Catalogue > Liste par artiste
Browse the entire list of Rencontre Internationales artists since 2004. Use the alphabetical filter to refine your search.  update in progress  
cronica electronica, gintas k
Catalogue : 2005Staging toon echism | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:4 | Portugal | 2005
cronica electronica , gintas k
Staging toon echism
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:4 | Portugal | 2005

Staging Toon Echism Film numérique, réalisé spécialement pour le DVD "Cronica 021-2005" : "Can I have 2 minutes of your time?". Images de Return Son de Freiband


João Cruz, alias Return (Porto). Il enseigne le Communication Design à la Faculté des Beaux-Arts, à l'Université de Porto. Il est titulaire d'un diplôme en Graphisme et d'une Maîtrise en Art-Multimédia. Chercheur Intermedia, il travaille avec des concepts de logiciels modulaires. C'est un militant "Audioimage". Il est artiste, présentateur de clips, monteur et membre fondateur de Crónica et Cronicaelectronica, un label média international basé à Porto, Portugal, et Beat Map, une coopérative de petits groupes musicaux audiovisuels.

Catalogue : 2005Recoil Nets | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:0 | Portugal | 2005
cronica electronica , gintas k
Recoil Nets
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:0 | Portugal | 2005

"Recoil Nets" Film numérique, réalisé spécialement pour le DVD "Cronica 021-2005" : "Can I have 2 minutes of your time?". Images de Return. Son par Pita.


João Cruz, alias Return (Porto). Il enseigne le Communication Design à la Faculté des Beaux-Arts, à l'Université de Porto. Il est titulaire d'un diplôme en Graphisme et d'une Maîtrise en Art-Multimédia. Chercheur Intermedia, il travaille avec des concepts de logiciels modulaires. C'est un militant "Audioimage". Il est artiste, présentateur de clips, monteur et membre fondateur de Crónica and Cronicælectronica, un label média international basé à Porto, Portugal, et Beat Map, une coopérative de petits groupes musicaux audiovisuels.

Catalogue : 2005Essays on Radio: Can I have 2 minutes of your time | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 56:0 | Portugal | 2005
cronica electronica , gintas k
Essays on Radio: Can I have 2 minutes of your time
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 56:0 | Portugal | 2005

Crónica est fiert de presenter : Crónica 020~2005 et Crónica 021~2005, notre seconde compilation et une en deux volume. Cette compilation comprend une sortie CD et DVD et étant donné qu?assembler simplement des pistes n?est pas très intéressant pour nous (qu?importe quel intérêt présente les pistes), ce que nous cherchions à faire c'était d?unifier une idée qui pourrait aider à créer une composition collective et cohérente, non seulement pour faire une vitrine d?artistes et de labels mais aussi donner à des ?uvres significatives la possibilté de créer. De bout en bout, le concept de cette parution particulière tourne toujours autour du média sonore, nous avons décidé de mettre l?accent sur la marque du label média un peu plus en sortant aussi des DVD complets. Le DVD présente une vitrine d??uvres spécialement produites pour cette compilation avec certains de nos artistes et des invités exceptionnels. Crónica 021~2005 DVD 01: Jan Robert Leegte/ Boca Raton: Along The Line 02: Nuno Tudela/ Pedro Tudela: Guandong Tuning Tone 03: Return/ Pita: Recoil Nets 04: Ran Slavin: Golden Twilight Moments 05: Ok.Suitcase: -sf 0905-04 06: Telco Systems/ Longina: Oidar 07: Lia/ @c: Radio_Int.14/37 08: Stephan Mathieu: Radiance 09: Isabel Abreu & Rita Barbosa/ Pal: 2ofmytime 10: Return/ Freiband: Staging Toon Echism 11: Tina Frank/ General Magic: Chronomops 12: Brigitta Bödenauer/ Miguel Carvalhais: Can I Have Two Minutes of Your Time? 13: Júlio Dolbeth/ Steinbrüchel: AM/FM 14: Karl Kliem/ Christine Fowler: 2 minutes 15: Maximilian Jänicke/ Random Industries: Media Corrosion 16: Sara Kolster/ Pawel Grabowski: Untitled 2:00 17: Nuno Tudela/ Pedro Tudela: Atmosfera Reduzida 18: Return/ Gintas K: Acid Rosa Oh 19: Marius Watz/ @c: Int.13/35 20: Jörg Piringer: Sig/b 21: Sumugan Sivanesan/ Durán Vázquez: Goebbels? Pupils 22: Antmanuv: Silent Haarp 23: Ran Slavin/ James Eck Rippie: Radio 24: Erich Berger/ Pure: Free Radio Azimuth 25: Paulo Raposo: Verbatim 26: Ran Slavin/ The Beautiful Schizophonic: A Radiophonic Fairytale 27: Horacio G/ Longina: Oidar 28: Meta: Iradia Design de la couverture par Miguel Carvalhais


Catalogue : 2005ACID ROSA OH | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:0 | Portugal | 2005
cronica electronica , gintas k
ACID ROSA OH
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:0 | Portugal | 2005

Acid Rosa oh Film numérique, réalisé spécialement pour le DVD "Cronica 021-2005" : "Can I have 2 minutes of your time?". Images de Return Son de Gintas K


João Cruz, alias Return (Porto). Il enseigne le Communication Design à la Faculté des Beaux-Arts, à l'Université de Porto. Il est titulaire d'un diplôme en Graphisme et d'une Maîtrise en Art-Multimédia. Chercheur Intermedia, il travaille avec des concepts de logiciels modulaires. C'est un militant "Audioimage". Il est artiste, présentateur de clips, monteur et membre fondateur de Crónica et Cronicaelectronica, un label média international basé à Porto, Portugal, et Beat Map, une coopérative de petits groupes musicaux audiovisuels.

Daniel crooks
Catalogue : 2006Train n°8 | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 4:29 | Australie | 2005
Daniel crooks
Train n°8
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 4:29 | Australie | 2005

Dans cette oeuvre vidéo, Crooks manipule le temps et l'espace avec une technique "time slice", littéralement tranche de temps, et invite le spectateur à un voyage étrange et fantastique à travers un paysage urbain familier. La ville de Londres se transforme, chaque objet est étiré jusqu`à ce qu`il se transforme en taches de couleur pour un instant, puis se retracte pour devenir des miniatures d'eux-même. Les voitures et les gens en premièr plan bougent vers les immeubles en deuxième plan. Quand la caméra enregistre un fragment de réalité, elle le disperse alentour. Espace, temps et mouvement se combinent et nous introduisent à des réalités relatives, les images défient alors notre compréhension générale du mouvement et de la perception.


Daniel Crooks' work spans a range of time-based media including digital video, photography, and installation. His work has been exhibited widely both in Australia and internationally. He is represented by Sherman Galleries, Sydney.

Magela crosignani
Catalogue : 2005The falcon | Doc. expérimental | dv | couleur | 5:45 | Uruguay | USA | 2005
Magela crosignani
The falcon
Doc. expérimental | dv | couleur | 5:45 | Uruguay | USA | 2005

Nous nous rappelons, nous oublions, nous ne sommes plus là où nous étions. Nos souvenirs nous disent qui nous sommes.


Magela Crosignani est née à Montevideo, Uruguay. Elle déménage à New York où elle va à la Tisch School of the Arts pour étudier le cinéma. Elle passe désormais son temps entre New York, Los Angeles et Montevideo, réalisant des oeuvres artisitiques et des films, tout en ayant le mal du pays.

Jules cruveiller
Catalogue : 2015La révolte métaphysique de Jean Matta | Fiction expérimentale | hdv | couleur | 40:51 | France | 2015
Jules cruveiller
La révolte métaphysique de Jean Matta
Fiction expérimentale | hdv | couleur | 40:51 | France | 2015

Confronté à la mort d`on ne sait qui ni de quoi, Jean Matta décide de porter une révolte à la vie, au monde, qu`il considère comme intrinsèquement injuste, puisque nous sommes sujets à la mort. À travers une suite de séquences, nous le voyons porter atteinte au réel, aux gens, par des actions teintée d`un humour noir et corrosif. Une rencontre quelque peu surréaliste va le changer. "La révolte métaphysique de Jean Matta" s`inscrit dans la tradition du conte philosophique, très emprunt de textes comme "Jacques le fataliste", ou encore les contes de Rabelais.


J`ai été formé à l`Ecole Nationale Supérieure d`Arts de Paris-Cergy, dont je suis sorti diplômé en juin 2015. Je suis engagé dans une pratique du cinéma expérimental et du dessin. Une de mes obsessions principale est d`interroger la limite entre fiction et réel, en la brouillant, la niant. Je vis et travaille à Paris.

Salvo cuccia
Catalogue : 2005Détour de Seta | Documentaire | betaSP | couleur et n&b | 57:14 | Italie | 2004
Salvo cuccia
Détour de Seta
Documentaire | betaSP | couleur et n&b | 57:14 | Italie | 2004

À mi-chemin d'un voyage à travers les films de Vittorio De Seta, le grand réalisateur italien, auteur d'authentiques chefs-d'?uvre à la fois dans le domaine du documentaire que dans la fiction, les ?uvres de Salvo Cuccia trouvent le moyen de raconter les 50 dernières années de la transformation de l'Italie, de l'ancienne société à celle industrielle et médiatique... Ce documentaire comprend une interview avec De Seta par Alessandro Rais, et des conversations avec l'écrivain Vincenzo Consolo, le critique de films Goffredo Fofi, Michele Mancini et Marco Maria Gazzano, le directeur de la photo Luciano Tovoli, les réalisateurs Franco Maresco et Gianfranco Pannone, le géographe Eugenio Turri, et de nouvelles interviews de vieux fermiers, mineurs et pêcheurs dépeints par De Seta dans ces premiers documentaires dans les années 1950.


Ses ?uvres varient du film et art vidéo à l'expérimentation de nouvelles formes de documentaires. Il a réalisé plus de 60 ?uvres (art vidéo, installations, représentations, documentaires, courts-métrages). Ses dernières ?uvres : "Détour De Seta" (documentaire, 2004); "Il Satiro Danzante" (documentaire, installation, publicité télévisée, 2003) présenté au Parlement Italien à Rome. Il a réalisé plusieurs documentaires, notamment "Ce ne ricorderemo, di questo pianeta". "Un sogno di Sciascia in Sicilia", diffusé par RAI2 (Avril 2000), avec une mention spéciale au Festival du Film de Turin 2000; "Raoul Not Making" (1993), "Tokyo No Miegakure Suru Kodomotachi" sur la vie ordinaire des enfants à Tokyo, produit par Pitti Immagine à l'occasion de l'exposition "Perfects & Invisibles" (Palazzo degli Innocenti, Firenze, 1996). Il s'intéresse à l'art vidéo et, dans ses ?uvres, il privilégie les relations avec le son et avec la musique contemporaine et improvisée, comme c'est le cas dans : "Shiki" (1993), "Duo" avec Peter Kowald (1993), "Angelica" (avec Fred Frith, John Zorn, Bob Ostertag, 1995), "Videoplunders" (1995). Dans le domaine du cinéma, Salvo Cuccia a travaillé comme assistant réalisateur sur des films réalisés en Sicile par Raoul Ruiz, "Le voyage clandestin" et "Turris Eburnea". Il a réalisé 3 courts-métrages de sa propre création : "Un sogno di lumaca" (2° prix de l'Italia Turin International Film Festival, 1995); "Terra madre" ; "La leggenda della diversità" (Pesaro Film Festival, 1996); "La cena informale" (San Diego Film Festival, Locarno Film Festival, "Adriaticocinema, Visioni Italiane", 1998) avec Vincent Schiavelli. En 1997 il réalise "Palermo", une vidéo sélectionnée au Transmediale Videofest, Berlin 1997, primé à l'International Video Liege, Belgique 1998, et au Videopolis Festival, Vicenza. Il a fait plusieurs représentations et installations telles que : "Hortophonìa" (Palermo, 1997) avec Bob Ostertag (samplers) et Lelio Giannetto (contrebasse); "Cieli Altissimi Retrocedenti" (Palerme, 1998); "Specular Cities in the Northern and Southern Hemispheres" (2000 ? 2002, Experimenta Festival Buenos Aires & Santiago de Chile, GRIM Montevideo Marseille, Videopolis Festival Vicenza, Mandala Festival Palermo). Au Prix Italia (RAI, Bologna, 2000) il a été réalisateur en live sur le site www.radio.rai.it à l'occasion de l'événement internet AFTERADIO avec Scanner, David Moss, Sam Auinger, Rupert Huber. Principaux festivals : San Diego World Film Festival, Locarno Fim Festival, Turin Film Festival, Milano Filmmaker, Annecy, Videoart Locarno, Transmediale Videofest Berlin, Gibellina Orestiadi, Pesaro Film Festival, Experimenta Festival (Buenos Aires et Santiago de Chile 2000, Exposition au Queens College et la Casa Italiana Zerilli Marimò NYU (New York, 2001), Batofar cherche l?Italie (Paris, 2002). Filmographie principale: 1993 - Duo with Peter Kowald, 1994 - Raoul not making (documentaire) 1995 - Angelica (documentaire) - Videoplunders - Un sogno di lumaca (court-métrage), 1996 - Terra Madre (court-métrage) - Palermo 1997 - Prima Sicilia - Bambini intravisti (documentaire) - Hortophonìa (représentation) 1998/99 - La cena informale (court-métrage) - Cieli Altissimi Retrocedenti (représentation & single vidéo) 2000/01 - Verso Venezia - Ce ne ricorderemo - di questo pianeta (documentaire) - Paesaggi Italiani (vidéo & installation) - Specular Cities (représentation 2000-2002) 2002/03 - La vaga sfera è in questa mano (installation) - Il Satiro danzante (documentaire & installation) 2004 - Détour De Seta (documentaire)

Damir cucic
Catalogue : 2009GRAD NA NISANU | Doc. expérimental | dv | couleur | 7:0 | Croatie | 2009
Damir cucic
GRAD NA NISANU
Doc. expérimental | dv | couleur | 7:0 | Croatie | 2009

Apocalyptic urban milieu. The murderer is stalking his target. Escape from the scene.

Damir Cucic was born in Brezice, Slovenia in 1972. He directed, wrote screenplays, edited, and produced over 70 alternative, short films and documentaries. His works were shown at numerous international festivals, projections, and retrospectives, and featured on TV programmes. He also won ten film awards.

Gonzalo cueto
Catalogue : 2013Globos Negros en el Horizonte | Vidéo expérimentale | hdv | couleur | 1:3 | Chili | 0
Gonzalo cueto
Globos Negros en el Horizonte
Vidéo expérimentale | hdv | couleur | 1:3 | Chili | 0

Black balloons, is a video that comes from the core of actions that have been developing in especially rural residual spaces. We can see a log in an area of ​​the Araucania, a landscape that is constructed from a political invisibility.       In the distance we see little black balloons floating and disappear in a smoke.

Gonzalo Cueto. www.gonzalocueto.net 2013. kit Básico. Video experimental. 6 min 45 sec. Chile. 2013. Roce Imaginario. Documental. 50 min. HD. Quito Ecuador. 2012. Fuera de Campo. Documental 24 min. HD. Argentina 2011 Líneas en el Rimac. Documental. HD. Lima Perú. 28 min 2010 NieblaLuminosa. Documental. HD. 83 min. Chile 2009-2010. Image Stabilization. 03:47. DVD 2009: Transimagen. 00:00:46 seg. DVD 2009: ImagoRemolino. 00:00:56 seg. DVD 2008: ImagoHirviente. 00:02:07 min. DVD 2008: Viento+CerroColorado. 00:00:37 seg. DVD 2008: 11_10. 00:00:57 seg. DVD 2007: Fantástico Picnic . 00:02:47 min. DVD 2006: Estación de Pronóstico. 00:05:07 min. DVD 2006-2009: Líneas de Tensión. 03:55. DVD 2006: Conflictive Situacional Evidence. 01:47. DVD

Catalogue : 2013Your life belongs to me | Vidéo expérimentale | hdv | couleur | 3:30 | Chili | 2012
Gonzalo cueto
Your life belongs to me
Vidéo expérimentale | hdv | couleur | 3:30 | Chili | 2012

Your Life Belongs to mee. It is a diptych Video where we can visualize a house where food is sold to the passage in the Chilean Altiplano. On the left, near the house, we see an endless caravan of trucks have been stranded almost motionless on the border between Chile and Bolivia. Meanwhile the soundtrack corresponds to the direct sound is heard from the house where his lonely inhabitant remains invisible.

Gonzalo Cueto. www.gonzalocueto.net. 1973, Chile. Master of Contemporary Art Theory and Practice by the U. Complutense de Madrid 2007. Work preferably between video and direct action, highlighting a line of work critically explores contextual significance and symbolic systems that affect the representation and political construction and subjective reality of contemporary place for observation and creation between the edges of progress and capitalism. He has exhibited in Spain, Mexico, Cuba, Germany and Chile, where he also received scholarships for his artistic production.

Yi cui
Catalogue : 2017Through the Looking Glass | Documentaire | hdv | couleur | 14:0 | Chine | 2017
Yi cui
Through the Looking Glass
Documentaire | hdv | couleur | 14:0 | Chine | 2017

,


YI Cui, born and raised in China, initially studied Conservation Ecology, but eventually decided to study Film instead. After studying Film Production at the York University in Toronto, she started working on a body of work consisting of experimental films, documentaries, film essays and narrative films. The constant search for poetry and musicality is a recurring theme in her work.

Jonathan cummins
Catalogue : 2015Out The Road (2011 - 2015) - Film 4 | Doc. expérimental | hdv | couleur | 37:29 | Irlande | 2015
Jonathan cummins
Out The Road (2011 - 2015) - Film 4
Doc. expérimental | hdv | couleur | 37:29 | Irlande | 2015

‘Film 4’ is the final film in the video installation ‘Out the Road (2011 – 2015)’. The four-film installation is part of an extensive three-part film project by the artist that examines the impact of militant ideological belief on self, family and society through conversations since 2004 with members of the IRA and their families. The works aim to create discursive, and potentially agonistic, environments for civic and political discourse and democracy. The men who participated in previous works by the artist such as When I Leave These Landings (2004 – 2009) and Go Home (2010 – 2013), often refer to the impact that their decision to become involved in the IRA, and subsequent imprisonment, had on their families – ‘The women also did the time’, one of the men explained. Out the Road (2011 – 2014) examines the impact of involvement in a clandestine and paramilitary organisation on family through the perspectives of close family. In many cases, the partners were left to provide for themselves and young children in addition to having to offer ongoing support to partners who were in prison for as long as seventeen years; and who sometimes returned again, and again. On returning home, the men and their families faced significant challenges; relationships often floundered, old ways sometimes returned. The narratives of this four-part film-installation weave their way through loyalty, anger, stigma, hope, loss, pride, determination and longing. ‘Film 4’ addresses the inter-generational impact of involvement in political violence– in this case, the impact of a father’s involvement and imprisonment on his son.

Jonathan Cummins’ work is made for gallery and screen and has addressed themes including ideological belief, political violence and listening. Most notably through the film installations When I Leave These Landings 2004–2009, Go Home 2010–2013 and Out the Road 2012–2015. He has exhibited with Void, NCAD Gallery, Dublin City Gallery The Hugh Lane, Centre Culturel Irlandais Paris and at other locations and events. He has curated exhibitions for artists including Santiago Sierra, Eija-Liisa Ahtila, John Gerrard, Brian Maguire and Phil Collins. Jonathan graduated with an MFA in media art from UCLA where he also studied screenwriting. He studied sociology at Trinity College Dublin. He teaches with Belfast Art School.

Catalogue : 2009When I Leave These Landings, Film E2-1B | Documentaire | dv | couleur | 5:8 | Irlande | 2009
Jonathan cummins
When I Leave These Landings, Film E2-1B
Documentaire | dv | couleur | 5:8 | Irlande | 2009

`When I Leave These Landings` is the result of a highly intimate dialogue with Irish political-prisoners, which took place between 2004 and 2009. The five-film installation, of which `Film E2-1B` is a part, explores the impact of incarceration and extreme ideological conviction on self as experienced through the conflicting demands of paramilitary, prison, family and personal life. Focusing on personal experience rather than an organisation or the prison institution, the films have a contemporary and universal immediacy addressing as they do themes of incarceration, identity, ideology and political violence. Exploring the role of the prison in society and the ethics of representation are fundamental aspects of the practice.

Jonathan?s practice has been exhibited at Le Centre Culturel Irlandais; Rencontres Internationales; Darklight Film Festival; events such as ?I Confess I Was There?, Interface Research in Art Technologies and Design; Interface?s seminar series ?Through a Lens Darkly?; ISEA pre-symposium seminar on Filmmaking in Contested Spaces; and various conferences. Award-winning short films he has produced have been screen and broadcast internationally such as ?Limbo?, winner Best Irish Short, Foyle Film Festival, 2001; and ?Recoil? winner Best Short at the Galway Film Fest `05, the Boston Irish Film Festival `05 and CourMayeur Noir `05. He has worked with prisoners as part of the National College of Art and Design (NCAD) Prison Art Programme, developing an approach to filmmaking in this context that combines education, participation and dialogue. Jonathan studied sociology at Trinity College Dublin. He has an MFA in Media Arts from the University of California Los Angeles (UCLA) and he studied screenwriting at UCLA?s film school. Jonathan teaches with the NCAD Prison Art Programme and the University of Ulster. Jonathan worked in the film, television and the online industries in Ireland, Asia and the US prior to developing his film and video-based practice.

Catalogue : 2007C. | Doc. expérimental | dv | couleur | 22:39 | Irlande | 2006
Jonathan cummins
C.
Doc. expérimental | dv | couleur | 22:39 | Irlande | 2006

Facilite par le programme carceral du National College of Art and Design, l'exercice video de Jonathan est participatif, basé sur les relations et educationel par nature. Le film "C" est l'un de quatre films intimement liés, prenant en compte la mediation de la vie vue de l'interieu d'une institution fermée. L'approche de ce film, basée sur la conversation, s'engage directement avec le prisonier et son histoire, servant d'archive et de temoignage aux changements que l'identité et la memoire d'un prisonnier subissent en milieu carceral


Jonathan a travaillé dans l'industrie du cinéma, de la télévision, et des médias interactif, sur différentes productions en Ireland, Asie et aux Etats Unis avant de développer sa propre practice de film et vidéo. Il travaille avec des prisonniers depuis plusieurs années en utilisant une technique qui est, par nature, participative et éducationnelle. Jonathan a aussi produit des courts métrages dramatique qui lui ont valu des prix. Jonathan a étudié la sociologie au Trinity College à Dublin, et après fit un MFA en Arts Media à l'école d'art et d'architecture UCLA. Il enseigne a l' Ecole d'Art et de Design de Belfast.

Catalogue : 2006Letter Home | Doc. expérimental | dv | couleur | 8:3 | Irlande | 2006
Jonathan cummins
Letter Home
Doc. expérimental | dv | couleur | 8:3 | Irlande | 2006

"Letter Home" est l'un des trois films courts documentaires de Jonathan Cummins projetés au festival de cette année. Filmés dans une prison irlandaise, ces documentaires font partie de "Landings" un film d'archive des conversations avec les prisonniers, en cours de réalisation. Récourant à une méthodologie à la fois éducative et collaborative, ce projet utilise la vidéo comme un outil d'exploration de l'identité et de la mémoire à l'intérieur de l'espace d'incarcération. Documentés par des souvenirs et des déclarations, les films sont comme le témoignage d'un temps et d'un lieu entre l'intérieur confiné de la prison et la vie des détenus dehors. Dans l'environnement atomisé de la vie en prison, le dialogue rendu possible par un tel engagement conduit à des révélations sur la vie des détenus, les institutions pénitenciaires et la société. Le projet vise à renvoyer une image de l'"institution-totale" à l'espace civique et ainsi, à soulèver des interrogations sur la propriété détenue par la société de ses institutions et sur celles-ci.


Jonathan travaille avec des prisonniers depuis 2000 à la fois en tant que formateur et praticien. Avant de développer son propre film et sa pratique des médias, il a travaillé dans le cinéma, à la télévision et dans les industries interactives sur différentes productions et différents projets de création en Irlande, Asia et Etats-Unis. Il a réalisé des courts-métrages (des drames) qui ont reçu des prix et qui ont été projetés dans des festivals dans le monde entier. Jonathan a étudié la sociologie au Trinity College de Dublin. Il a ensuite obtenu un MFA in Media Art en 1998 à UCLA et a étudié l'écriture pour l'écran à l'Ecole de Cinéma, théâtre et télévision de l'UCLA. Il enseigne à temps partiel au Collège d'art et de design (Irlande), un Programme d'art en prison et à l'Université d'Ulster.

Catalogue : 2006Flowers | Doc. expérimental | dv | couleur | 4:0 | Irlande | 2006
Jonathan cummins
Flowers
Doc. expérimental | dv | couleur | 4:0 | Irlande | 2006

"Flowers" est l'un des trois courts-métrages documentaires de Jonathan Cummins projetés au festival de cette année. Filmés dans une prison irlandaise, ces documentaires font partie de "Landings" un film d'archive des conversations avec les prisonniers, en cours de réalisation. Récourant à une méthodologie à la fois éducative et collaborative, ce projet utilise la vidéo comme un outil d'exploration de l'identité et de la mémoire à l'intérieur de l'espace d'incarcération. Documentés par des souvenirs et des déclarations, les films sont comme le témoignage d'un temps et d'un lieu entre l'intérieur confiné de la prison et la vie des détenus dehors. Dans l'environnement atomisé de la vie en prison, le dialogue rendu possible par un tel engagement conduit à des révélations sur la vie des détenus, les institutions pénitenciaires et la société. Le projet vise à renvoyer une image de l'"institution-totale" à l'espace civique et ainsi, à soulèver des interrogations sur la propriété détenue par la société de ses institutions et sur celles-ci.


Jonathan travaille avec des prisonniers depuis 2000 à la fois en tant que formateur et praticien. Avant de développer son propre film et sa pratique des médias, il a travaillé dans le cinéma, à la télévision et dans les industries interactives sur différentes productions et différents projets de création en Irlande, Asia et Etats-Unis. Il a réalisé des courts-métrages (des drames) qui ont reçu des prix et qui ont été projetés dans des festivals dans le monde entier. Jonathan a étudié la sociologie au Trinity College de Dublin. Il a ensuite obtenu un MFA in Media Art en 1998 à UCLA et a étudié l'écriture pour l'écran à l'Ecole de Cinéma, théâtre et télévision de l'UCLA. Il enseigne à temps partiel au Collège d'art et de design (Irlande), un Programme d'art en prison et à l'Université d'Ulster.

Catalogue : 2006Christy | Doc. expérimental | dv | couleur | 3:10 | Irlande | 2006
Jonathan cummins
Christy
Doc. expérimental | dv | couleur | 3:10 | Irlande | 2006

"Christy" est l'un des trois films courts documentaires de Jonathan Cummins projetés au festival de cette année. Filmés dans une prison irlandaise, ces documentaires font partie de "Landings", un film d'archive de conversations avec les prisonniers, en cours de réalisation. Récourant à une méthodologie à la fois éducative et collaborative, ce projet utilise la vidéo comme un outil d'exploration de l'identité et de la mémoire à l'intérieur de l'espace d'incarcération. Documentés par des souvenirs et des déclarations, les films sont comme le témoignage d'un temps et d'un lieu entre l'intérieur confiné de la prison et la vie des détenus dehors. Dans l'environnement atomisé de la vie en prison, le dialogue rendu possible par un tel engagement conduit à des révélations sur la vie des détenus, les institutions pénitenciaires et la société. Le projet vise à renvoyer une image de l'"institution-totale" à l'espace civique et ainsi, à soulèver des interrogations sur la propriété détenue par la société de ses institutions et sur celles-ci.


Jonathan travaille avec des prisonniers depuis 2000 à la fois en tant que formateur et praticien. Avant de développer son propre film et sa pratique des médias, il a travaillé dans le cinéma, à la télévision et dans les industries interactives sur différentes productions et différents projets de création en Irlande, Asia et Etats-Unis. Il a réalisé des courts-métrages (des drames) qui ont reçu des prix et qui ont été projetés dans des festivals dans le monde entier. Jonathan a étudié la sociologie au Trinity College de Dublin. Il a ensuite obtenu un MFA in Media Art en 1998 à UCLA et a étudié l'écriture pour l'écran à l'Ecole de Cinéma, théâtre et télévision de l'UCLA. Il enseigne à temps partiel au Collège d'art et de design (Irlande), un Programme d'art en prison et à l'Université d'Ulster.

Catalogue : 2005Powerful | Art vidéo | dv | couleur | 2:17 | Irlande | 2005
Jonathan cummins
Powerful
Art vidéo | dv | couleur | 2:17 | Irlande | 2005

"Powerful" a été filmé à la prison de Portlaoise en Irlande. Scénarisé comme une projection en boucle, le court métrage observe un prisonnier en train de faire du Yoga dans la lumière du soir mourante. Sa respiration rythmée et ses gestes se tendent plus il force sur son estomac par une série de contractions complexes. Cette médiation dérangeante se fait l'écho de son self contrôle et traite des questions de captivité physique et d'institutionnalisation. Si, comme Foucault le suggère, l'esprit du condamné est la l'essai avec les institutions carcérales contemporaines, ces gestes yogi peuvent être perçus comme une action directe pour recouvrer son moi et sa place. Par ces exercices physsico-méditatifs, le prisonnier génère un nouveau lieu, un lieu qui renvoie au-delà de la connaissance du corps institutionnel et des systèmes de surveillance.


Jonathan Cummins a étudié la sociologie au Trinity College de Dublin avant de travailler dans le cinéma, la télévision et dans la production des médias interactifs en Irlande, à Hongkong et aux Etats-Unis. Il a étudié à la School of Art and Architecture à la University of California Los Angeles (UCLA) ou il a achevé un master de beaux-arts en art médias en 1998. Pendant les quatre dernières années, Jonathan a aidé au développement d'un programme de film numérique expérimental dans la prison de Portlaoise en Irlande pour le département des beaux-arts du National College of Art and Design. Il a aussi travaillé comme chargé de cours à l'Université de UlterSchool of Art and Design en Irlande du Nord. Ces dernières années, il z produit des courts métrages pour la diffusion irlandaise et le Irish Film Broad. "Recoil", produit en 2004 a été projeté internationalement dans de nombreux festivals de cinéma et a été gagnant du meilleur court métrage irlandais au Galway Film Fleadh 2005 et à l? Irish Film Festival 2005. "Limbo", produit en 2001 a été projeté et diffusé internationalement et fut gagnant du meilleur court métrage irlandais au Foyle Film Festival de 2001. Hormis son travail de films basés sur la narration, il crée aussi des films plus intimes basés sur des expositions comme "Powerful". Jonathan a montré ses travaux précédemment aux Rencontres Internationales comme à Jennifer's Cross en 2004 et un travail de groupe à Pigeons en 2003

Merce cunningham, charles atlas
Catalogue : 2013Coast Zone | Vidéo | | couleur | 27:7 | USA | 1983
Merce cunningham , charles atlas
Coast Zone
Vidéo | | couleur | 27:7 | USA | 1983

Raphaël cuomo, iorio maria
Catalogue : 2007SUDEUROPA | Art vidéo | dv | couleur | 40:0 | Suisse | Pays-Bas | 2007
Raphaël cuomo , iorio maria
SUDEUROPA
Art vidéo | dv | couleur | 40:0 | Suisse | Pays-Bas | 2007

Sudeuropa examine comment les politiques migratoires nationales et européennes se matérialisent à Lampedusa et reconfigurent l`espace, le temps et la vie quotidienne de cette petite île italienne. La vidéo fait le portrait de plusieurs travailleurs impliqués dans l`économie du tourisme, arrivés en Italie avant l`application des accords de Schengen, et évoque la présence sur l`île des migrants capturés en mer par la police et les garde-côtes après leur départ des côtes nord-africaines, exclus de la vie sociale et rendus invisibles par leur détention dans un centre, en montrant les sites de leur arrivée, de leur enfermement et de leur renvoi. Ces sites, comme l`aéroport et le port, sont ceux utilisés à d`autres moments pour faciliter le voyage des touristes ou pour le transport des biens. Sudeuropa s`intéresse aux conditions de production des imageries de l`urgence: journalistes et caméramen complètent le dispositif policier qui aligne les corps, les présente face aux caméras, les met en scène, donne forme aux figures habituelles des "clandestins" aux frontières méridionales de l`Europe. Deux voix - une relatant des anecdotes racontées par les habitants de l`île, l`autre décrivant les représentations des migrants produites sur place aux moments des débarquements et des renvois - problématisent aussi bien l`invisibilité des migrants sur l`île, conséquence de la volonté politique qui vise à préserver les intérêts du tourisme, que leur surexposition dans les médias nationaux et européens.


Raphaël Cuomo (CH), né en 1977, et Maria Iorio (IT), née en 1975, collaborent depuis leurs années d?études à Genève. De 2006 à 2007, ils ont été researchers dans le département Fine art de Jan van Eyck Academie, Maastricht (NL). Ils s?intéressent à la distribution du temps et de l?espace qui configure le monde contemporain, et à la fonction des économies des visibilités dans cette distribution, en priviégiant l?usage de la photographie et de la vidéo. Leur ensemble de travaux ?SUDEUROPA? examine les mouvements nord-sud du tourisme en relation avec les mouvements inverses des migrations internationales. Depuis 2002, leurs travaux ont été présentés dans des festivals et des expositions, notamment ?The Maghreb Connection?. Ils ont reçu un Swiss art award en 2007.

Catalogue : 2010The Interpreter | | | couleur | 36:0 | Suisse | 2009
Raphaël cuomo , iorio maria
The Interpreter
| | couleur | 36:0 | Suisse | 2009

The Interpreter propose une perspective sur la mobilité vers l?Europe, telle que celle-ci peut être perçue et éprouvée depuis le Maghreb. La vidéo évoque la période entre une traversée clandestine de la Méditerranée à la fin des années ?90s et un récent retour forcé. Elle est basé sur des éléments d?une recherche en cours du géographe Makrem Mandhouj. Dans la vidéo, la voix du narrateur reconstruit un récit fragmentaire et suggère les différents actes de traduction qui lui ont donné forme. Il se fait l?interprète des paroles de deux jeunes pêcheurs et anciens passeurs rencontrés dans un village près de Monastir, dans le Sahel tunisien. Il indique les conditions dans lesquelles ces rencontres ont eu lieu, aussi bien qu?il commente le processus du film lui-même. The Interpreter rend compte de la difficulté de mettre en récit sa propre histoire, ou encore de la possibilité de témoigner à visage découvert dans un contexte de criminalisation de la migration et de privation de la liberté d?expression. Le film re-parcourt les lieux significatifs du récit, en faisant un détour par un studio d?enregistrement à Tunis où ont été enregistrées les voix du film. Il se termine là où le projet de traversée avait été projeté puis mis en ?uvre plusieurs années plus tôt: dans une plantation d?oliviers ? refuge des ?brûleurs?*, des consommateurs d?alcool et des amoureux ? qui est progressivement recouverte par l?expansion de la ville et les imposantes maisons que construisent des émigrés vivant en Europe. *le nom arabe donné à ceux qui tentent de traverser les frontières sans documents


Raphaël Cuomo (1977) et Maria Iorio (1975) collaborent depuis leurs années d?études à l?ESBA de Genève. En 2006 et 2007, ils prennent part au programme de Jan van Eyck Academie (NL) dans le département Fine art. Attentifs aux pouvoirs des images et aux politiques de la vision qu?elles instaurent, leurs travaux explorent diverses dimensions de l?espace filmique et sonore, du langage et de la voix. Privilégiant un développement sur le long terme et une base collaborative, leurs derniers projets élaborés sur les deux rives de la Méditerranée s?intéressent à la fonction des économies des visibilités en relation avec différents régimes de mobilité. Leur travail en cours de réalisation dans plusieurs périphéries de Rome entrecroise le temps présent et la période transitoire de l?après-guerre en examinant les reconfigurations de l?espace urbain telles qu?elles ont été représentées par le cinéma italien, ouvrant une interrogation de l?histoire à travers l?histoire de l?architecture et du cinéma.

Catalogue : 2012Twisted Realism | Vidéo | hdv | couleur et n&b | 75:45 | Suisse | Italie | 2012
Raphaël cuomo , iorio maria
Twisted Realism
Vidéo | hdv | couleur et n&b | 75:45 | Suisse | Italie | 2012

Période du "miracle économique" en Italie, en prenant comme point de départ le film de Pier Paolo Pasolini Mamma Roma (1962). Le projet s`intéresse aux formes et aux conditions d`une "nouvelle vie" ? dans le processus de modernisation décrit par Pasolini dans son film, mais aussi dans le statut actuel de ce film récemment restauré et commercialisé sous forme digitale. Une polyphonie de voix reconstruit le scénario du film, ainsi que différents aspects de sa production et diffusion qui manifestent des moments politiques au sein du dispositif cinématographique au sens large. Twisted Realism revisite plusieurs lieux de tournage de Mamma Roma et propose une nouvelle géographie de la Rome contemporaine. Il examine les "esthétiques de la réalité" qui informent les représentations cinématographiques du quartier de l`INA-Casa Tuscolano, un projet de logements sociaux construits à l`initiative du gouvernement démocrate-chrétien en 1950-1960. Twisted Realism évoque la marchandisation du cinéma d`auteur italien des années 1960` dans un contexte de privatisation de la culture et de monopolisation du paysage médiatique, ainsi que la façon dont Mamma Roma a été approprié pour écrire une version unificatrice de l`histoire nationale.


Maria Iorio and Raphaël Cuomo is an artist duo living and working in Berlin. They have worked together since their student days studying fine arts in Geneva, CH. In 2006-2007, both were researchers in the fine art department of Jan van Eyck Academie, Maastricht, NL. Their recent long-term and collaborative projects, carried out on both southern and northern shores of the Mediterranean Sea, investigate the economies of visibility in relation to past and present mobility regimes over the shores of the Mediterranean Sea. The resulting body of works manifests divergent histories or unfinished negotiations that account for an entangled modernity. Twisted Realism, their ongoing project in Roma, researches the reconfiguration of urban space after WWII and its depiction in Italian cinema in the period of post-war reconstruction and "economic miracle". By critically examining various "aesthetics of reality" and the merging of political power and cinema, the project proposes a convergence of past and present to question the intertwined histories of migration, urbanisation and cinema. They have shown their work in various exhibitions, projects and festivals including ?The Maghreb Connection ? Movements of Life Across North Africa? and in the framework of ?Chewing the Scenery? at the 54th Venice Biennale. www.parallelhistories.org

Raphaël cuomo, maria iorio
Catalogue : 2007SUDEUROPA | Art vidéo | dv | couleur | 40:0 | Suisse | Pays-Bas | 2007
Raphaël cuomo , maria iorio
SUDEUROPA
Art vidéo | dv | couleur | 40:0 | Suisse | Pays-Bas | 2007

Sudeuropa examine comment les politiques migratoires nationales et européennes se matérialisent à Lampedusa et reconfigurent l`espace, le temps et la vie quotidienne de cette petite île italienne. La vidéo fait le portrait de plusieurs travailleurs impliqués dans l`économie du tourisme, arrivés en Italie avant l`application des accords de Schengen, et évoque la présence sur l`île des migrants capturés en mer par la police et les garde-côtes après leur départ des côtes nord-africaines, exclus de la vie sociale et rendus invisibles par leur détention dans un centre, en montrant les sites de leur arrivée, de leur enfermement et de leur renvoi. Ces sites, comme l`aéroport et le port, sont ceux utilisés à d`autres moments pour faciliter le voyage des touristes ou pour le transport des biens. Sudeuropa s`intéresse aux conditions de production des imageries de l`urgence: journalistes et caméramen complètent le dispositif policier qui aligne les corps, les présente face aux caméras, les met en scène, donne forme aux figures habituelles des "clandestins" aux frontières méridionales de l`Europe. Deux voix - une relatant des anecdotes racontées par les habitants de l`île, l`autre décrivant les représentations des migrants produites sur place aux moments des débarquements et des renvois - problématisent aussi bien l`invisibilité des migrants sur l`île, conséquence de la volonté politique qui vise à préserver les intérêts du tourisme, que leur surexposition dans les médias nationaux et européens.


Raphaël Cuomo (CH), né en 1977, et Maria Iorio (IT), née en 1975, collaborent depuis leurs années d?études à Genève. De 2006 à 2007, ils ont été researchers dans le département Fine art de Jan van Eyck Academie, Maastricht (NL). Ils s?intéressent à la distribution du temps et de l?espace qui configure le monde contemporain, et à la fonction des économies des visibilités dans cette distribution, en priviégiant l?usage de la photographie et de la vidéo. Leur ensemble de travaux ?SUDEUROPA? examine les mouvements nord-sud du tourisme en relation avec les mouvements inverses des migrations internationales. Depuis 2002, leurs travaux ont été présentés dans des festivals et des expositions, notamment ?The Maghreb Connection?. Ils ont reçu un Swiss art award en 2007.

Catalogue : 2010The Interpreter | | | couleur | 36:0 | Suisse | 2009
Raphaël cuomo , maria iorio
The Interpreter
| | couleur | 36:0 | Suisse | 2009

The Interpreter propose une perspective sur la mobilité vers l?Europe, telle que celle-ci peut être perçue et éprouvée depuis le Maghreb. La vidéo évoque la période entre une traversée clandestine de la Méditerranée à la fin des années ?90s et un récent retour forcé. Elle est basé sur des éléments d?une recherche en cours du géographe Makrem Mandhouj. Dans la vidéo, la voix du narrateur reconstruit un récit fragmentaire et suggère les différents actes de traduction qui lui ont donné forme. Il se fait l?interprète des paroles de deux jeunes pêcheurs et anciens passeurs rencontrés dans un village près de Monastir, dans le Sahel tunisien. Il indique les conditions dans lesquelles ces rencontres ont eu lieu, aussi bien qu?il commente le processus du film lui-même. The Interpreter rend compte de la difficulté de mettre en récit sa propre histoire, ou encore de la possibilité de témoigner à visage découvert dans un contexte de criminalisation de la migration et de privation de la liberté d?expression. Le film re-parcourt les lieux significatifs du récit, en faisant un détour par un studio d?enregistrement à Tunis où ont été enregistrées les voix du film. Il se termine là où le projet de traversée avait été projeté puis mis en ?uvre plusieurs années plus tôt: dans une plantation d?oliviers ? refuge des ?brûleurs?*, des consommateurs d?alcool et des amoureux ? qui est progressivement recouverte par l?expansion de la ville et les imposantes maisons que construisent des émigrés vivant en Europe. *le nom arabe donné à ceux qui tentent de traverser les frontières sans documents


Raphaël Cuomo (1977) et Maria Iorio (1975) collaborent depuis leurs années d?études à l?ESBA de Genève. En 2006 et 2007, ils prennent part au programme de Jan van Eyck Academie (NL) dans le département Fine art. Attentifs aux pouvoirs des images et aux politiques de la vision qu?elles instaurent, leurs travaux explorent diverses dimensions de l?espace filmique et sonore, du langage et de la voix. Privilégiant un développement sur le long terme et une base collaborative, leurs derniers projets élaborés sur les deux rives de la Méditerranée s?intéressent à la fonction des économies des visibilités en relation avec différents régimes de mobilité. Leur travail en cours de réalisation dans plusieurs périphéries de Rome entrecroise le temps présent et la période transitoire de l?après-guerre en examinant les reconfigurations de l?espace urbain telles qu?elles ont été représentées par le cinéma italien, ouvrant une interrogation de l?histoire à travers l?histoire de l?architecture et du cinéma.

Catalogue : 2012Twisted Realism | Vidéo | hdv | couleur et n&b | 75:45 | Suisse | Italie | 2012
Raphaël cuomo , maria iorio
Twisted Realism
Vidéo | hdv | couleur et n&b | 75:45 | Suisse | Italie | 2012

Période du "miracle économique" en Italie, en prenant comme point de départ le film de Pier Paolo Pasolini Mamma Roma (1962). Le projet s`intéresse aux formes et aux conditions d`une "nouvelle vie" ? dans le processus de modernisation décrit par Pasolini dans son film, mais aussi dans le statut actuel de ce film récemment restauré et commercialisé sous forme digitale. Une polyphonie de voix reconstruit le scénario du film, ainsi que différents aspects de sa production et diffusion qui manifestent des moments politiques au sein du dispositif cinématographique au sens large. Twisted Realism revisite plusieurs lieux de tournage de Mamma Roma et propose une nouvelle géographie de la Rome contemporaine. Il examine les "esthétiques de la réalité" qui informent les représentations cinématographiques du quartier de l`INA-Casa Tuscolano, un projet de logements sociaux construits à l`initiative du gouvernement démocrate-chrétien en 1950-1960. Twisted Realism évoque la marchandisation du cinéma d`auteur italien des années 1960` dans un contexte de privatisation de la culture et de monopolisation du paysage médiatique, ainsi que la façon dont Mamma Roma a été approprié pour écrire une version unificatrice de l`histoire nationale.


Maria Iorio and Raphaël Cuomo is an artist duo living and working in Berlin. They have worked together since their student days studying fine arts in Geneva, CH. In 2006-2007, both were researchers in the fine art department of Jan van Eyck Academie, Maastricht, NL. Their recent long-term and collaborative projects, carried out on both southern and northern shores of the Mediterranean Sea, investigate the economies of visibility in relation to past and present mobility regimes over the shores of the Mediterranean Sea. The resulting body of works manifests divergent histories or unfinished negotiations that account for an entangled modernity. Twisted Realism, their ongoing project in Roma, researches the reconfiguration of urban space after WWII and its depiction in Italian cinema in the period of post-war reconstruction and "economic miracle". By critically examining various "aesthetics of reality" and the merging of political power and cinema, the project proposes a convergence of past and present to question the intertwined histories of migration, urbanisation and cinema. They have shown their work in various exhibitions, projects and festivals including ?The Maghreb Connection ? Movements of Life Across North Africa? and in the framework of ?Chewing the Scenery? at the 54th Venice Biennale. www.parallelhistories.org

Marc cuscÓ, marc roca, artur tort, gabriel ventura
Catalogue : 2017Nèctar | Fiction | hdv | couleur | 22:46 | Espagne | 2017
Marc cuscÓ , marc roca, artur tort, gabriel ventura
Nèctar
Fiction | hdv | couleur | 22:46 | Espagne | 2017

A brand new day begins and Teula undertakes its particular routine. The rest of the community remains restless and fascinated: it seems he has found the path to a new way of life.

MARC CUSCÓ (1990) is graduated in Humanities and Arts, Audiovisual Communication and Journalism at Universitat Pompeu Fabra (Barcelona). After collaborating on some media and several film projects (chiefly short films and music videos for Núria Graham, or El Petit de Cal Eril), he made his first feature film, "Brahman", in 2015. He currently combines his activity with teaching at the University of Vic (Spain), giving a workshop on film fiction script. MARC ROCA (1990) is graduated in Audiovisual Communication (UPF) and Philosophie (UB). He works as post-production manager and video editor in Nanouk Films. He has directed the videoart installation "Guanyar-se les garrofes" (2016) and the short documentary film "Corrosió" (2012). He has worked as director of photography, cameraman and video editor in films ("Brahman"), short films and music videos. ARTUR TORT (1990), PhD in Audiovisual Communication. He has worked as editor and camera operator in "La Mort de Louis XIV" (Albert Serra, 2016. Prix Jean Vigo 2016); as director of photography and editor in "Singularity" (Albert Serra, 2015); as director of photography in "Cubalibre" (Albert Serra, 2014) and "Els tres porquets" (Albert Serra, 2012); as camera operator in "Història de la meva mort" (Albert Serra, 2013).

Hubert czerepok
Catalogue : 2012Lux Aeterna | Vidéo | hdv | couleur | 29:11 | Pologne | Norvège | 2011
Hubert czerepok
Lux Aeterna
Vidéo | hdv | couleur | 29:11 | Pologne | Norvège | 2011

Lux Aeterna is a film monologue of nearly half an hour. The starting point for the work is an utopian dream of power and a desire to change the world. The hero of the film takes a journey inside himself and follows an internal dialogue. Composed of quotes from romantic poetry and writings of madmen and tyrants. The monologue is intertwined with breathtaking views of Norwegian nature, forests, rocks and lakes. The film is an allegory about the desire to conquer the world, a treatise on political utopia born out of madness.

Born in Slubice (Poland) 1973. Graduated from Academy of Fine Arts in Poznan in 1999. In years 2002-2003 attended the Jan van Eyck Academie in Maastricht in Netherlands and in 2004-2005 the Higher Institute for Fine Arts Flanders in Antwerpen in Belgium. Participated in various group shows in Poland and abroad including solo exhibitions ?Devil?s Island? at the La Criée Centre for Contemporary Art in Rennes in France and ?Haunebu? at the Zak | Branicka Gallery in Berlin, Germany. Works as a PhD at The University of Arts in Poznan, Poland. Currently is living and working in Wroclaw, Poland.