Un extrait vidéo au hasard
Parcourez le catalogue des Rencontres Internationales, effectuez une recherche dans les archives des oeuvres présentées depuis 2004. De nouveaux extraits vidéos sont régulièrement mis en ligne, les images et les textes sont progressivement mis à jour.
Halida boughriet
pandore
Vidéo | hdv, ProRes | couleur | 8'44'' | France | 2014
La vidéo Pandore se concentre sur un groupe social, enfants en marge du reste de la société française. Portant un regard sombre et inquiétant sur la réalité des rapports humains et aussi du système médiatique à la violence qui en découle. Les protagonistes sont invités à se dévoiler, témoignant de leurs histoires qui renvoient à l’image d’un passé et d’un présent "Mythe ou Réalité". Ils se mettent en scène dans des positions et postures artificielles, filmées par des séquences au ralenti extrêmement fluides. Enfin, La lumière travaille à inviter le spectateur à une curieuse contemplation dans l’intimité d’un espace clos et artificiel, dégageant une atmosphère irréelle et anormale.
Halida Boughriet est une artiste française d’origine algérienne. Anciennement diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris et du programme d’échange de la SVA section cinéma à New York jusqu’en 2005. Halida Boughriet explore un large éventail de média à travers ses œuvres. Elle accorde une place centrale à la performance, dont les structures de son langage artistique lui donne une variété de formes. Au carrefour d’une préoccupation esthétique, sociale et politique, ses pièces s’efforcent de saisir les tensions dans les relations humaines mises en évidence par la société. Le corps est omniprésent, comme un instrument de geste poétique expérimental. Ses œuvres font partie de la collection «Nouveaux Médias» du Centre Pompidou (Paris) et du musée MAC / VAL (Vitry -sur-Seine). Ses travaux ont été présentés dans de nombreuses expositions dont Elles@centrepompidou (2011, Paris), y compris au FIAC d’Alger (2011, Algérie), à l’Institut du Monde Arabe, (2012, Paris) pour l’exposition «Le corps découvert». En 2013, au Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour «Chapelle vidéo # 4». Plus récemment, elle participe à «Vidéo et après» au Centre Pompidou et à la Biennale internationale de Dak’Art 2014 (Dakar, Sénégal).