Catalogue > Liste par artiste
Browse the entire list of Rencontre Internationales artists since 2004. Use the alphabetical filter to refine your search.  update in progress  
Theis mØlstrØm christensen
Catalogue : 2014Dissonans | Doc. expérimental | hdv | couleur | 28:50 | Danemark | 2013
Theis mØlstrØm christensen
Dissonans
Doc. expérimental | hdv | couleur | 28:50 | Danemark | 2013

Søren and Malene met and fell in love by playing and improvising music together. They had a child, but shortly after a tumor was discovered in Sørens brain. It was removed and treated with radiation. A week later it was confirmed that Malene had leukemia. The couples everyday life has been strongly influenced by endless treatments and they haven`t been playing music together for a long time. This experimental documentary creates three rooms in which the participants can play and once again find their common tone.

Theis Mølstrøm Christensen graduated from The National Film School of Denmark in 2013 as Director of experimental documentary. This director uses large and preferably dramatic settings with great emotions, and yet still strives to attain intimacy, tenderness and honesty. Life is precious and can be lost. Love is the characters’ driving force. He explores and portrays the depths of human intensity. Listening to the protagonists` truth and to their struggle, their love and their deep desire to be found. He makes the cinematic atmosphere play an active role in redeeming the participants on their journey. The audience are drawn insistently into the intense movements between close relationships. And are left thoughtful and touched, in an intrusive reminder that beauty is found within all if we only dare to look for it. Theis Mølstrøm Christensen is currently creating the feature documentary "Dream Warriors" about soldiers returning from Afghanistan suffering from PTSD, who relives their traumas in fictional settings.

Marianna / Rannvá mØrkØre / kÁradÓttir, káradóttir, rannvá
Catalogue : 2011Magma | Film expérimental | super8 | noir et blanc | 5:19 | Faeroe (Îles) | 2010
Marianna / Rannvá mØrkØre / kÁradÓttir , káradóttir, rannvá
Magma
Film expérimental | super8 | noir et blanc | 5:19 | Faeroe (Îles) | 2010

Magma is the first film in a greater series of experimental short films called The Cycle - 8 experimental short films that embrace and discover movement through camera. The films are shot in the extreme and wild landscapes of a remote group of islands far up in the North Atlantic Ocean, the Faroe Islands. Fragmented stories are unraveled in these open and empty spaces, enhanced by the uncontrollable and extreme weather conditions that have an important character in all the films. Deprived from dialogues and narratives, the repetitive patterns of movements, costumes, music, landscapes and other components create an intriguing atmosphere that takes the viewer to a surrealistic yet hauntingly beautiful universe.

Rannvá Káradóttir is a London-based artist and filmmaker. Since graduating from London Contemporary Dance School she has emerged as one of the most prominent performance directors on screen. Rannvá started to use the film media for her practice early on and has developed a distinctive movement vocabulary on screen, exploring dance in various contexts and cross disciplinary works. Marianna Mørkøre, filmmaker and illustrator, began her career during fashion studies in London, especially interested in editing. Her constant curiosity in challenging the traditional perception of moving image has generated unique visual narratives that are marked by an experimental approach and a personal voice - a methodology of intriguing imagery determined to linger in your mind.

Rabih mroue
Catalogue : 2011Face A/Face B | Vidéo | | couleur | 10:0 | 0 | Liban | 2002
Rabih mroue
Face A/Face B
Vidéo | | couleur | 10:0 | 0 | Liban | 2002

Petra mrzyk, jean-françois moriceau
Catalogue : 2005Looping | Art vidéo | 0 | couleur et n&b | 14:0 | France | 2004
Petra mrzyk , jean-françois moriceau
Looping
Art vidéo | 0 | couleur et n&b | 14:0 | France | 2004

"Looping", l?une des ?uvres majeures de JEAN-FRANÇOIS MORICEAU ET PETRA MRZYK caricature avec une précision chirurgicale un monde dont les personnages et les objets animés, à la fois grotesques et improbables, semblent en parfait décalage avec le réel: des animaux fantasques, une danseuse hermaphrodite, deux squelettes figés à jamais dans un coït, deux maisons jumelées en twin towers, l?écran d?un téléphone portable se dématérialisant." Extrait du texte de présentation de Fri-Art, au Centre d`art contemporain Kunsthalle, du 17 septembre 2005 au 6 novembre 2005.


Paula muhr
Simon mullan
Catalogue : 2009Future Cinema | Vidéo | dv | couleur | 0:53 | Suède | 2009
Simon mullan
Future Cinema
Vidéo | dv | couleur | 0:53 | Suède | 2009

Future Cinema 00:00:53:09 min Mini DV / Colour Vienna / Austria 2007 Future Cinema Das Video behandelt das Thema : was ist eine Projektion ? Licht wird in einen Dunklen raum geschossen . Die einfache Metapher des schießen ( to shoot ) gab Anlass eine Rakete in einen Dunklen Raum zu schießen . Slogans wie, ?Rockets for the Crowd? lehnen sich an die Performances des Expanded Cinema der sechziger Jahre in Wien. Das aufleuchten der Rakete , zeigt uns für einen Moment ein Bild, eine Projektion . Mit Humor wird dargestellt, das Licht dass Kino erst möglich macht.

Simon Mullan Lebt und Arbeitet in Stockholm ( Sw), sowie Wien (A) Geboren am 28.04.1981 in Kiel, Deutschland. Aufgewachsen , gemeinsam mit vier Geschwistern in Österreich , Wien . 1999 Abschluss mit Abitur am Wirtschaftsgymnasium,Anton Kriegergasse in Wien . Künstlerische Ausbildung an der Universität fuer angewandte Kunst Wien ,in der Klasse von Professor Brigitte Kowanz / Transmediale Kunst . Seit 2008 in Stockholm Schweden . Einjähriges Studium an der Königlichen Universität für Bildende Kunst Stockholm , im Bereich Video . Während des Künstlerischen Studiums entwickelte sich ein besonderes Interesse am Medium Video. Hier ,in besonderen immer in der Mitte zwischen bewegtem Bild und dem festgehaltenem Moment in der Fotografie. So liegt es nahe , dass nun viele Video arbeiten in Zeitlupe zu sehen sind. Die Bewegung oft kaum merkbar ,der Rahmen gewählt als wäre es ein Foto. Während der Ausbildung, wurde bei Harun Faroki, sowie Ruth Noak, Film und Video erforscht und eine eigene Ästhetik geformt. Über die Jahre entstanden so viele Video arbeiten, oft werden soziale Themen behandelt, seien es Behinderte Menschen , oder Immigranten und ihr Dasein in einer Stadt wie Wien . Die arbeiten sind meist einfach gehalten. Kurze Statements oft mit Ironie und Humor.

Catalogue : 2009Teaser02# | Vidéo | dv | couleur | 2:52 | Suède | 2009
Simon mullan
Teaser02#
Vidéo | dv | couleur | 2:52 | Suède | 2009

Teaser02# 00:01:10:07 min Mini Dv / B+W Schweden 2009 Teaser02# Zu sehen ist ein Junger Tänzer der Uebungen an einer Pole Stange betreibt. Die Zeitlupe unterstützt hierbei die Ästhetik des Tanzes. Der Ton besteht aus der Original Ton Aufnahme. Das Video behandelt die Thematik Tanz. Tanz als Kampf gegen die Langeweile, das ausleben von Bewegung, Energie als Form von Kunst . Der Junge Tänzer ist teil einer Generation die hier wieder gegeben wird. Eine Generation die sich mit Thematik des Überkonsum und dessen Stagnation befasst. Eine : alles ist möglich Stimmung, die oft zum Verdruss führen kann. Der Tänzer und seine uebungen, die er alleine, und nur für sich macht , zeigen eine Möglichkeit des ausleben, des kämpfen für werte abseits von Alkohol und Drogen. Der Titel Teaser , legt sich an das wort ? Teasing ? und lässt auch erahnen das dieses kurze Video erst der Anfang ist ,von einer weiteren Auseinandersetzung mit der Thematik.

Simon Mullan Lebt und Arbeitet in Stockholm ( Sw), sowie Wien (A) Geboren am 28.04.1981 in Kiel, Deutschland. Aufgewachsen , gemeinsam mit vier Geschwistern in Österreich , Wien . 1999 Abschluss mit Abitur am Wirtschaftsgymnasium,Anton Kriegergasse in Wien . Künstlerische Ausbildung an der Universität fuer angewandte Kunst Wien ,in der Klasse von Professor Brigitte Kowanz / Transmediale Kunst . Seit 2008 in Stockholm Schweden. Einjähriges Studium an der Königlichen Universität für Bildende Kunst Stockholm , im Bereich Video . (2008-2009) Während des Künstlerischen Studiums entwickelte sich ein besonderes Interesse am Medium Video. Hier ,in besonderen immer in der Mitte zwischen bewegtem Bild und dem festgehaltenem Moment in der Fotografie. So liegt es nahe , dass nun viele Video arbeiten in Zeitlupe zu sehen sind. Die Bewegung oft kaum merkbar ,der Rahmen gewählt als wäre es ein Foto. Während der Ausbildung, wurde bei Harun Faroki, sowie Ruth Noak Film und Video analysiert und eine eigene Ästhetik geformt. Über die Jahre entstanden so viele Video arbeiten , oft werden soziale Themen anhand von interesanten charaktären gezeigt, seien es Behinderte Menschen , oder Immigranten und ihr Dasein in einer Stadt wie Wien . Die arbeiten sind meist einfach gehalten . Kurze Statements oft mit Ironie und Humor.

Catalogue : 2011Intermorior | Installation vidéo | hdv | noir et blanc | 2:0 | Suède | 2011
Simon mullan
Intermorior
Installation vidéo | hdv | noir et blanc | 2:0 | Suède | 2011

The latest video piece by Simon Mullan was shot and produced in Stockholm in May this year with one of the last remaining knife throwers worldwide. The artist becomes the focus and he is also the target.   Here a confrontational encounter is witnessed between the performance artist and the knife throwers. Mullan choses to be subjected to an old ritualistic fairground act.   Central to the piece is the two man facing each other  in their roles and respective professions. The performance is punctuated by the rhythm of the knives piercing into the turn table also known as the ?wheel of death?.   The artist is deliberately encountering a feeling of mortality, total helplessness and compliance while there is an anticipation felt from him as well as the viewer. Curiosity and arousal of the ten knives being thrown ceremoniously and intermittently at the artist transport the viewer into the artists place. With the fortuitous outcome a sense of relief is felt at the end of the performance.   Simon Mullan is searching in all his work for the point of no return. He is also addressing the questions of masculinity, machoism, innate fear and pathos.   The notion of drama is elementary. 

Personal Information: Date of Birth: 28.04.1981 
Place of Birth: Kiel , Germany
Citizenship: German

 Based in Stockholm and Berlin. Education : University of applied arts Vienna / Transmedial Art. 2001-2007 Royal University College of fine art Stockholm / Video Department 2008-2009.

Antonio muntadas
Catalogue : 2005On Translation: Fear/Miedo | Doc. expérimental | dv | couleur | 30:0 | Espagne | USA | 2005
Antonio muntadas
On Translation: Fear/Miedo
Doc. expérimental | dv | couleur | 30:0 | Espagne | USA | 2005

ON TRANSLATION : FEAR/MIEDO est une intervention télévisée au sujet de la frontière entre les USA et le Mexique. Combinant les interviews, le footage de documentaire, et le matériaux journalistique, Muntadas cherche à révéler la peur que la frontière inspire, et ce de part et d?autre de la frontière, et la manière dont cette peur est construite. Les interviews montrent ceux qui ont expérimenté en direct les tensions générées par la frontière. Ce travail a été réalisé pour une diffusion à Tijuana San Diego - Mexique, et Washington D.C. en 2005.


Antonio Muntadas est un artiste majeur de ces 50 dernières années. Il est né en Espagne en 1942, vit à New-York depuis 1971. En considérant les médias comme un instrument de socialisation et de normalisation, les vidéo et installations de Antonio Muntadas, qui sont reconnues à l`échelle internationale, explorent les messages contradictoires diffusés au travers des médias écrits et télévisés, leur organisation et leur langage. A travers son ?uvre, Muntadas re-conceptualise l`imagerie disponible en vue de susciter chez le spectateur une réflexion quant à la signification des messages, créant ainsi une brèche dans la construction uniforme du "flot médiatique", ce flux d`informations managé par les publicitaires dans le but de leur totale consommation, brute de toute analyse par le public. Dans son film Political Advertisements (présenté en coopération avec Marshall Reese), Muntadas nous présente un pays de la manipulation, le pays des politiques télévisées. Son film Between The Frames était axé sur l`univers de l`art et présentait des interviews révélant les entrelacs structurels venant établir le mode de communication de l`art, sa construction et son commerce. Son travail fait partie des collections permanentes du MuHKA, Musée d?art contemporain d?Anvers, Belgique, du Musée d?art contemporain de Valladolid, Espagne, du Musée national d?art contemporain d?Athènes. En dehors des nombreuses projections de son travail vidéo, le travail de Muntadas a été présenté au musée d?art contemporain de Barcelone, à la Kunsthalle de Vienne, au centre Witte de With à Rotterdam, au SMAK à Gand, Belgique, au Ludwig Museum Budapest. Il a été professeur invité au Fresnoy. Il est présenté cette année à la Biennale de Venise. Dans ses installations, projet en espace public, et ses vidéos, Muntadas déconstruit le système de représentations et d`information qui prévaut dans le paysage médiatique contemporain. Il étudie les mécanismes invisibles qui régissent les informations dans la production et la réception du contenu des médias de masse. Il analyse la consommation de l`information et le processus par lequel elle est manipulée par le pouvoir, la propagande et le profit.

Catalogue : 2006Political advertisement 2004 | Doc. expérimental | dv | couleur | 60:0 | Espagne | USA | 2004
Antonio muntadas
Political advertisement 2004
Doc. expérimental | dv | couleur | 60:0 | Espagne | USA | 2004

Depuis 1984, Antonio Muntadas et Marshall Reese réalisent des documentaires sur le commerce de l`élection présidentielle aux Etats-Unis. Ils ont complété et mis à jour leur ?uvre à chaque élection. Political Advertisement 2000 vient présenter des publicités remontant des années 50 à aujourd`hui, la campagne de 2004 incluse. Au fur et à mesure que Muntadas et Reese retracent le développement des spots télévisés, ce sont la stratégie politique et les techniques de manipulation marketing du processus de campagne électorale télévisée aux Etats-Unis qui se font jour. Political Advertisement 2004 comporte de nombreux spots rares, dont certains n`ont jamais été diffusés. Présenté sans aucun commentaire, ce film montre un flot continu de candidats allant de Eisenhower à Al Gore, vendus à la manière d`un produit commercial.


En considérant les médias comme un instrument de socialisation et de normalisation, les vidéocassettes et installations médias de Antonio Muntadas, qui sont reconnues à l`échelle internationale, viennent enquêter sur les messages contradictoires dispensés par les médias écrits et télévisés, leur organisation et leur langage. Au travers de son ?uvre, Muntadas re-conceptualise l`imagerie disponible en vue de susciter chez le spectateur une réflexion quant à la signification des messages, créant ainsi une brèche dans la construction uniforme du "flot médiatique", ce flux d`informations managé par les publicitaires dans le but de leur totale consommation, brute de toute analyse par le public. Dans son film Political Advertisements (présenté en coopération avec Marshall Reese), Muntadas nous présente un pays de la manipulation, le pays des politiques télévisées. Son film Between The Frames était axé sur l`univers de l`art et présentait des interviews révélant les entrelacs structurels venant établir le mode de communication de l`art, sa construction et son commerce.

Antonio muntadas, marshall reese
Catalogue : 2005On Translation: Fear/Miedo | Doc. expérimental | dv | couleur | 30:0 | Espagne | USA | 2005
Antonio muntadas , marshall reese
On Translation: Fear/Miedo
Doc. expérimental | dv | couleur | 30:0 | Espagne | USA | 2005

ON TRANSLATION : FEAR/MIEDO est une intervention télévisée au sujet de la frontière entre les USA et le Mexique. Combinant les interviews, le footage de documentaire, et le matériaux journalistique, Muntadas cherche à révéler la peur que la frontière inspire, et ce de part et d?autre de la frontière, et la manière dont cette peur est construite. Les interviews montrent ceux qui ont expérimenté en direct les tensions générées par la frontière. Ce travail a été réalisé pour une diffusion à Tijuana San Diego - Mexique, et Washington D.C. en 2005.


Antonio Muntadas est un artiste majeur de ces 50 dernières années. Il est né en Espagne en 1942, vit à New-York depuis 1971. En considérant les médias comme un instrument de socialisation et de normalisation, les vidéo et installations de Antonio Muntadas, qui sont reconnues à l`échelle internationale, explorent les messages contradictoires diffusés au travers des médias écrits et télévisés, leur organisation et leur langage. A travers son ?uvre, Muntadas re-conceptualise l`imagerie disponible en vue de susciter chez le spectateur une réflexion quant à la signification des messages, créant ainsi une brèche dans la construction uniforme du "flot médiatique", ce flux d`informations managé par les publicitaires dans le but de leur totale consommation, brute de toute analyse par le public. Dans son film Political Advertisements (présenté en coopération avec Marshall Reese), Muntadas nous présente un pays de la manipulation, le pays des politiques télévisées. Son film Between The Frames était axé sur l`univers de l`art et présentait des interviews révélant les entrelacs structurels venant établir le mode de communication de l`art, sa construction et son commerce. Son travail fait partie des collections permanentes du MuHKA, Musée d?art contemporain d?Anvers, Belgique, du Musée d?art contemporain de Valladolid, Espagne, du Musée national d?art contemporain d?Athènes. En dehors des nombreuses projections de son travail vidéo, le travail de Muntadas a été présenté au musée d?art contemporain de Barcelone, à la Kunsthalle de Vienne, au centre Witte de With à Rotterdam, au SMAK à Gand, Belgique, au Ludwig Museum Budapest. Il a été professeur invité au Fresnoy. Il est présenté cette année à la Biennale de Venise. Dans ses installations, projet en espace public, et ses vidéos, Muntadas déconstruit le système de représentations et d`information qui prévaut dans le paysage médiatique contemporain. Il étudie les mécanismes invisibles qui régissent les informations dans la production et la réception du contenu des médias de masse. Il analyse la consommation de l`information et le processus par lequel elle est manipulée par le pouvoir, la propagande et le profit.

Catalogue : 2006Political advertisement 2004 | Doc. expérimental | dv | couleur | 60:0 | Espagne | USA | 2004
Antonio muntadas , marshall reese
Political advertisement 2004
Doc. expérimental | dv | couleur | 60:0 | Espagne | USA | 2004

Depuis 1984, Antonio Muntadas et Marshall Reese réalisent des documentaires sur le commerce de l`élection présidentielle aux Etats-Unis. Ils ont complété et mis à jour leur ?uvre à chaque élection. Political Advertisement 2000 vient présenter des publicités remontant des années 50 à aujourd`hui, la campagne de 2004 incluse. Au fur et à mesure que Muntadas et Reese retracent le développement des spots télévisés, ce sont la stratégie politique et les techniques de manipulation marketing du processus de campagne électorale télévisée aux Etats-Unis qui se font jour. Political Advertisement 2004 comporte de nombreux spots rares, dont certains n`ont jamais été diffusés. Présenté sans aucun commentaire, ce film montre un flot continu de candidats allant de Eisenhower à Al Gore, vendus à la manière d`un produit commercial.


En considérant les médias comme un instrument de socialisation et de normalisation, les vidéocassettes et installations médias de Antonio Muntadas, qui sont reconnues à l`échelle internationale, viennent enquêter sur les messages contradictoires dispensés par les médias écrits et télévisés, leur organisation et leur langage. Au travers de son ?uvre, Muntadas re-conceptualise l`imagerie disponible en vue de susciter chez le spectateur une réflexion quant à la signification des messages, créant ainsi une brèche dans la construction uniforme du "flot médiatique", ce flux d`informations managé par les publicitaires dans le but de leur totale consommation, brute de toute analyse par le public. Dans son film Political Advertisements (présenté en coopération avec Marshall Reese), Muntadas nous présente un pays de la manipulation, le pays des politiques télévisées. Son film Between The Frames était axé sur l`univers de l`art et présentait des interviews révélant les entrelacs structurels venant établir le mode de communication de l`art, sa construction et son commerce.

Antoni muntadas, marshall reese
Catalogue : 2008Political Advertisement VII, 1952 - 2008 | Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 75:0 | Espagne | USA | 2008
Antoni muntadas , marshall reese
Political Advertisement VII, 1952 - 2008
Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 75:0 | Espagne | USA | 2008

Depuis 1984, Antonio Muntadas et Marshall Reese réalisent des documentaires sur le commerce de l`élection présidentielle aux Etats-Unis. Ils ont complété et mis à jour leur ?uvre à chaque élection. Political Advertisement VII vient présenter des publicités remontant des années 50 à aujourd`hui, la campagne de 2008 incluse. Au fur et à mesure que Muntadas et Reese retracent le développement des spots télévisés, ce sont la stratégie politique et les techniques manipulatrices de marketing de la campagne électorale télévisée aux Etats-Unis qui se font jour. Political Advertisement VII comporte de nombreux spots rares, dont certains n`ont jamais été diffusés. Présenté sans aucun commentaire, ce film montre un flot continu de candidats allant de Eisenhower à Obama et McCain, vendus à la manière d`un produit commercial.


En considérant les médias comme un instrument de socialisation et de normalisation, les vidéocassettes et installations médias de Antonio Muntadas, qui sont reconnues à l`échelle internationale, viennent enquêter sur les messages contradictoires dispensés par les médias écrits et télévisés, leur organisation et leur langage. Au travers de son ?uvre, Muntadas re-conceptualise l`imagerie disponible en vue de susciter chez le spectateur une réflexion quant à la signification des messages, créant ainsi une brèche dans la construction uniforme du "flot médiatique", ce flux d`informations managé par les publicitaires dans le but de leur totale consommation, brute de toute analyse par le public. Dans son film Political Advertisements (présenté en coopération avec Marshall Reese), Muntadas nous présente un pays de la manipulation, le pays des politiques télévisées. Son film Between The Frames était axé sur l`univers de l`art et présentait des interviews révélant les entrelacs structurels venant établir le mode de communication de l`art, sa construction et son commerce.

Antoni muntadas
Catalogue : 2010On Translation: Açik Radyo | Doc. expérimental | dv | couleur | 31:41 | Espagne | Turquie | 2010
Antoni muntadas
On Translation: Açik Radyo
Doc. expérimental | dv | couleur | 31:41 | Espagne | Turquie | 2010

Antonio Muntadas est un artiste majeur de ces 50 dernières années. Il est né en Espagne en 1942, vit à New-York depuis 1971. En considérant les médias comme un instrument de socialisation et de normalisation, les vidéo et installations de Antonio Muntadas, qui sont reconnues à l`échelle internationale, explorent les messages contradictoires diffusés au travers des médias écrits et télévisés, leur organisation et leur langage. A travers son ?uvre, Muntadas re-conceptualise l`imagerie disponible en vue de susciter chez le spectateur une réflexion quant à la signification des messages, créant ainsi une brèche dans la construction uniforme du "flot médiatique", ce flux d`informations managé par les publicitaires dans le but de leur totale consommation, brute de toute analyse par le public. Dans son film Political Advertisements (présenté en coopération avec Marshall Reese), Muntadas nous présente un pays de la manipulation, le pays des politiques télévisées. Son film Between The Frames était axé sur l`univers de l`art et présentait des interviews révélant les entrelacs structurels venant établir le mode de communication de l`art, sa construction et son commerce. Son travail fait partie des collections permanentes du MuHKA, Musée d?art contemporain d?Anvers, Belgique, du Musée d?art contemporain de Valladolid, Espagne, du Musée national d?art contemporain d?Athènes. En dehors des nombreuses projections de son travail vidéo, le travail de Muntadas a été présenté au musée d?art contemporain de Barcelone, à la Kunsthalle de Vienne, au centre Witte de With à Rotterdam, au SMAK à Gand, Belgique, au Ludwig Museum Budapest. Il a été professeur invité au Fresnoy. Il est présenté cette année à la Biennale de Venise. Dans ses installations, projet en espace public, et ses vidéos, Muntadas déconstruit le système de représentations et d`information qui prévaut dans le paysage médiatique contemporain. Il étudie les mécanismes invisibles qui régissent les informations dans la production et la réception du contenu des médias de masse. Il analyse la consommation de l`information et le processus par lequel elle est manipulée par le pouvoir, la propagande et le profit.

Antoni muntadas
Catalogue : 2016In Girum Revisited | Vidéo | hdv | couleur | 14:26 | Espagne | Italie | 2016
Antoni muntadas
In Girum Revisited
Vidéo | hdv | couleur | 14:26 | Espagne | Italie | 2016

Barcelona-born, but a longtime New Yorker, Antoni Muntadas figures among a first generation of artists investigating the social and political significance of information and broadcast media. This thirty-year retrospective, first seen at the Pinacoteca do Estado de Sao Paulo, includes several videos from the pre’fiber optic era, such as Video Is Television’, 1989, which magnifies and distorts images from a host of appropriated sources, including several Hollywood films (Poltergeist, Network). Backed by a plunking score, the nearly indecipherable TV images are overlaid with captions such as CONTEXT and FRAGMENT: blunt reminders of mass media’s partiality and its constitutive power. An even earlier interactive installation, On Subjectivity, 1978, invites visitors to comment on media images divorced from their original context and therefore’a critical ‘therefore’ for the artist’shorn of their original meaning.

Catalogue : 2016On translation: Himnes | Vidéo | hdv | couleur | 6:36 | Espagne | 2016
Antoni muntadas
On translation: Himnes
Vidéo | hdv | couleur | 6:36 | Espagne | 2016

En el año 2009 Muntadas editó y actualizó la banda sonora Himne dels himnes que realizó junto a Víctor Nubla en 1996 para la exposición Des/Aparicions, que reproducía de manera encadenada, los himnos de diferentes países logrando solo un himno. En esta interpretación realizada en el 2016 revisita los audios de los himnos nacionales y se centra en la imagen que sucede en los comienzos de los partidos de futbol cuando juegan las selecciones por países. De esta manera pone de manifiesto una serie de comportamientos sociales, fortuitos o no, que dan juego a reflexionar sobre la colonización, el patriotismo, la inmigración, la asimilación, la integración y el rechazo.

Barcelona-born, but a longtime New Yorker, Antoni Muntadas figures among a first generation of artists investigating the social and political significance of information and broadcast media. This thirty-year retrospective, first seen at the Pinacoteca do Estado de São Paulo, includes several videos from the pre–fiber optic era, such as Video Is Television?, 1989, which magnifies and distorts images from a host of appropriated sources, including several Hollywood films (Poltergeist, Network). Backed by a plunking score, the nearly indecipherable TV images are overlaid with captions such as CONTEXT and FRAGMENT: blunt reminders of mass media’s partiality and its constitutive power. An even earlier interactive installation, On Subjectivity, 1978, invites visitors to comment on media images divorced from their original context and therefore—a critical “therefore” for the artist—shorn of their original meaning.

Catalogue : 2016On Translation: Celebracions | 0 | 16mm | couleur | 5:56 | Espagne | 2009
Antoni muntadas
On Translation: Celebracions
0 | 16mm | couleur | 5:56 | Espagne | 2009

On Translation projects completed over the last 10 years, is here documented from its inception. Translation is a metaphor, as Muntadas states, “I am not talking about translation in a literal sense, but in a cultural sense–how the world we live in is a totally translated world, everything is always filtered by some social, political, cultural and economic factor… by the media, of course, by context and by history.”

Barcelona-born, but a longtime New Yorker, Antoni Muntadas figures among a first generation of artists investigating the social and political significance of information and broadcast media. This thirty-year retrospective, first seen at the Pinacoteca do Estado de Sao Paulo, includes several videos from the pre’fiber optic era, such as Video Is Television’, 1989, which magnifies and distorts images from a host of appropriated sources, including several Hollywood films (Poltergeist, Network). Backed by a plunking score, the nearly indecipherable TV images are overlaid with captions such as CONTEXT and FRAGMENT: blunt reminders of mass media’s partiality and its constitutive power. An even earlier interactive installation, On Subjectivity, 1978, invites visitors to comment on media images divorced from their original context and therefore’a critical ‘therefore’ for the artist’shorn of their original meaning.

Oscar muÑoz
Catalogue : 2007Linea del destino | Installation vidéo | dv | noir et blanc | 1:55 | Colombie | 2006
Oscar muÑoz
Linea del destino
Installation vidéo | dv | noir et blanc | 1:55 | Colombie | 2006

"Linea del destino" (2006) est la dernière oeuvre d' Óscar Muñoz. Il synthétise ici dans une action très simple les éléments et les préoccupations qui ont constitué son travail sur la relation entre fixation et mémoire ces dernières années. Dans ce film basé sur l'idée originale du mythe de Narcisse, un homme observe son reflet dans l'eau qu'il tient dans ses mains ? pendant le développement de l'action, le reflet/portrait est aussi en constante élaboration et déconstruction. On retrouve les thèmes de la photographie et de la fixation: la vidéo semble être à la fois une intention de révéler et un portrait liquide et fluide qui, parce que l'homme ne parvient pas à garder l'eau dans ses mains, finit par se décomposer.


Was born in Popayán, Colombia, in 1951. He lives and works in Cali. He participated in several group exhibitions since 1980, and in international events such as the XIX Sao Paulo Biennial in 1987; the first Kwangju Biennial, in South Korea 1994; the FotoFest, Houston, in 1996; the VI Havana Biennial in 1997 and the VIII Bogotá Art Biennial in 2002. From the beginning of his career as a photo-realist drawing artist, he has developed his work based on photography. Since the Narcisos series, first shown in 1995 at the La Tertulia Museum of Modern Art (Cali, Colombia) , Muñoz has explored portrait and its relationship with the passing of time. This ork has made him come to inquire, through diverse media and supports, the fundamental elements of image from antagonist opposites like literal/metaphoric, reality/fiction

Ambre murard
Catalogue : 2012A perte de vue | Vidéo | dv | couleur | 7:36 | France | Tibet | 2012
Ambre murard
A perte de vue
Vidéo | dv | couleur | 7:36 | France | Tibet | 2012

Un lent travelling révèle des visages et silhouettes colorées dans le noir : fragment de la vie d`une famille nomade sous la tente. Le chant suraigu d`une femme dit l`immensité du grasseland au dehors.


Takeshi murata
Catalogue : 2006Untitled (silver) | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 10:0 | USA | 2006
Takeshi murata
Untitled (silver)
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 10:0 | USA | 2006

Takeshi Murata employs precise digital processing to create astonishing hallucinatory visions. In "Untitled (Silver)", Murata subjects a snippet of footage from a vintage horror film (Mario Bava's 1960 "Mask of Satan", featuring Barbara Steele) - to his exacting yet almost violent digital manipulations. The seething black and white imagery constantly decomposes and reconstitutes itself, slipping seductively between abstraction and recognition.

Takeshi murata
Catalogue : 2005Monster movie | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 3:55 | Japon | 2005
Takeshi murata
Monster movie
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 3:55 | Japon | 2005

Takeshi Murata continues to push the boundaries of digitally manipulated psychedelia. In Monster Movie Murata employs an exacting frame-by-frame technique to turn a bit of B-movie footage into a seething, fragmented morass of color and shape that decomposes and reconstitutes itself thirty times per second. Courtesy Electronic Arts Intermix

Takeshi Murata was born in 1974 in Chicago, IL. He graduated from the Rhode Island School of Design in 1997 with a B.F.A. in Film/Video/Animation. Takeshi Murata produces abstract digital works that refigure the experience of animation. Creating Rorschach-like fields of seething color, form and motion, Murata pushes the boundaries of digitally manipulated psychedelia. With a powerfully sensual force that is expressed in videos, loops, installations, and electronic music, Murata`s synaesthetic experiments in hypnotic perception appear at once seductively organic and totally digital. Murata has exhibited at Peres Projects, Los Angeles; Gavin Brown`s Enterprise, New York; Eyebeam, New York, FACT Centre, Liverpool, UK; the Contemporary Arts Center, Cincinatti (all 2004), New York Underground Film Festival (2005), and Smack Mellon. Murata lives and works in upstate New York.

Matthew murdoch
Catalogue : 2007BEING THERE | Doc. expérimental | 16mm | couleur | 4:0 | Royaume-Uni | 2006
Matthew murdoch
BEING THERE
Doc. expérimental | 16mm | couleur | 4:0 | Royaume-Uni | 2006

Dans ce charmant caméo autoréférentiel, la caméra satique effectue un lent zoom arrière pour révéler un morceau du mur d'Hadrien. En même temps, nous écoutons une conversation enregistrée entre l'artiste et son père dans laquelle ils organisent leur voyage à Edinburg pour aller voir le match de rugby opposant l'Angleterre à l'Ecosse; un voyage qui implique une escale: la scène même que nous sommes en train de regarder.


Avant même d'étudier au Royal College of Art en 2004, Matthew Murdoch a montré son oeuvre dans un certain nombres de festivals et de galleries à travers le monde. Il a également été nominé pour le National Student Film Award et le Beck's Futures Award for Film and Video. Son diplôme obtenu avec mention en 2006, il continue de participer à des festivals sur le plan international. Récemment, il a été finaliste au Adobe Design Achievement Award dans la catégorie film et vidéo d'action. Actuellement, Matthew développe plusieurs projets autour de sujets économiques et sociaux tels que la migration, le déracinement et l'identité.

Gavin murphy
Catalogue : 2014Something New Under the Sun | video | hdv | couleur | 24:42 | Irlande | 2012
Gavin murphy
Something New Under the Sun
video | hdv | couleur | 24:42 | Irlande | 2012

Something New Under the Sun is the first narrative film by artist Gavin Murphy, and was the result of exhaustive research carried out over a 3-year period. It takes as its subject the IMCO building (a demolished modernist factory) and the lost work of its chief designer Oliver P. Bernard. The IMCO building was during its brief existence, a major landmark on Dublin’s south coast, yet it is all but forgotten today, and entirely undocumented. Similarly much of Bernard’s work has been demolished or replaced. In the film, anachronic image sequences are interleaved with intertextual narration, drawn from a multitude of sources, viewpoints and timeframes: Bernard’s life and work (including his dramatic survival of the sinking of the Luisitania in 1915); IMCO’s owners and various phases of the building and its demolition; the discovery of dry-cleaning; and the words of Henri de Saint-Simon, Blaise Pascal, and American author Lewis Mumford on time and the notion of ‘being out of date’. The film notes the parallel fates of the building’s architecture and the dry-cleaning machinery it housed – becoming technologically and stylistically obsolete – and the symbolic necessity of razing the present to make way for the future.

Gavin Murphy is a Dublin-based artist and curator. His research-based practice encompasses assemblage, writing, still photography and moving image, with an interest in the sculptural possibilities of cinematic structures and mise en scène. Murphy’s work has been exhibited in Irish Museum of Modern Art (Project Space), 2014; Dublin City Gallery The Hugh Lane, 2014; BOZAR, Center for Fine Arts, Brussels, 2013; Royal Hibernian Academy, Dublin, 2012; Conical, Melbourne, 2009; and Colony, Birmingham, 2007. A monograph/research study, On Seeing Only Totally New Things, was published in 2013. His recent exhibition for the Sleepwalkers series at Dublin City Gallery is to be featured in an accompanying book published by Ridinghouse UK, to include texts by Chantal Mouffe, and Simon Critchley. He is the recipient of various Arts Council awards, and residencies at Fire Station Artists’ Studios, Dublin; Gertrude Contemporary Art Spaces, Melbourne; and he is co-director/curator of the artist-run space, Pallas Projects/Studios. Curated projects include the first solo exhibition of the British artist/filmmaker John Smith in Ireland (The world seems a long way away, Pallas Projects, Dublin, 2011); and he was co-curator/producer of Darklight Compendium Vol. 1– the first Irish-produced DVD collection of experimental shorts, animation and artists’ film (2007).

Julie murray
Julie murray
Catalogue : 2016Untitled (Earth) | 0 | 0 | couleur | 10:0 | Irlande | USA | 2015
Julie murray
Untitled (Earth)
0 | 0 | couleur | 10:0 | Irlande | USA | 2015

Untitled (earth)is a digital montage of found film material examined over a lightbox. Hazy figures in smudged pink and gold landscapes are pulled past the video lens unraveling the film image. A cinematic experience is reassembled in stop/start motion falling in and out of sync with the video frame rate. Ruined image detail in rhythmic incantation taps a remembrance of familiar forms in the brightly patterned tropes of cinema.

Born in Ireland and living in the US, Murray draws upon her background in art studies and practice to make moving image works in a range of experimental forms. Her films and videos have screened widely and her work is in a number of library and special collections. She is currently teaching at the University of Iowa.

Krisna murti
Catalogue : 2006Beach Time | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 5:32 | Indonésie | 2005
Krisna murti
Beach Time
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 5:32 | Indonésie | 2005

"Beach Time" is inspired by a daily routine that was recorded from the fact that everyone can see. This work will challenge at least two different points of view. First, seen and understood from a modernist perspective, the appearance of swimming women who are wearing veils on a beach would be considered 'not functional' as they should have worn more efficient and practical swimsuits. Meanwhile, the beach is actually a public space that should consider public interest. For the swimming women, wearing veils while swimming is not at all a problem in enjoying the beach. Moreover, swimming at a beach is a new tradition for them. It seems that they translate the swimming habit with their own tradition, namely 'kungkum' (to inundate someone's body in water), which is indeed more spiritual.

David muth