Catalogue > Liste par artiste
Browse the entire list of Rencontre Internationales artists since 2004. Use the alphabetical filter to refine your search.  update in progress  
Brit bunkley
Catalogue : 2005Vignettes of War and Business | Film expérimental | dv | couleur | 10:15 | Nouvelle-Zélande | 2005
Brit bunkley
Vignettes of War and Business
Film expérimental | dv | couleur | 10:15 | Nouvelle-Zélande | 2005

Les vignettes vidéo courtes font appel à la fois à des environnements d'animation et de vraies séquences qui visent à brouiller la frontière entre réalités amplifiées et décors véritables afin de créer une atmosphère inquiétante de transformation et de révélation. J'ai voulu que les vidéos fonctionnent par saisie d'images en mouvement imaginées dans des décors crédibles bien qu'un tantinet trafiquées. Ces décors devaient être convaincants et perturbants créant ainsi un contexte qui accentue le contenu sociopolitique sinistre des animations rapides qui fonctionnent par chutes marquantes (format publicité télé). Les Vignettes of War and Business sont une série de récentes animations en 3D courtes et interdépendantes. Entremêlées, elles font référence de manière indirecte à l'" économie de guerre perpétuelle" des Etats-Unis et ceci transposé dans le contexte de la Nouvelle Zélande moderne du marché (laquelle est, comme la plupart des pays, souvent aux ordres du "parlement virtuel" des investisseurs internationaux et des grandes entreprises). Ces vignettes proposent une réflexion sur la paranoïa, la beauté et la terreur inhérente au monde moderne aussi bien ici qu'aux Etats-Unis (8 min 56 sec). "Fleece Blackout" : une courte animation vidéo d'un mouton miniature en 3D qui reste(presque tout le temps) immobile et statuesque dans un paysage montagneux tandis que des missiles de longue portée passent et la toison de laine du mouton se transforme peu à peu en motif floral photographique. "Masquerade": une vignette fantaisiste de peur fabriquée avec en vedette un clown qui s'appuie sur une banque indéfectible du XIXe siècle ainsi que d'un chroniqueur d'actualités portant un masque à gaz (en attendant les ADM pendant l'invasion de l'Irak). "4 Heads": 4 têtes avec mappage de textiles type cagoules qui font bouger leurs oreilles et leur nez( avec clips modifiés à partie des originaux Invasion of the Body Snatchers) "Red Cap": Référence indirecte à la perte d'innocence inspirée par Citizen Cain The Return of the Body Snatchers: The Return of the Body Snatchers est une animation en 3D (influencée indirectement par le film d'origine de Siegel (The Invasion of the Body Snatchers) qui prend en compte le climat socio-politique mondial de peur qui sévit actuellement. "Girl in the Can?, the mouton de" Fleece Blackout" dérive sur un fleuve, suivi d'une chambre à air et d'un petit canard en caoutchouc. L'eau reflète une "fille dans un canoé". Une ville carte postale banale représentant une jeune fille dans un canoé à Wanganui (Nouvelle-Zélande) disparaît peu à peu en fondu (et se brouille) à la fin du clip. La bande-son est de moi à laquelle s'ajoute trois clips musicaux d'Alistair Galbraith et Constantine Karlis extraits du disque Radiant "In Prelight Isolate de Set Fire to Flames, de l'album" Telegraphs in Negative" , et" Translation" de Songs : Ohia.


Biographie de Brit Bunkley Brit Bunkley est responsable de la sculpture et conférencier en médias numériques à la Quay School of the Arts, Wanganui UCOL à Wanganui, Nouvelle-Zélande. En 1995, il quitte New York pour émigrer avec sa famille en Nouvelle-Zélande. Ils deviennent citoyens nouveaux-zélandais en 1999. Au cours des seize années que Bunkley a passé à New York en tant que sculpteur et photographe, il a eu l'occasion de réaliser de nombreuses commandes tout en recevant plusieurs subventions et bourses universitaires comme la bourse du National Endowment of the Arts Felloship et la Rome Prize Fellowship. Depuis son installation en Nouvelle-Zélande, Bunkley a présenté plusieurs manifestations au sein de galeries publiques et privées, dont une récente production au Tuhi - The Mark in Auckland en février et une manifestation à la McPherson Gallery à Auckland, février 2003, le New Zealand Film Archive Pelorus Trust Media gallery et Lopdell House 2005. Bunkley a également participé à de nombreuses prestations collectives allant de St@rt up: New Interactive Media and Animation au Museum of New Zealand Te Papa à Intersculpt: 2001 à Wellington and Intersculpt: 2003 à Auckland (dont il était également le conservateur) à la Adam Gallery de Wellington. Il a récemment présenté des installations vidéo/scupture numériques à la Mary Newton Gallery 2005. Outre-Mer, Bunkley a également été sélectionné comme l'un des six "working artists" lors de l'exposition d'art numérique SIGGRAPH,2002. Il a également présidé conjointement l'exposition d'art para-innée par la ACM à la Span Gallery de Melbourne, Australie. En 2003, il a exposé des sculptures et des vidéos numériques au SIGGRAPH:2003 de San DiegoExpace[ex-space] project#002 projection vidéo, Knitting Factory, NYC, Not Still Art Festival, The Micro Museum, New York City, the Transference, The Manipulation Of Vision in Sydney, Australie. Il a participé à l'Exposition internationale et itinérante de sculpture RP qui s'est déplacée dans dix lieux internationaux dont le Zoller Gallery at Penn State University, Yeditepe University, Istanbul, Turkey, Chicago Institute of Technology, Chicago, Ill.Il a projeté des vidéos d'animation numériques au festival 2004 de Cibeart-Bilbao et une exposition d'art à Bilbao, Espagne, Avril 2004, le Thailand New Media Festival à Bangkok en mars 2004 et plus récemment aux Rencontres Internationales Paris/Berlin, le First International Festival of Electronic Art 404/ Astas, Argentine. Cette année, il a présenté une animation vidéo au Prog:ME thelst Festival of Electronic Media de Rio de Janeiro au Brésil, File 2005, Sao Paolo Brazil et Not Still Art au Micro Museum de New York en septembre. Cette ?uvre vidéo a été primée à la Sargeant Gallery de Nouvelle-Zélande pour l'année 2005. Bunkley a coanimé avec Ian Gwilt et participé à "Made Known", une exposition de sculpture numérique et d'animation vidéo en 3D à la University of Technology (UTS) Gallery, Sydney, Australie en septembre dernier. Vignettes of War and Business a remporté le premier prix à la remise des prix annuelle de la Sarjeant Gallery. Son ?uvre part en tournée en Nouvelle-Zélande dans le cadre du Wallace Trust en 2005-2006.

Paola buontempo
Catalogue : 2018Las fuerzas | Documentaire | 0 | couleur | 17:40 | Argentine | 2018
Paola buontempo
Las fuerzas
Documentaire | 0 | couleur | 17:40 | Argentine | 2018

Las fuerzas follows a group of future jockeys. Under a school logic, with methods and forms of assimilation similar to any other kind of learning system, the material to be modeled is the body. A body that is complemented by an other, a small body that should not grow, of a latent fragility, always about to break.

Degree in Audiovisual Arts from the National University of La Plata, Argentina. Her short films Las Instancias del Vértigo (2010), Los Animales (2012), Las Fuerzas (2018) were screened at Cinéma du Réel, BAFICI, Film Society Lincoln Center, FICUNAM, FIC Valdivia, La Habana, among others. She was part of the Film Laboratory of Universidad Di Tella, coordinated by Martín Rejtman and Andrés Di Tella. Currently, she´s developing her first feature, The breed of swift.

bureau of inverse technology
Catalogue : 2005Lax | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 15:30 | Royaume-Uni | 2005
bureau of inverse technology
Lax
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 15:30 | Royaume-Uni | 2005

Février 2004. Une femme,agent du Bureau of Inverse Technology (BIT) en transit par l?aéroport de Los Angeles (LAX) est entourée et immobilisée par au moins 16 policiers et agents de la sécurité aérienne parce qu?elle a refusé d?enlever ses patins à roulettes. Ce refus qui semblait anodin a précipité la voyageuse de l?autre côté de la mince frontière entre cliente de Première Classe et possible traîtresse folle. La caméra numérique de l?agent entassée dans son porte bagage enregistre la situation. LAX saisit la banalité d?un désastre, routinier pour un aéroport, pour exposer un état des choses plus général : l?escalade des contrôles et des decrets contre la mobilité personnelle ; et les effets diffus d?un sur-contrôle policier des aéroports au lendemain du 11 septembre. ??VOUS PORTEZ VOS PATINS A ROULETTES AUJOURD'HUI, MAIS VOUS AVEZ DECIDE QUE VOUS NE VOULIEZ PAS PRENDRE AVEC VOUS VOTRE CERTIFICAT QUI VOUS AUTORISE A PORTER DES PATINS A ROULETTES??.


Le Bureau of Inverse Technology (BIT) formé a Melbourne en 1991 en Australie incorpore les Îles Canaries. Ce Bureau est une agence d?information au service de l?Age de l?Information.

Torsten Zenas burns
Catalogue : 2013FAMILIARS | Film expérimental | hdv | couleur | 9:0 | USA | 2012
Torsten Zenas burns
FAMILIARS
Film expérimental | hdv | couleur | 9:0 | USA | 2012

Familiars is an experimental video project re-imagining the Skinner family Massachusetts Wistariahurst house and grounds as a fictional residency program populated by speculative Holyoke entities. Improvisational scenes include collaborations between (Kirsten cameras),(Hanne recorders), kitten & Catman super beings, living memories, baseball ramblers, silk worms, immersion Man, frozen aviary bell jar, Japanese & American mill workers, ectoplasmic typewriters, and 20th century spectral publishing entities.

Torsten Zenas Burns is an artist, curator, and media arts educator living in Holyoke, Massachusetts. He received his BFA in video art in 1990 from the New York State College of Art & Design at Alfred University, and his MFA in New Genres: video and performance art from The San Francisco Art Institute in1993. He has created & curated video, photo and installation projects exploring speculative content, including re-imagined educational practices, experimental space programs, zombie / afterlife relationships, post-human fictions, and improvisational (splatstick). Other collabotronica projects include collaborations with Anthony Discenza under the name HALFLIFERS, Darrin Martin, and VIROCODE. Burns` selected video work is distributed by Vtape, (Canada), Video Data Bank (USA), LUX (England) and EAI (USA). Over the past 19 years Burns has participated in nine residency programs including Headlands Center for the Arts (CA), Experimental Television Center (NY), L.M.C.C. World Views Studio Program, and Eyebeam (NYC). Burns has had video work screened at the NYC Museum of Modern Art`s Video Viewpoints and Premieres series, The Whitney Museum of American Art (NYC), The Pacific Film Archive (CA), SF Cameraworks (CA), Dumbo Arts Center (NY), Video_Dumbo (NY), Aurora Picture Show (TX), Migrating forms (NYC), Krowswork Gallery, (CA), The Chicago Underground Film Festival, The European Media Arts Festival (Germany), The Impakt Festival (Netherlands), The Melbourne International Film Festival (Australia), The Oberhausen Short Film Festival (Germany), The Busan international video festival (South Korea), and The Stuttgarter Filmwinter: Festival for Expanded Media (Germany), In 2011 HALFLIFERS was featured with an artist page in the book Radical Light: Avant Garde Film and Video in the San Francisco Bay Area, 1945-2000. In 2012 he curated BODYRADIO for Parsons Hall Project Space in Holyoke, Massachusetts. In 2013 Burns & Discenza as HALFLIFERS co-curated a group exhibition and performance series called: I think we?re ready to go to the next sequence: the legacy of HALFLIFERS at Gallery 400, Chicago, IL.

Torsten burns
Catalogue : 2007Extending Trainer:Pressure suits & Broom-crafts | Vidéo | dv | couleur | 21:0 | USA | 2007
Torsten burns
Extending Trainer:Pressure suits & Broom-crafts
Vidéo | dv | couleur | 21:0 | USA | 2007

EXTENDING TRAINER:PRESSURE SUITS & BROOM-CRAFTS 21:00-STEREO-©2007 Une performance qui allie des agences spatiales alternatives, des crypto-centres d'entraînement, des ateliers pour régressives familles spéculatives, des études d'androïde félins, des casques verts, des rayons de lumière, de spectaculaires poussettes, des projectiles organiques, des chorégraphies ésotérique de groupe et des programmes de résidence vidéo.


Torsten Zenas Burns reçu son MFA en vidéo et performance de la San Francisco Art Institute en 1993. Il a crée et mis en place des projets vidéos et d'installation qui explorent des thèmes spéculatifs comme des pratiques éducatives alternatives, des programmes spatiaux expérimentateurs, des relations avec des zombies et des chorégraphies de sauvetage improvisées. Il a aussi collaboré avec Darrin Martin et Anthony Discenza en tant qu'Halflifers. Le travail vidéo de Burns est distribué par la Vidéo Data Bank de Chicago et le Lux Centre en Angleterre. Burns a participé à plusieurs résidences comme le Headlands Centre for the Arts, L.M.C.C. World View Studio Program et Eyebeam. Ses vidéos furent montrées au MoMA, NYC, Scanners, The New York Video Festival, à l'European Media Art Festival(Allemagne) et le Impakt Festival (Hollande).

Peter burr
Catalogue : 2009junk spirals | Animation | dv | couleur | 5:30 | USA | 2009
Peter burr
junk spirals
Animation | dv | couleur | 5:30 | USA | 2009

Exhibitions 2010 University of California Art Gallery. Irvine, CA, Vide Dada 2009 Fort Gallery. Oakland, CA, Billow Ripple Show Cave. Los Angeles, CA, Future Heat Imago Theater. Portland, OR, Risk/Reward Dark Room. San Francisco, CA, Black Sundays Buswater. Charleston, WV, Anything that Moves Hedreen Gallery. Seattle, WA, Void Sweated Spark Gallery Homeland. Portland, OR, BUM EQUIPMENT Austin Museum of Digital Art. Austin, TX, DATAPOP Baltimore Museum of Art. Baltimore, MD, Whartscape Clinton Street Theatre. Portland, OR, PDX Film Festival Kate Werble Gallery. New York, NY, The Young Pretenders Synchronicity. Los Angeles, CA, Jupiter and Beyond the Infinite Anthology Film Archives. New York, NY, Martha Colburn and Friends Ferenbalm Gubru Station. Karlsruhe, Germany, The Young Pretenders Kevin Kavanaugh Gallery. Dublin, Ireland, The Young Pretenders Paragraph Gallery. Kansas City, MO, Mythmakers OCAD. Toronto, ON, A-V Jam 2008 Impakt Festival. Utrecht, The Netherlands. Raindow Bites On The Boards. Seattle, WA, Northwest New Works Fest Green Lantern Gallery. Chicago, IL, CHCGO Senselesss Hollywood Theater. Portland, OR, PDX Film Fest New American Art Union. Portland, OR, BYOTV Ruffins Gallery. Charlottesville, VA, Landscape CARTUNE XPREZ SPRNG CRUISR TOUR (more info) CARTUNE XPREZ AMRCAN FALL TOUR (more info) Holocene. Portland, OR, WNTR WRKS Union Square. Boston, MA. Vidfest SLURRIES AND FUSES (more info) 2007 Motel. Portland, OR, White Light VIVO. Vancouver, BC, Cute to Kill Reed College. Portland, OR, RAW MonkeyTown. Brooklyn, NY, Psy-Pri Skylab. Columbus, OH, Re-Surfacing Galleri F15. Moss, Norway. Animotion Grass Hut. Portland, OR, Thunder Eyes Monkeytown. Brooklyn, NY. Semiennial 4 Blim. Vancouver, BC. VideoBlim: Psyched AudioCinema. Portland, OR, Retinal Reverb Around the Coyote. Chicago, IL, 2nd XCAPE Boathouse Cinema. Portland, OR, PDXPSYPRI Steven Wolf Fine Arts. San Francisco, CA. Id Is Hollywood Theatre. Portland, OR, PDX Film Festival CARTUNE XPREZ SRF N TRF INTERNATIONAL TOUR (more info) Little Mountain Studios. Vancouver, BC. Animatron 2007 Northwest Film Forum. Seattle, WA, Local Sightings Film Festival Portland Institute for Contemporary Art. Portland, OR, TBA Festival Museum of Photographic Arts. San Diego, CA, San Diego Women`s Film Festival 2006 Bemis Center for Contemporary Arts. Omaha, NE, The Omaha Hobo Shobo Cream City Collectives Gallery. Milwaukee, WI, No Need for Sleep Bemis Center for Contemporary Arts. Omaha, NE, Signal/Channel On The Boards. Seattle, WA, Northwest New Works Festival Mary Riepma Ross Media Arts Center. Lincoln, NE, Visual II Lucky Dragon. Toronto, ON, Still Camera Video Festival Simultan2. Timisoara, Romania, 100 seconds videos Scope. Miami, FL, Cinema-Scope Best of the Best New American Art Union. Portland, OR, The Den The Drake Hotel. Toronto, ON, Fantasy Island 2 Version 06. Chicago, IL, Parallel Cities CARTUNE XPREZ 2006 TOUR (more info) 2005 Projet Mobilivre / Bookmobile Project Version 05. Chicago, IL, Invincible Desire The Guild Theatre. Portland, OR, Take it EZ The Drake Hotel. Toronto, ON, MEDITATCE Booster and Seven. Chicago, IL, Group Show Bibliograph. Montreal, QC, Permanent Collection PDX Film Festival. Portland, OR, Slow Dance Recyttal La Central Powerhouse Gallery. Montreal, QC, Anniversaire Hi-5 Portland Institute for Contemporary Art. Portland, OR, TBA Festival The Andy Warhol Museum. Pittsburgh, PA, Andy Warhol`s Time Capsules 2004 Three Rivers Arts Festival. Pittsburgh, PA, Three Rivers Juried Exhibition Artist Image Resource. Pittsburgh, PA, Open House, Open Studio Space. Pittsburgh, PA, SUB: Cultural, Textual, Liminal Deitch Projects. New York, NY, Riddle of the Sphinx The Andy Warhol Museum. Pittsburgh, PA, AMP 937 Liberty. Pittsburgh, PA, Daydream Nation Future Tenant. Pittsburgh, PA, Mintwood Projet Mobilivre / Bookmobile Project 2003 Projet Mobilivre/Bookmobile Project Project 1877. Pittsburgh, PA, What the Kids Want Federal North Building. Pittsburgh, PA, Easy Does It Mattress Factory. Pittsburgh, PA, Summer of HTMHell Space 1026. Philadelphia, PA, Man I Feel Like a Woman Artist Image Resource. Pittsburgh, PA, AIR Artists at AIR Carnegie Museum of Art. Pittsburgh, PA, CMA Faculty Show Regina Gouger Miller Gallery. Pittsburgh, PA, Comic Realease 2002 521 Gallery. London, UK, Mirror, Mirror: Video Art from the U.S. and Canada Pittsburgh Filmmakers. Pittsburgh, PA, Media/Tonic: 30 Years of Media Arts Regina Gouger Miller Gallery. Pittsburgh, PA, 384 Units The Frame Art Space. Pittsburgh, PA, candy_coated 2001 The Frame Art Space. Pittsburgh, PA, Art Abroad The Marilyn Vignone Gallery. Glastonbury, CT, FASS McConomy Auditorium. Pittsburgh, PA, CMU Film Festival 2000 The Frame Art Space. Pittsburgh, PA, Welcome to the Jungle Ox-Bow Gallery. Saugatuck, MI, Life in the Fast Lane Ellis Gallery. Pittsburgh, PA, Teddy Bear Picnic 1999 Ellis Gallery. Pittsburgh, PA, Forts Mattress Factory. Pittsburgh, PA. Fringe Arts Festival The Frame Art Space. Pittsburgh, PA, Counting the Ways McConomy Auditorium. Pittsburgh, PA, CMU Film Festival Awards and Residencies 2009 Oregon Arts and Culture Council Opportunity Grant 2008 RACC Individual Projects Grant Islands Fold Artist Residency MacDowell Colony Artist Residency 2007 RACC Individual Projects Grant Washington State University DTC Artist Residency 2006 Bemis Center for Contemporary Arts Residency 2005 Vera Heinz Endowment Fellowship The Drake Hotel Artist Residency Virginia Center for the Creative Arts Residency Projet Mobilivre / Bookmobile Project 2004 Three Rivers Arts Festival Award of Distinction Hall Farm Residency 2002 Samuel Rosenberg Art Award 2001 CMU Small Projects Grant Paxton Travel Grant SURG Grant 2000 Samuel Rosenberg Art Award Ox-Bow Residency Fellowship 1999 Douglas Pickering Art Award Education Bachelor of Fine Arts Carnegie Mellon University, Pittsburgh, PA Pittsburgh Filmmakers, Pittsburgh, PA L`Ecole Superieure d`Art d`Aix en Provence, Aix en Provence, France

Michael busch
Catalogue : 2012Strange Matter | Performance | | | 45:0 | Allemagne | 2013
Michael busch
Strange Matter
Performance | | | 45:0 | Allemagne | 2013

Michael Busch born. 1965, artist, filmmaker, curator studied fine arts at University Of Fine Arts, Berlin 1993-98 graduated at the class for experimental film and arts of Heinz Emigholz, 1999 since 2007 teaching experimental film at University Of Fine Arts, Berlin (together with Heinz Emigholz) he is a founding member of the Media Theatre Group LUXUS BERLIN (1994-1998) works as a film music composer, script writer, editing consultant, recently for: Philip Gröning, ?Die Grosse Stille? (The Grand Silence, Venedig 2005) Frank Castorf, ?Der Idiot? (The idiot) after Dostojewski, 2006 His own films include A WAY ALONE A LAST (1994, 40min, WP Figueira Da Foz Int Film Festival POR) WORDS FOR WINDOWS (1996, 15min. WP Int Forum Des Jungen Films, Berlinale GER) HYPERBOOKS (1999, 38min, WP Int. Short Film Days Oberhausen GER) VIRTUAL VAMPIRE (1999; 24 min, WP Max Ophüls Prize,Saarbrucken, GER) SEVEN HEAVEN (2005, 92min, WP Torino Int. Film Festival, I) THE ELECTRIC PARADISE (2010, 208min. WP Berlin Int. Film Festival , Forum Expanded, GER)

Michael busch
Catalogue : 2014Buch Der Gesichte, Kapitel 1-5 | Vidéo | hdv | couleur | 15:0 | Allemagne | 2014
Michael busch
Buch Der Gesichte, Kapitel 1-5
Vidéo | hdv | couleur | 15:0 | Allemagne | 2014

"Gesichte" is an old fashioned german word, close to "Gesichter", which means "faces", but these faces are more of a vision, an image from a dream or a hallucination, it is about inner landscapes. The one who sees these phantoms is in a transcendent room, an undefined in-between. "Gesichte" also appears in the japanese Noh theatre plays, where real people meet ghosts, souls of the passed, that find no rest. The Visions Book - in Germany nearly a translation of "facebook" - is a collection of my obsession of this worlds in-between, merging worlds, overlapping worlds, overlapping like two green screen video images, not accurate enough to avoid the light greenish shimmer in the hair of the teenage model. The basis of this collection is the photographic still image, the frozen pose. The film is like a photobook in time, the "book" like part of it like a page of a facebook chronical, a pile of short clips, pix, texts, comments, in a boundless subjectivity.

Born in 1965, artist, filmmaker, he studied fine arts at University Of Fine Arts, Berlin 1993-98 and graduated at the class for experimental film and arts of Heinz Emigholz, 1999. From 2006 to 2011 he has been teaching film at Filmakademie Ludwigsburg. From 2007 to 2012 he held a professorship at University Of Fine Arts, Berlin in the "experimental film" class and works as a film music composer, script writer, editing consultant. His own films include WORDS FOR WINDOWS (1996, 15 min. WP Int Forum Des Jungen Films, Berlinale GER) HYPERBOOKS (1999, 38min, WP Int. Short Film Days Oberhausen GER) VIRTUAL VAMPIRE (1999; 92 min, WP Max Ophüls Prize,Saarbrucken, GER) SEVEN HEAVENS (2005, 92min,WP Torino Int. Film Festival, I) THE ELECTRIC PARADISE (2010,208min, WP Int. Forum Expanded, Berlinale; GER) ERSTER SCHNEE (2014, 27 min, in postproduction) and the project VISIONS BOOK (2012-2014) Michael Busch lives and works in Berlin.

Michael busch
Catalogue : 2010Night now | Film expérimental | 0 | couleur | 13:0 | Allemagne | 2010
Michael busch
Night now
Film expérimental | 0 | couleur | 13:0 | Allemagne | 2010

A textscape of words, sentences, script, diary, sketch. Words before images. The film image here is a pure word image, vast, rushing by before meaning emerges, impossible to grab to read. Others are slow, readable, narrate stories about Schrödingers cat, about evaluation of speed of light, about the end of Finnegans Wake. ?Night Now? is the calling for a hyper present tense, a home coming, a self encounter, a self extinction. NIGHT NOW is part of the aleatory film project THE ELECTRIC PARADISE Premiered at the International Forum of Young Cinema at Berlianle 2010, recently shown at the 29th Art Bienal of Sao Paulo and the International Film Festival Sao Paulo.

Michael Busch born. 1965, artist, filmmaker, curator studied fine arts at University Of Fine Arts, Berlin 1993-98 graduated at the class for experimental film and arts of Heinz Emigholz, 1999 since 2007 teaching experimental film at University Of Fine Arts, Berlin (together with Heinz Emigholz) he is a founding member of the Media Theatre Group LUXUS BERLIN (1994-1998) works as a film music composer, script writer, editing consultant, recently for: Philip Gröning, ?Die Grosse Stille? (The Grand Silence, Venedig 2005) Frank Castorf, ?Der Idiot? (The idiot) after Dostojewski, 2006 His own films include A WAY ALONE A LAST (1994, 40min, WP Figueira Da Foz Int Film Festival POR) WORDS FOR WINDOWS (1996, 15min. WP Int Forum Des Jungen Films, Berlinale GER) HYPERBOOKS (1999, 38min, WP Int. Short Film Days Oberhausen GER) VIRTUAL VAMPIRE (1999; 24 min, WP Max Ophüls Prize,Saarbrucken, GER) SEVEN HEAVEN (2005, 92min, WP Torino Int. Film Festival, I) THE ELECTRIC PARADISE (2010, 208min. WP Berlin Int. Film Festival , Forum Expanded, GER)

John butler
Catalogue : 2018Timewindow | Animation | mp4 | couleur | 3:24 | Royaume-Uni | 2018
John butler
Timewindow
Animation | mp4 | couleur | 3:24 | Royaume-Uni | 2018

The self-driven collides with the self-driving. This scenario depicts a scene from the gig economy, where a Deliveroo gets hit by a self-driving car, and misses her allocated delivery time. As punishment for underperformance, she is dragged to the underworld, where she faces the judgement of the market. She is sentenced to the `Schuldturm`, a spectral debtor`s prison until she can repay her debt to the economy.

John Butler CV Born Dublin 1959 1977-1981 Diploma in Drawing and Painting (1981) Duncan of Jordanstone College of Art, Dundee. 1983- 1984 Community artist, Arts Action, Dundee 1986-1987 Illustrator and display designer, Dundee botanic gardens. 1988-1989 Post graduate diploma in Electronic Imaging (highly commended) at Duncan of Jordanstone College of Art, Dundee. 1989-1995 Television graphic designer at Scope Picture Productions/Edit 123. 1995-1997 3D designer Glasgow Herald internet division . 1997-2017 Freelance 3D animator. 2001-2005 Part time lecturer 3d animation and multimedia, James Watt College Selected works World Peace Thru Free Trade 1989 Leisure Society 1990 The Dream of Freedom 1994 Zerotime 2003 Human Trial 2005 The Ethical Governor 2010 Refusnik 2013 The Utility Curve 2015 Children of the Null 2016 Unparent 2017 The Dependency Loop 2018 Gallery Shows V-Topia Tramway, Glasgow1994 ISEA 98 Manchester Science Museum 1998 Lovebytes, Sheffield 2002 Niet Normaal, Amsterdam2009 Gaming in Waziristan, Beaconsfield, London2011 Artificial Indifference, Glasgow University2012 Exchange Rates, Bushwick2014 Touching the Void, Crate Art Centre Margate 2017 Siren Servers. Sonica Glassgow 2017 Broadcast Works World Peace BBC2 (The Dazzling Image) 1990 Leisure Society BBC 2 (Not Necessarily) 1991 B-Creatures, Channel 4 2000 Workgroup Alpha, E4 2001 Festivals Edinburgh Film Festival Impakt Festival ( Utrecht) Transmediale (Berlin) Videonale (Bonn) Vipfilm (Berlin) Sarajevo Film Festival Raindance( London) EMAF (Osnabruk) PKD Film Festival (New York The Solid State Cinema Supernova, Denver Dokfest Kassel

Guillermina buzio, jorge lozano
Sandra bÜhler
Catalogue : 2012Chromaphilia | Animation | hdv | couleur | 3:0 | Suisse | USA | 2012
Sandra bÜhler
Chromaphilia
Animation | hdv | couleur | 3:0 | Suisse | USA | 2012

Chromaphilia is an abnormal mania: an extreme obsession of colors. Color as drug leads at least to a transitional loss of consciousness. In desperate cases it provokes blindness or thoughtlessness - an end in delirium or dementia.

Sandra Bühler is a Filmmaker / Designer / New Media Artist. Born in Switzerland she made an apprenticeship in a Swiss Graphic Atelier and graduated 2006 as dipl. Graphic Designer. She moved to Berlin and studied "Visual Communication" and "New Media Art/Film/Video" at the University of the Arts Berlin (UdK). 2009 her studies continued with a scholarship from the Musashino Art University in Tokyo (MAU). Back in Berlin she made her diploma in «Design / Visual Communication» and in «Experimental Film / Art + Media» at the University of the Arts, Berlin. 2011 she received a scholarship for the Masterprogramm «Film/Video/Media art» at the California Institute of the Arts (Calarts). Currently she works for Partizan Berlin.

Erik bÜnger
Catalogue : 2007Gospels | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 22:30 | Allemagne | 2006
Erik bÜnger
Gospels
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 22:30 | Allemagne | 2006

Après des recherches longues et pénibles, une image a commencé à émerger. En parcourant un grand nombre d?archives, Erik Bünger a découvert de plus en plus d?interviews dans lesquels on ne comprenait pas clairement à qui la personne devant la caméra faisait référence. Et pourtant ils parlaient tous de Lui. Parfois, les témoignages sur Lui étaient en accord avec ce que disaient les autres et parfois ils semblaient se contredire. Néanmoins, il y avait quelque chose dans leur ton et dans la manière qu?ils avaient de bouger la tête qui donnait à Erik Bünger un sentiment de cohérence dans leur vécu. Parfois, il avait l?impression de apercevoir une silhouette qui se reflétait dans leurs yeux. ?Gospels? est un travail qui n?a pas vraiment de limite dans la durée. A mesure qu?on trouvera matière à continuer, de nouveaux chapitres seront ajoutés, complétant et compliquant lentement le portrait. C?est un canon dans la manière de le réaliser. Le projet a débuté lors d?une résidence de deux mois au Werkleitz Gesellschaft in Halle en Allemagne en 2006.


Erik Bünger est un artiste suédois, un compositeur, un musicien et un écrivain qui vit à Berlin. Son travail consiste à re-contextualiser et re-mixer les media ? qui sont des musiques et des films qu?il s?est approprié ? lors de performances, d?installations et de projets Internet. Il a obtenu un MFA (Master of Fine Art) en composition électroacoustique à la Royal University College de Stockholm et de l?Universität der Künste de Berlin. Il a effectué ses performances et exposé dans toute l?Europe, ainsi qu?en Amérique du Sud et du Nord. En 2003, il a créé, ?Let them sing it for you?, un projet d?art interactif sur Internet qui a attiré jusqu?ici quatre millions d?utilisateurs dans le monde et qui a reçu deux prix internationaux.

Susanne bÜrner
Catalogue : 2005Hone kiefer 4 | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 5:37 | Allemagne | Antilles Neerlandaises | 2005
Susanne bÜrner
Hone kiefer 4
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 5:37 | Allemagne | Antilles Neerlandaises | 2005

Hohe Kiefer 4 (2005) 5:37 min. C'est le petit matin. Un loup se met en route; il quitte résolument la forêt recouverte de neige, traverse en courant des prairies pour arriver à un lotissement de banlieue. On ne connaît pas la raison de son voyage. Il entre dans une maison, c'est la chambre. Un couple y est allongé et dort, il y a un jouet sur le sol, mais on ne voit aucun enfant. Le loup reste dans la pièce, flaire le jouet et reste un moment couché dans une attitude de garde avant de partir par la porte. La femme se réveille. Hohe Kiefer 4 est l'histoire d'une rencontre qui se déroule à plusieurs niveaux de présence.


1970 né à Ellwangen/Jagst 1993 - 1998 études d'art des médias à la Hochschule für Gestaltung à Karlsruhe 1998 Diplôme Expositions individuelles 2005 finistère, Galerie Giti Nourbakhsch, Berlin Songs from out there, Sassa Trülzsch, Berlin 2002 Dissolve, Galerie Giti Nourbakhsch, Berlin 2001 Galerie Borgmann Nathusius, Cologne (avec Gary Ward) Räume, Akademie Schloss Solitude, Stuttgart 1999 Galerie K & S Berlin (avec Daniel Roth) Photographie, Galerie Karlheinz Meyer, Karlsruhe (avec Barbara Trautmann et Günther Förg) 2000 Trees, Galerie Karlheinz Meyer, Karlsruhe (avec Candida Höfer) Trees, Graduate Studios UCLA Culver City, Los Angeles, USA 1997 Galerie Karlheinz Meyer, Karlsruhe expositions collectives 2005 A Haunting, Castlefield Gallery, Manchester, (DVD, catalogue) Placements, /Galerie/Store/52°31?52??,13°22?55??/, curateur Andrew Cannon Acid Rain, Glassbox, Paris, curateur Vincent Honoré 10. Videonale Bonn, Kunstmuseum, Bonn (DVD, catalogue) Radiodays, CTP, de Appel, Amsterdam 2004 kurzdavordanach, SK-Kulturstiftung Cologne (catalogue) Missing Time, Art Centre Hong Kong, video programm curateur Laurent Grasso Playlist, Palais de Tokyo, Paris (catalogue) Zwischenwelten, Oktokogon, Dresden, curatrice Constanze von Marlin 2002 Geographies #3, Galerie Chantal Crousel, Paris Karl Schmidt-Rottluff-Stipendiaten, Kunsthalle Düsseldorf (catalogue) Night Effect, Carlo?s Depot, Berlin, curated by Eva Svennung (Toasting Agency) Passages, Art3 Valence, (F) (avec Rut Blees Luxemburg et Wendelien van Oldenborgh) Galerie Giti Nourbakhsch, Berlin Akademie Schloss Solitude, Stuttgart 2002 A Need of Realism, Solitude in Schloss Ujazdowski, Warszawa, Poland (catalogue) Golden Week, Kodama Gallery, Osaka, Japan, curated by Eva Svennung (Toasting Agency), (Poster) 2001 Not At Home, Römerstr. 2, Stuttgart, curateurs Gary Ward et Susanne Bürner Circles No. 5, Montana Sacra, ZKM Karlsruhe, curateur Christoph Keller (catalogue) CamoShow, Museum Wiesbaden, curateurs Alexis Vaillant et Léonor Nuridsany (catalogue) Papier, Galerie Borgmann Nathusius, Cologne 2000 nuit de l'at à la galerie municipale de Stuttgart, participtation au kiosk project de Laura Martin presentation video à la Galerie Giti Nourbakhsch, Berlin 1999 Insight Out, Kunstraum Innsbruck, Autriche, Kunsthaus de Hambourg, Kunsthaus Baselland, Suisse, (catalogue) 1998 Galerie Karlheinz Meyer, Karlsruhe Gang Bang, Galerie Margit Haupt, Karlsruhe, curateur Christoph Keller bourses et subventions 2006 Villa Arson, Nice, France, résidence 2006 Los Volcanes, Colima, Mexique, résidence 2004 Kunstfonds Bonn, bourse 2003 Karl Schmidt-Rottluff, bourse 2003 Art 3, résidence attribuée par le land de Bade-Wurtemberg et la Région Rhône-Alpes à Valence, France 2000 - 2001 résidence à l' Akademie Schloss Solitude Stuttgart 1998 - 1999 séjour d'études programme Fine Arts à l' UCLA Los Angeles, Californie, USA (bourse du Studienstiftung des deutschen Volkes) 1997 - 1999 bourse du Studienstiftung des deutschen Volkes, Bonn travail pour des collections publiques Deutsche Bank DG-Bank Staatsgalerie Stuttgart Thyssen-Bornemisza Contemporary Art Foundation ZKM Karksruhe ARTICLES 2005 Vincent Honoré sur Susanne Bürner, Contemporary Magazine #71 2004 Dominic Eichler sur Susanne Bürner, Frieze art Fair Yearbook 04/05 2003 Catherine Francblin, ?geographies #3?, art press #298, p. 84 Marie de Brugerolle, ?passages at art3 (revue)?, artpress, # 292, Juillet-Août, pp. 76-77 Eva Svennung, ?Susanne aime Smoke Gets in Your Eyes?, in: ?Vanishing Points. Susanne Bürner?, art3, Valence & Revolver, Francfort sur le Main Johan Hartle, ?Image Events?, in: ?Vanishing Points. Susanne Bürner?, art3, Valence & Revolver, Francfort sur le Main 2002 Miriam Bers sur Susanne Bürner, tema celeste, issue 93, Sept.-Oct., p. 100 PUBLICATIONS Vanishing Points, Art 3, Valence and Revolver Frankfurt, Jednoczensnie (simultaniously), Zamek Ujazdowski, Varsovie et Revolver, Francfort zusaen collaboration avec Daniel Roth, Gregor Sander et Gary Ward Fog Book, Revolver Francfort Catalogue Schnidt-Rottluff Bourse FILMOGRAPHIE 1999 trees, dv, installation à plusieurs canaux, durée variable 2000 Sprinkler, dv, série vidéo , en boucle, durée variable Nebelfelder, dv, série vidéo, en boucle, durée variable 2001 Fading, dv, installation multicanaux, durée variable 2001/2002 Dissolve, dv, projection vidéo ,en boucle, 18 min. 2003 ohne Titel (fr= sans titre), dv, 5:30 min ohne Titel 2, dv, 3:30 min. 2004 ohne Titel 3, dv, 6:30 min. montauk, dv, loop, 6:30 min 2005 Hohe Kiefer 4, HD, 5:37 min. limbo, DV, en boucle, 0:42 min. finistère, DV, en boucle, 5:40 min

Catalogue : 200650.000.000 can't be wrong | Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 6:24 | Allemagne | 2006
Susanne bÜrner
50.000.000 can't be wrong
Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 6:24 | Allemagne | 2006

"50,000,000 CAN'T BE WRONG" montre une immense foule de gens dont l'attente et le désespoir se lisent sur l'expression de leurs visages et à travers leurs gestes. L'objet de leur attention, leur idole est invisible. Il est hors-champ, caché aux yeux du spectateur. Toute trace de lui a été effacée de la pellicule. Reste son reflet dans leurs visages, son image négative.


Susanne Bürner est en 1970 à Ellwangen/Jagst. Elle a étudié les arts médiatiques à la Hochschule für Gestaltung à Karlsruhe et obtint son diplôme en 1998. Elle vit et travaille actuellement à Berlin. Son travail a été présenté à diverses occasions, dans un certain nombre de lieux. Parmi les présentations en solo : ?finistère?, 2005, Galerie Giti Nourbakhsch, Berlin; ?Dissolve?, 2002, Galerie Giti Nourbakhsch, Berlin; ?Räume?, 2001, Akademie Schloss Solitude, Stuttgart. Parmi les présentations en groupe : "I?m a Future Melancholic", tank.tv, 2007, Tate Modern, Londres; "Klinik - eine Pathologie der Gesten", 2006, Théâtree Hebbel, Berlin. Elle a obtenu un certain nombre de prix et de bourses, parmi les plus récentes : bourse du programme berlinois en faveur des artistes féminines, en 2006; artiste en résidence à la Villa Arson, Nice, France, en 2006; la bourse du Kunstfonds de Bonn, Allemagne, en 2004.

Ricardo caballero
Catalogue : 2006Organezizied | Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 5:32 | Mexique | 2006
Ricardo caballero
Organezizied
Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 5:32 | Mexique | 2006

// Organizizied >> Si l'on prend en compte la nouvelle manière narrative qui soulève les systèmes de l'édition non-linéaire, la manipulation de l'image, le son provenant de débit de données digitales, les discours qui font référence à ces concepts et ces raisons qu'ils alimentent avec des disciplines telles que la vidéo ou le film contemporain, tout ce qu'ils ont, de toute évidence, modifié de façon dramatique. Dans ce cas nous pouvons analiser un exemple d'expérience visuelle / transition de l'action absurde au contrôle d'une auto électrique-mécanique et d'une discussion inspirée par le dialogue entre Travis Bickle et Betsy, repris du film "Taxi Driver". Au début "Organezizied" rappelle une histoire d'amour qui s'est terminé en un vide créée par cette étrange relation. Le dialogue opère en tant que véritable conducteur de la voiture électrique, et les actions décrites pendant la vidéo, comme un outil, gouvernent et contrôlent toute dynamique comme un axe apparent de l'oeuvre; parce qu'il traite et il manipule l'image en mouvement, prolongeant et amplifiant les signes dans un discours primaire et linéaire, ou il localise simplement ces fonctions avant l'annulation totale et le silence.


Ricardo Caballero >> Vit et travaille à Mexico. Il a étudié la Psychologie pendant deux ans. Plus tard, il étudie afin d'obtenir un diplôme d'Arts Plastiques. Il a aussi pris des cours de composition, de musique électro-accoustique et de programmation de Max/Msp. Il a collaboré au fondement de groupes expérimentaux tels que "Domestica" et "PORO", et il est le pionnier de "Noise" au Mexique, créant le concept "Reallovedestroys". Il a été titulaire d' une bourse de la "FONCA" en 2002 et de l' "Institut de Culture" en 2001. Ses improvisations sonores et vidéos expérimentales sont apparues aux Universités de Mexico, Barcelone, Lisbonne, Houston, Erlangen, et de nombreux Festivals dans le monde.

Sergio caballero
Catalogue : 2019Je te tiens | Fiction expérimentale | hdv | couleur | 21:30 | Espagne | 2019
Sergio caballero
Je te tiens
Fiction expérimentale | hdv | couleur | 21:30 | Espagne | 2019

The road trip of a mother and her daughter through strange worlds. The daughter wants to kill herself and the mother will try to talk her out of it.

Sergio Caballero is the co-director and art director of Sónar, festival of music, creativity & technology. His creativity and artistic restlessness has manifested itself across many creative fields, such as the composition of electronic music, visual arts and conceptual art, cinema and has found its platform across the media in the ever controversial and powerful Sónar advertising campaigns.

Sergio caballero
Catalogue : 2011Finisterrae | Fiction expérimentale | hdv | couleur | 80:0 | Espagne | 2010
Sergio caballero
Finisterrae
Fiction expérimentale | hdv | couleur | 80:0 | Espagne | 2010

cabello/carceller, cabello/carceller
Catalogue : 2007Ejercicios de poder . Casos: Liam Neeson (La lista | Art vidéo | betaSP | noir et blanc | 8:15 | Espagne | 2005
cabello/carceller , cabello/carceller
Ejercicios de poder . Casos: Liam Neeson (La lista
Art vidéo | betaSP | noir et blanc | 8:15 | Espagne | 2005

"Ejercicios de poder" explore la dynamique du pouvoir et de la subordination qu'impliquent les structures de genre du capitalisme. Tourné dans une usine de tabac désaffectée, le projet analyse la mise en scène du comportement masculin dans un environnement de travail en reconstituant des scènes célèbres jouées par Liam Neeson ("La liste de Schindler"), Fred MacMurray et Jack Lemmon ("La garconnière")réinterprétées pour l'occasion par deux actrices non-professionelles. Le résultat est ambigu, et traite des question d'organisation sexuelles dans les sociétés capitalistes tout en suggérant une attraction sous-jacente générée par les stratégies de pouvoir et en proposant de nouvelles lectures de la beauté, loin des stéréotypes de la féminité. Cette oeuvre fait partie d'une recherche plus large sur les aspects contradictoires de la masculinité et déconstruit l'idéal de la beauté Hollywoodienne, qui a séduit et subjugué de nombreuses sociétés. La trilogie composée de "Casting: James Dean (Rebel Without a Cause)", "Exercises of Power", et "After Apocalypse Now: Martin Sheen (The Soldier)" vient renforcer cette idée en utilisant comme point de départ des films cultes d' Hollywood.


Depuis le début de leur collaboration au début des années 1990, Helena Cabello et Ana Carceller développent une oeuvre multidisciplinaire, utilisant différents médias pour interroger les moyens de représentation hégémoniques et suggérer des alternatives critiques. Une part importante de leur travail est liée aux aspects contradictoires de la construction de la masculinité et à la déconstruction des canons de beauté hollywoodiens qui ont séduit tant des sociétés. Leurs travaux ont notamment été présentés aux expositions "Global Feminisms", Brooklyn Museum, NY ; "The Screen Eye or The New Image" au Casino Luxembourg - Forum d'art contemporain, "Cooling Out" à la galerie Lewis Glucksman (Cork, Ireland), et "Utopies Quotidiennes" à La Centrale Électrique, Bruxelles. Helena Cabello et Ana Carceller ont également exposé au Centre d'art la Panera, Lleida ; à la Halle für Kunst, Lüneburg ; au Centro Cultural Conde Duque, Madrid ; au CGAC, Santiago de Compostela ; au Museo Patio Herreriano, Valladolid ; à la Fundación la Caixa / Fundación Serralves, CaixaForum, Barcelona, ; au Centro Atlántico de Arte Moderno, Las Palmas de Gran Canaria ; au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid ; au Centro Galego de Arte Contemporànea, Santiago de Compostela ; au Centre d'Art Santa Mònica, Barcelona et au Museo Patio Herreriano, Valladolid.

Catalogue : 2008After Apocalypse Now: Martin Sheen (The Soldier) | Art vidéo | dv | couleur | 9:54 | Espagne | 2007
cabello/carceller , cabello/carceller
After Apocalypse Now: Martin Sheen (The Soldier)
Art vidéo | dv | couleur | 9:54 | Espagne | 2007

« After Apocalypse Now : Martin Sheen (The Soldier) » déconstruit l'idéal masculin de l'anti-héros, ici interprété par une femme philippine, et le/la place dans les lieux originaux du film « Apocalypse Now ». Le film examine ainsi les problèmes et les contradictions présents dans les processus d?identité de la période post-coloniale. Dans les années 1970, Francis Ford Coppola avait choisi les paysages philippins comme arrière-plan idéal pour son célèbre film. Ces paysages ont été utilisés pour représenter d'autres pays d'Asie comme le Vietnam ou le Cambodge, et ont été convertis en un scénario ayant fonction de représentation de l?image occidentale de l'exotisme asiatique. À la fin, les Philippines sont transformées en un non-lieu oriental et leur identité passe inaperçue. « Mon film n'est pas sur le Vietnam. Il est le Vietnam », avait déclaré Coppola lors de la présentation du film. Si nous réussissons à transmettre l?idée que le cinéma est un miroir à travers lequel de nombreuses générations ont cherché à construire leurs rôles identitaires, cette trilogie remettrait en question l?équivalence indiscutée entre les différents modèles de masculinité et le corps biologique spécifique, une équivalence que les discours cinématographiques mainstream ne font qu?intensifier.


Helena Cabello et Ana Carceller développent depuis le début des années 90 une oeuvre multidisciplinaire, utilisant différents médias et interrogeant notamment les rapports de genres et les modes de représentation majoritaire. Leurs travaux ont notamment été présentés aux expositions "Global Feminisms", Brooklyn Museum, NY ; "The Screen Eye or The New Image" au Casino Luxembourg - Forum d'art contemporain, "Cooling Out" à la galerie Lewis Glucksman (Cork, Ireland), et "Utopies Quotidiennes" à La Centrale Électrique, Bruxelles. Helena Cabello et Ana Carceller ont également exposé au Centre d'art la Panera, Lleida ; à la Halle für Kunst, Lüneburg ; au Centro Cultural Conde Duque, Madrid ; au CGAC, Santiago de Compostela ; au Museo Patio Herreriano, Valladolid ; à la Fundación la Caixa / Fundación Serralves, CaixaForum, Barcelona, ; au Centro Atlántico de Arte Moderno, Las Palmas de Gran Canaria ; au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid ; au Centro Galego de Arte Contemporànea, Santiago de Compostela ; au Centre d'Art Santa Mònica, Barcelona et au Museo Patio Herreriano, Valladolid.

Catalogue : 2011Off Escena: Si yo fuera... | Vidéo | hdv | couleur | 16:30 | Espagne | 2011
cabello/carceller , cabello/carceller
Off Escena: Si yo fuera...
Vidéo | hdv | couleur | 16:30 | Espagne | 2011

A scaffold and a wooden stage were designed by Cabello/Carceller and built in the cold store of the old slaughterhouse at Matadero Art Centre. A graffiti, ?Ask and tell?, dominated the platform where something had happened: the shooting of a musical short film where the leading characters were prisoner women from one of Madrid most important Penitentiaries. Off Escena: If I Were... suggests a reflection and collective action that works around the poetics of inclusion and exclusion in current neoliberal capitalist societies. Freedom, gender, economy and social violence are visually present on this video that ends with a version of the song If I Were a Rich Man, sung in the film Fiddler on the Roof by the character of patriarch Teyve. If I were.., is an incomplete sentence that, when recreated with new lyrics an music by four prisoner women, invites to reflect: would they be in prison if they had been men and rich? A critical approach to the current situations of domination that avoids the original film pro-system assimilationism, and which is now related to the experience of alternative lives and to the knowledge that we should not abandon the dream of achieving a more egalitarian world.

Cabello/Carceller (Helena Cabello and Ana Carceller) currently live and work in Madrid. Primarily concerned with issues of gender (de)construction and their intersection with space and cinema as contexts in which patterns of behaviour and the regulation of the gaze are built, Cabello/Carceller have been working together as a team on a regular basis since 1993. During the last years, their work has been included in group exhibitions such as Reality and Fiction in MMOMA in Moscow, 2011; Handlung: On Producing Possibilities, Bucharest Biennale 4 in Romania, 2010, Nuevas Historias. New View of Spanish Photography, at Kulturhuset (Stockholm, 2008), Stenersen Museum (Oslo, 2009) and Kuntsi Museum of Modern Art (Vaasa, Finland, 2010), Cooling Out at the Lewis Glucksman Gallery in Cork (Ireland, 2008), The Screen Eye or The New Image, at Casino Luxembourg (Luxemburg, 2007) or Global Feminisms at the Brooklyn Museum, New York, 2007. Among their solo shows: Off Escena: Si yo fuera? in Abierto x Obras, Matadero Madrid (2011) or Archivo: Drag Modelos at Joan Prats gallery, Barcelona and CAAM, Las Palmas de Gran Canaria (2011); Suite Rivolta, at Elba Benítez gallery (2011), A/O (Caso Céspedes), Sevilla, 2010.

cabello/carceller
Catalogue : 2007Ejercicios de poder . Casos: Liam Neeson (La lista | Art vidéo | betaSP | noir et blanc | 8:15 | Espagne | 2005
cabello/carceller
Ejercicios de poder . Casos: Liam Neeson (La lista
Art vidéo | betaSP | noir et blanc | 8:15 | Espagne | 2005

"Ejercicios de poder" explore la dynamique du pouvoir et de la subordination qu'impliquent les structures de genre du capitalisme. Tourné dans une usine de tabac désaffectée, le projet analyse la mise en scène du comportement masculin dans un environnement de travail en reconstituant des scènes célèbres jouées par Liam Neeson ("La liste de Schindler"), Fred MacMurray et Jack Lemmon ("La garconnière")réinterprétées pour l'occasion par deux actrices non-professionelles. Le résultat est ambigu, et traite des question d'organisation sexuelles dans les sociétés capitalistes tout en suggérant une attraction sous-jacente générée par les stratégies de pouvoir et en proposant de nouvelles lectures de la beauté, loin des stéréotypes de la féminité. Cette oeuvre fait partie d'une recherche plus large sur les aspects contradictoires de la masculinité et déconstruit l'idéal de la beauté Hollywoodienne, qui a séduit et subjugué de nombreuses sociétés. La trilogie composée de "Casting: James Dean (Rebel Without a Cause)", "Exercises of Power", et "After Apocalypse Now: Martin Sheen (The Soldier)" vient renforcer cette idée en utilisant comme point de départ des films cultes d' Hollywood.


Depuis le début de leur collaboration au début des années 1990, Helena Cabello et Ana Carceller développent une oeuvre multidisciplinaire, utilisant différents médias pour interroger les moyens de représentation hégémoniques et suggérer des alternatives critiques. Une part importante de leur travail est liée aux aspects contradictoires de la construction de la masculinité et à la déconstruction des canons de beauté hollywoodiens qui ont séduit tant des sociétés. Leurs travaux ont notamment été présentés aux expositions "Global Feminisms", Brooklyn Museum, NY ; "The Screen Eye or The New Image" au Casino Luxembourg - Forum d'art contemporain, "Cooling Out" à la galerie Lewis Glucksman (Cork, Ireland), et "Utopies Quotidiennes" à La Centrale Électrique, Bruxelles. Helena Cabello et Ana Carceller ont également exposé au Centre d'art la Panera, Lleida ; à la Halle für Kunst, Lüneburg ; au Centro Cultural Conde Duque, Madrid ; au CGAC, Santiago de Compostela ; au Museo Patio Herreriano, Valladolid ; à la Fundación la Caixa / Fundación Serralves, CaixaForum, Barcelona, ; au Centro Atlántico de Arte Moderno, Las Palmas de Gran Canaria ; au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid ; au Centro Galego de Arte Contemporànea, Santiago de Compostela ; au Centre d'Art Santa Mònica, Barcelona et au Museo Patio Herreriano, Valladolid.

Catalogue : 2008After Apocalypse Now: Martin Sheen (The Soldier) | Art vidéo | dv | couleur | 9:54 | Espagne | 2007
cabello/carceller
After Apocalypse Now: Martin Sheen (The Soldier)
Art vidéo | dv | couleur | 9:54 | Espagne | 2007

« After Apocalypse Now : Martin Sheen (The Soldier) » déconstruit l'idéal masculin de l'anti-héros, ici interprété par une femme philippine, et le/la place dans les lieux originaux du film « Apocalypse Now ». Le film examine ainsi les problèmes et les contradictions présents dans les processus d?identité de la période post-coloniale. Dans les années 1970, Francis Ford Coppola avait choisi les paysages philippins comme arrière-plan idéal pour son célèbre film. Ces paysages ont été utilisés pour représenter d'autres pays d'Asie comme le Vietnam ou le Cambodge, et ont été convertis en un scénario ayant fonction de représentation de l?image occidentale de l'exotisme asiatique. À la fin, les Philippines sont transformées en un non-lieu oriental et leur identité passe inaperçue. « Mon film n'est pas sur le Vietnam. Il est le Vietnam », avait déclaré Coppola lors de la présentation du film. Si nous réussissons à transmettre l?idée que le cinéma est un miroir à travers lequel de nombreuses générations ont cherché à construire leurs rôles identitaires, cette trilogie remettrait en question l?équivalence indiscutée entre les différents modèles de masculinité et le corps biologique spécifique, une équivalence que les discours cinématographiques mainstream ne font qu?intensifier.


Helena Cabello et Ana Carceller développent depuis le début des années 90 une oeuvre multidisciplinaire, utilisant différents médias et interrogeant notamment les rapports de genres et les modes de représentation majoritaire. Leurs travaux ont notamment été présentés aux expositions "Global Feminisms", Brooklyn Museum, NY ; "The Screen Eye or The New Image" au Casino Luxembourg - Forum d'art contemporain, "Cooling Out" à la galerie Lewis Glucksman (Cork, Ireland), et "Utopies Quotidiennes" à La Centrale Électrique, Bruxelles. Helena Cabello et Ana Carceller ont également exposé au Centre d'art la Panera, Lleida ; à la Halle für Kunst, Lüneburg ; au Centro Cultural Conde Duque, Madrid ; au CGAC, Santiago de Compostela ; au Museo Patio Herreriano, Valladolid ; à la Fundación la Caixa / Fundación Serralves, CaixaForum, Barcelona, ; au Centro Atlántico de Arte Moderno, Las Palmas de Gran Canaria ; au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid ; au Centro Galego de Arte Contemporànea, Santiago de Compostela ; au Centre d'Art Santa Mònica, Barcelona et au Museo Patio Herreriano, Valladolid.

Catalogue : 2011Off Escena: Si yo fuera... | Vidéo | hdv | couleur | 16:30 | Espagne | 2011
cabello/carceller
Off Escena: Si yo fuera...
Vidéo | hdv | couleur | 16:30 | Espagne | 2011

A scaffold and a wooden stage were designed by Cabello/Carceller and built in the cold store of the old slaughterhouse at Matadero Art Centre. A graffiti, ?Ask and tell?, dominated the platform where something had happened: the shooting of a musical short film where the leading characters were prisoner women from one of Madrid most important Penitentiaries. Off Escena: If I Were... suggests a reflection and collective action that works around the poetics of inclusion and exclusion in current neoliberal capitalist societies. Freedom, gender, economy and social violence are visually present on this video that ends with a version of the song If I Were a Rich Man, sung in the film Fiddler on the Roof by the character of patriarch Teyve. If I were.., is an incomplete sentence that, when recreated with new lyrics an music by four prisoner women, invites to reflect: would they be in prison if they had been men and rich? A critical approach to the current situations of domination that avoids the original film pro-system assimilationism, and which is now related to the experience of alternative lives and to the knowledge that we should not abandon the dream of achieving a more egalitarian world.

Cabello/Carceller (Helena Cabello and Ana Carceller) currently live and work in Madrid. Primarily concerned with issues of gender (de)construction and their intersection with space and cinema as contexts in which patterns of behaviour and the regulation of the gaze are built, Cabello/Carceller have been working together as a team on a regular basis since 1993. During the last years, their work has been included in group exhibitions such as Reality and Fiction in MMOMA in Moscow, 2011; Handlung: On Producing Possibilities, Bucharest Biennale 4 in Romania, 2010, Nuevas Historias. New View of Spanish Photography, at Kulturhuset (Stockholm, 2008), Stenersen Museum (Oslo, 2009) and Kuntsi Museum of Modern Art (Vaasa, Finland, 2010), Cooling Out at the Lewis Glucksman Gallery in Cork (Ireland, 2008), The Screen Eye or The New Image, at Casino Luxembourg (Luxemburg, 2007) or Global Feminisms at the Brooklyn Museum, New York, 2007. Among their solo shows: Off Escena: Si yo fuera? in Abierto x Obras, Matadero Madrid (2011) or Archivo: Drag Modelos at Joan Prats gallery, Barcelona and CAAM, Las Palmas de Gran Canaria (2011); Suite Rivolta, at Elba Benítez gallery (2011), A/O (Caso Céspedes), Sevilla, 2010.

Eduardo cachucho
Catalogue : 2015Flatland | Vidéo | hdv | couleur et n&b | 8:5 | Afrique du sud | Belgique | 2014
Eduardo cachucho
Flatland
Vidéo | hdv | couleur et n&b | 8:5 | Afrique du sud | Belgique | 2014

Hendrik Verwoerd in an experiment he carried out in the 1930’s named ‘A Method for the Experimental Production of Emotions’ uses various combinations of colours and symbols to elicit in his test subjects various emotions. Verwoerd studied as a psychologist before ever entering into politics, even achieving a doctorate magna cum laude. His highly mediatic experiment goes on to succeed in its ambitions in creating: “compassion, shame, embarrassment, malicious joy, anger and vexation.” Flatland emerges from research into this experiment and how its outcomes could be overlaid onto the propaganda and media manipulation during the apartheid regime. Flatland takes the audience through a performance-lecture that traverses the research into the psychological experiments while overlaying juxtaposing them onto South Africa’s past and present. Simultaneously it makes a case for how language and emotion is used by politics today to control the masses.

Eduardo Cachucho is an artist and architect based in Brussels and Johannesburg. He is interested in how national, and trans-national, infrastructural developments can have long lasting rippling effects from their implementation. Delving into detailed historical research into specific topics, he collects references of historical events, documents, catalytic events, archival materials. These elements often find themselves in critical events that over time lose their importance, or blur their meanings and effects, or even change in their meaning of significance over the decades. His works act as interventions that reinforce or put into question these elements. Simultaneously his interest in performance and video work allow another entry-point into said research material and works, often being condensed into a performative action symbolising core elements of the research, presented as performance and video pieces within an installation.

John cage
Catalogue : 2012One11 and 103 | Documentaire | | noir et blanc | 94:0 | USA | 1992
John cage
One11 and 103
Documentaire | | noir et blanc | 94:0 | USA | 1992

L' oeuvre dure quatre-vingt-dix minutes. Elle est formée de dix-sept parties, les quatre-vingt-dix minutes étant divisées d'une façon pour les cordes et les percussions, et d'une autre façon pour les bois et les cuivres. Ces divisions ainsi que tout autre événement dans 103 sont le fruit d'un emploi exhaustif des opérations de hasard issues du I-Ching. 103 n'est pas l'expression de sentiments ou d'idées personnelles. J'ai souhaité libérer les sons de mes intentions afin qu'ils ne soient que des sons, c'est-à-dire eux-mêmes. Pour ce faire, les musiciens doivent rester attentifs, pendant qu'ils jouent, à ce qu'ils font, précisément en écoutant chaque son qu'ils produisent, comment il naît, se maintient et s'éteint. Le concert ne sera pas dirigé, des chronomètres sur vidéo servant de repère temporel. One 11 est un film dépourvu de sujet. Il y a de la lumière mais aucun personnage, aucun objet, pas d'idées concernant la répétition ou la variation. Il s'agit d'une activité sans signification qui est néanmoins communicative, comme la lumière elle-même.


Né à Los Angeles le 5 septembre 1912 ; mort à New York le 12 août 1992. Compositeur américain. Il étudie le piano avec F. Ch. Dillon à Los angeles et avec Lazare-Levy à Paris ; le contrepoint avec H. Cowell et la composition avec Schönberg à l'Université de Californie. Il n'adopte pas le dodécaphonisme et développe ses propres procédures expérimentales. Ses premières ?uvres pour "piano préparé" ou pour instruments à percussion remontent aux années 1930. Le piano préparé est une des tecniques les plus spectaculaires et efficaces de Cage. Il s'agit de disposer des objets divers sur les cordes du piano. Non seulement ces objets altèrent le son, mais en se déplaçant au gré des vibrations, rendent imprévisibles les effets sonores. En1951 il compose des ?uvres comme lmaginary Landscape n° 4 avec 12 appareils de radio et 24 exécutants. Ses interventions en Europe en 1954, 1957 et 1958 suscitent l'intérét immédiat des avant-gardes musicales qui décèlent une présence inquiétante et une source de réflexions.