about Chinese workers working and living at a factory town in southern China. The viewer is led to actively compose narratives through the ironic and the sublime images. It aims to open borders that separate cultural, linguistic and historical differences in the global labor systems.

Chinese-born media artist Chi Jang Yin is known for her conceptual, documentary work, which comments upon the state of Chinese culture, past and present. She often imbues her work with elements from her background in photography and performance art. She received her BA and her MFA from The School of the Art Institute of Chicago in 2000. Her videos were recently awarded: Honorable Mention at the In-Out Festival, Poland; Best Film on Architecture at the Asolo Art Film Festival, Italy; and Second Grand Prize at the Athens International Film Festival, Ohio. Her work has screened at the 2008 Asian Art Biennial at the Taiwan National Museum of Fine Arts, Taichung, the Los Angeles Film Festival, and the International Documentary Festival Amsterdam (IDFA).

Yu ying
David yon
Catalogue : 2009les oiseaux d'Arabie | Documentaire | super8 | couleur et n&b | 40:0 | France | 2009
David yon
les oiseaux d'Arabie
Documentaire | super8 | couleur et n&b | 40:0 | France | 2009

A l?aube de la seconde guerre mondiale, des milliers de réfugiés espagnols traversent les Pyrénées pour fuir l?avance des Franquistes. Antonio Atarès est l?un d?eux : un visage parmi d?autres. Arrivé en France, il est interné au camp du Vernet en Ariège. En mars 1941, il reçoit une lettre de quelqu?un qu?il ne connaît pas, la philosophe Simone Weil. Ces deux destins vont se croiser dans la pénombre de l?histoire. D?un côté, une philosophe juive engagée dans une lutte politique et mystique à Marseille, et de l?autre un paysan anarchiste exilé au Vernet puis aux portes du Sahara, à Djelfa en Algérie.


David Yon est né le 28 avril 1979 à Provins. Il travaille et habite à Lyon. En 2005, il obtient un Master 2 de réalisation de film documentaire à Lussas. Depuis 2006, il partage son temps entre ses recherches autour de l?image et du son et une activité professionnelle dans une médiathèque où il anime des ateliers et programme des films. En 2007, il concrétise avec des proches son désir de créer une revue autour du cinéma alliant un livre et un dvd à un site internet : "Dérives". En avril 2009, il termine son premier film produit : "Les Oiseaux d?Arabie".

Hana yoo
Catalogue : 2020Splendor in the grass | Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:17 | Coree du Sud | Allemagne | 2020
Hana yoo
Splendor in the grass
Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:17 | Coree du Sud | Allemagne | 2020

Cow takes experimental psychotherapy with Mary, assumably the psychiatrist, who gave a prescription to cow the virtual reality treatment. During the session, the cow goes through her memory trip and illusive experience, which at the end, blur the identity of the cow herself, whether she is an animal or human, subject or object in the treatment.

Hana Yoo works with experimental video and film that investigates the nature of artificiality and its political entanglement, along with the altered mental states derived from technical apparatus. She engages with the allegory of nature and interrelation of bodies, which she then weaves through storytelling.

Jin-me yoon
Ed young, max raffard
Catalogue : 2005St. Motherfucking Maxim's Day | Art vidéo | dv | couleur | 17:0 | Afrique du sud | France | 2004
Ed young , max raffard
St. Motherfucking Maxim's Day
Art vidéo | dv | couleur | 17:0 | Afrique du sud | France | 2004

_


_

Gavin younge
Catalogue : 2007Alyscamps | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 8:0 | Afrique du sud | France | 2007
Gavin younge
Alyscamps
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 8:0 | Afrique du sud | France | 2007

Alyscamps revisite la coutume pré-chrétienne connue sous le nom de "drue de mourtilage" de manière non-narrative. Filmée à Arles et St-Gervais en France, Cape Town et Robben Island en Afrique du Sud, cette projection vidéo de huit minutes explore le mythe du vaisseau fantôme (des marins condamnés à naviguer pour l'éternité) à travers une série de scènes hypnotiques de dévastation, d'inondations, d'incendies et de mort. Dans les anciens temps, des cadavres de tout le sud de l'Europe étaient placés dans des radeaux peu profonds et envoyés sur le Rhône vers la célèbre nécropole d'Arles, Les Alyscamps. Là, les corps étaient mis dans d'énormes sarcophages de pierre. Cependant, la population d'Arles, aidée et soutenue par leurs évêques, pillèrent Les Alyscamps et vendirent ces trésors de cercueils en pierres gravées. D'après la légende, l'évêque de Arles fût confronté une nuit par l'apparition d'un vaisseau fantôme qui sortit des brumes de la Camargue. Étonnamment, mille ans plus tard, le futur roi d'Angleterre fût confronté à une apparition similaire lorsqu'il quittait Cape Town à voile en 1881.


Gavin Younge works internationally as an artist, author, and filmmaker. His video installation, Curating the Waves featured on the 2003 Rencontres Paris/Berlin and was purchased by the Göppingen Museum in Germany. His most recent international exhibitions include `Prosthesis` with La Noire Galerie in Paris in May 2007, participation in the `Champs de la Sculpture 2000` exhibition in Paris, and two solo exhibitions in France: `Gilets du Sauvetage` in Nimes and `Collection Privé` in Paris. He attained an MA in Fine Arts in 1988 and holds a professorship at the University of Cape Town. He is the immediate past Director of the Michaelis School of Fine Art and lectures Sculpture, and Videography. In 2007 he will present two works on the inaugural SpierContemporary exhibition. He lives and works in South Africa and France.

Gavin younge
Jad youssef
Catalogue : 2013Transmission | Fiction | hdv | couleur | 19:41 | Liban | 2013
Jad youssef
Transmission
Fiction | hdv | couleur | 19:41 | Liban | 2013

A day in the life of a troubled man. He roams within spaces, drowning in depression and sorrow, trying to live through another day of his mediocre life.

Born in 1989 in Beirut, Lebanon. I studied cinema at the university of St. Joseph (USJ - IESAV) and graduated in 2013 with the film "Transmission" (first and only film). After gaining experience in Theatre as a light designer/operator, I left to focus on working as a freelance short film cinematographer & director. Currently working on a new short film with Lebanese art association Ashkal Alwan?s Video works program.

Catalogue : 2017Al fayadan (The Flood) | Fiction | 4k | couleur | 19:48 | Liban | 2017
Jad youssef
Al fayadan (The Flood)
Fiction | 4k | couleur | 19:48 | Liban | 2017

a video that attempts to portray an eerie study of seclusion, alienation in and through the image of the fugitive. the main character occupying the images is an anti-hero recluse who resides in a state of self-inflicted introspection. the character is transcended through a narrative thread of non-fiction moments and segments, into a cluster of morose stagnation and insistent malaise. *secrecy molds the morbid drifting of hatem, a man who works in privacy and lives his life accordingly. hatem hides more than he tells, clouding himself in a reclusive state of introspection.

Born in 1989, I am an artist-filmmaker from beirut. I finished my bachelors in audiovisual studies, with a specialization in cinema, from saint joseph university, beirut in 2013 with my film “ transmission ”. afterwards, I went on to collaborate with ashkal alwan, which led to my 2014 ongoing film project titled “ a thin soft layer of ”. I graduated from the film masters program at the netherlands film academy in 2017 with a thesis exploring the self-alienation and seclusion that deviant members of society may inflict on themselves as an act of escapism. I’ve worked in different fields related to film, including cinematography, editing, sound, development, production as well as assembling my own process, first and foremost as a filmmaker, but also as a researcher.

Youssef youssef
Catalogue : 2020Queens | Fiction | mov | couleur | 29:50 | Suisse | 2019
Youssef youssef
Queens
Fiction | mov | couleur | 29:50 | Suisse | 2019

Les Queens Amber la Garce et Moon se préparent pour une autre grande soirée. Elles se maquillent et s'habillent tout en bavardant. Sur le chemin du club, elles se disputent et manquent de se battre avec une bande de garçons ivres qui les insultent.


Né en 1989 au Caire. Nationalité suisse. Grandit à Genève et passe son adolescence en Egypte. Il a obtenu une licence en HEC et un master en socio- économie à l'Université de Genève. Puis fait un un deuxième Master en communication de la mode à la Central Saint Martins à Londres, où il a passé 3 ans et travaille dans l'industrie de la mode. Depuis 2018, il étudie le cinéma à la HEAD-Genève (Haute École d'Art et Design). Il aime aborder les dans ses films, les thème de l'identité, du genre et de la sexualité.