Catalogue > Liste par artiste
Browse the entire list of Rencontre Internationales artists since 2004. Use the alphabetical filter to refine your search.  update in progress  
Nicolas tubery
Catalogue : 20131408-Jorn Festiu | Doc. expérimental | hdv | | 5:39 | France | 2013
Nicolas tubery
1408-Jorn Festiu
Doc. expérimental | hdv | | 5:39 | France | 2013

L?événement n?est pas clairement défini. Le cadre plongeant défile lentement au dessus d?une longue table de jardin, laissant deviner la fin d?un barbecue un après-midi d?été. La caméra remonte et s?arrête sur un fanion plastique d?une guirlande annonçant la fête. De par la nature de l?image et notamment ses mouvements (panoramiques fluides, amplitude du cadre), le film semble être la reconstitution d?une petite fête de village. Il n?en est rien. 1408-Jorn Festiu documente le réel, usant d?un mode de captation directe faisant référence à celui utilisé dans l?événementiel. Une grue est introduite au centre d?une vrai fête privée dont les motifs sont habituellement saisis par les smartphones et autres outils portables. Ainsi nous reconnaissons la préparation d?un mechoui, la célébration d?un anniversaire, le coin bar, une piste de dance improvisée ou encore les fumigènes de fin de soirée. Le point de vue donne une certaine distance sur l?événement affectif et privé pour en proposer une analyse visuelle, un document, l?archive d?un jour de fête, un jour festif, jorn festiu.


Catalogue : 2015Deman la tonda | Doc. expérimental | hdv | couleur | 11:11 | France | 2015
Nicolas tubery
Deman la tonda
Doc. expérimental | hdv | couleur | 11:11 | France | 2015

Le dispositif de tournage se développe autour de la lourde planche de bois sur laquelle le paysan y déposera ses brebis une après l`autre pour les aléger de leur laine. L`oeil des caméras disposées sur la structure d`acier accompagne de l’intérieur le déroulement de l’événement, s’appuyant sur les mouvements et les points de vue des barrières. Révélant une chorégraphie de l’effort et du travail des bêtes, Deman La Tonda propose en même-temps d’envisager les mécanismes de la vidéo et du sujet filmé comme un tout, un seul et même acte


Filmer, se faire le témoin d’une action particulière, prélever des morceaux du réel et les assembler, donner une autre vision du spectacle en partant du quotidien. Les films de Nicolas Tubéry sont des témoignages subjectifs sans débuts ni fins, la mise en forme d’une manière de voir et d’être face aux choses. Dans sa volonté de rendre compte d’une situation, d’une atmosphère spécifique, il n’hésite pas à confronter les oppositions. Deux approches cinématographiques contradictoires sont utilisées selon les oeuvres, à savoir la mise en scène minutieuse et toutes les contraintes techniques qui y sont liées, et le cinéma direct caméra au poing qui autorise plus de spontanéité. Dans les deux cas, le hors-champ prend une place aussi importante que l’image elle-même, il en devient indissociable pour tenter de saisir les films dans leur globalité. Ce qui est donné à voir n’est qu’une partie de ce qui doit être vu, le spectateur ne peut pas se contenter de regarder passivement, il est conduit à plonger hors du cadre. Parfois le sujet est ailleurs, comme dans Rodeo où cheval et cavalier sont quasiment absents de l’image, occupée à saisir l’environnement, capter ce qui gravite autour de l’action principale. Ou bien à l’inverse c’est l’ailleurs qui est rendu invisible. Emballeuse nous fait suivre, par plans très rapprochés, chacun des mouvements d’une machine à compacter les bottes de paille. Chaque centimètre carré de l’emballeuse est disséqué par de lents mouvements de caméra. Toute perspective est bannie, pas un aperçu de l’espace alentours ne filtre. Cette décontextualisation quasi permanente isole les personnes ou les objets pour en faire des centres d’attention inhabituels. On retrouve souvent, comme dans Tsukiji, les techniques propres au cinéma comme le ralenti, l’utilisation d’une bande sonore, la mise en place d’une tension grandissante qui mène au climax. Mais à l’inverse du cinéma ces effets sont vains, ils ne servent pas la narration mais valent pour eux-mêmes, influant sur la manière d’observer l’action qui se joue à l’écran. Ils permettent seulement de déclencher une appréhension chez le spectateur, qui par habitude des images rentre dans l’intrigue et s’attend à un déroulement logique, à une suite qui finalement n’arrive jamais. Nicolas Tubéry cherche ainsi à retranscrire une vision personnelle, nous montrer une chose sous un angle bien précis pour nous contraindre à regarder de la même manière que lui, en nous invitant à voir au-delà. Aurélien Pelletier,2011 Formellement très différentes les trois oeuvres de Nicolas Tubéry s’articulent autour du même axe : l’attente d’un évènement spectaculaire à venir, qui n’arrive pas. Gros plans, tensions palpables Nicolas Tubéry nous propose une réflexion en trois actes sur la grammaire cinématographique et plus particulièrement sur le cadrage. L`artiste en appelle à nos capacités de narration, tout en jouant avec nos attentes. Il laisse le mystère entier… partiellement, puisque les titres font figure de prétérition. Supporter pose la question des frontières entre réalité et fiction en mettant en scène des gestes expressifs pouvant fonctionner comme emblème. Rodéo travaille l’omniprésence du hors-champ à partir de la bande son. Ces deux films pourraient être engloutis tout entier dans Screen qui les place hors-champ, pour ne s’intéresser qu’au phénomène de la projection. Leila Simon pour Jeune Création 2011 Dans son installation vidéo, Nicolas Tubéry met en regard trois moments suspendus, plongeant le spectateur dans une véritable frustration. Littéralement « en attentes », l’œuvre autant que celui qui la regardent abandonnent toute action, toute résolution. Car ce tryptique Rodeo, Screen et Supporter mêlant un cadre de projection vide, une foule en attente d’un évenement et ce qui ressemble à la fin d’un spectacle offre trois temporalités « déviantes » qui se répondent et viennent s’amplifier en jouant sur l’incidence d’un temps non pas seulement révolu mais bien condamné à ne plus jamais “passer”. Guillaume Benoit pour Slash Magazine,2011

Nuno tudela
Catalogue : 2005guandong tuning tone | Vidéo expérimentale | dv | couleur et n&b | 2:0 | Portugal | 2005
Nuno tudela
guandong tuning tone
Vidéo expérimentale | dv | couleur et n&b | 2:0 | Portugal | 2005

"Guandong tuning tone" Vidéo, réalisée spécialement pour le DVD Cronica 021-2005 : "Can I have 2 minutes of your time?". Images de Nuno Tudela Son de Pedro Tudela


Nuno Tudela est un artiste vidéo et un réalisateur basé à Porto, Portugal.

Catalogue : 2005Atmosfera Reduzida | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:0 | Portugal | 2005
Nuno tudela
Atmosfera Reduzida
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:0 | Portugal | 2005

Atmosfera Reduzida Vidéo réalisée spécialement pour le DVD "Cronica 021-2005" : "Can I have 2 minutes of your time?". Images de Nuno Tudela Son de Pedro Tudela


Nuno Tudela est un artiste vidéo et un cinéaste, basé à Porto, Portugal.

Jan Pieter tuinstra
Catalogue : 2005The Story of Boris | Doc. expérimental | dv | couleur | 20:0 | Pays-bas | 2005
Jan Pieter tuinstra
The Story of Boris
Doc. expérimental | dv | couleur | 20:0 | Pays-bas | 2005

?The story of Boris? montre des séances d?un réfugié de guerre traumatisé avec son psychiatre. Des séquences montées des dernières séances sont mises à jour régulièrement avec les autres de l?historique, les traitements et la vie du patient. De cette manière, un dossier est créé pour reconstruire le passé de Boris. Boris souffre de ESPT (état de stress post traumatique) résultant de la guerre qu?il a fuie. À cause de ce trouble, son histoire est fragmentée. Afin de guérir, la réalité de la guerre et ses souvenirs ont été détachés. Quels sont les évènements par lesquels Boris est passé ? Quel rôle-a-t-il joué pendant la guerre ? Le public est libre de mener une investigation dans le passé et présente de Boris en cherchant dans les dossiers, le site web et de prendre un point de vue indépendant dans la recherche de la vérité.


Jan Pieter Tuinstra - 1971 - est diplômé en 1985 de la Art Academy de St Joost (Breda, Pays-Bas). Son film mémoire `Voyage until the end of a journey` a reçut le Cinema Citroën Award comme meilleur Dutch Academy Film. Depuis, il a toujours travaillé comme directeur et auteur de script freelance. L?approche du documentaire de Tuinstra est caractérisée par des images profondément composées avec une utilisation attractive de commentaire et résulte en un film en plusieurs couches. Son ?il incisif pour les relations humaines garanties une narration honnête et illustrée.

Richard tuohy
Catalogue : 2017Pancoran | Film expérimental | 16mm | noir et blanc | 9:0 | Australie | 2017
Richard tuohy
Pancoran
Film expérimental | 16mm | noir et blanc | 9:0 | Australie | 2017

Jakarta traffic moves with the harmonious chaos of complex self organising entities everywhere. Through contact printer matteing techniques this mass transport becomes denser and denser until only the fluid futility of motion/motionlessness remains. Jakarta traffic stands as proof of the paradox of motion.

Richard Tuohy (b. 1969, Melbourne, Aus.) began making works on super 8 in the late nineteen eighties. In 2006 he, along with his partner Dianna Barrie, launched nanolab, a super 8 film processing laboratory in Australia. The establishment of this lab afforded the opportunity to set up darkrooms and install 16mm film processing and most importantly printing and sound recording equipment. Since 2009 he has been an active and vocal member of the international artist run film lab scene. Tuohy`s own works are firmly in the `hand-made` film tradition. An advocate for the possibilities of hand made cinema, Tuohy has devoted much time and effort in sharing his knowledge through workshops and classes both in his native Australia and internationally. His films and film based performances have screened at venues including the Melbourne IFF, EMAF (Osnabruck), Rotterdam IFF, New York FF, Ann Arbor and Media City and he has repeatedly toured Europe, North America and Asia presenting solo programs of his work and conducting experimental film-making workshops. He is the instigator of the AFW magazine Film Is and, along with Dianna Barrie and Sue K, was also a co-founder of the AIEFF experimental film festival in Melbourne.

Catalogue : 2018China not China | Film expérimental | 16mm | couleur | 14:0 | Australie | 2018
Richard tuohy
China not China
Film expérimental | 16mm | couleur | 14:0 | Australie | 2018

Hong Kong marked 20 years since its hand over; half way through the planned 40 year `one country, two systems` transition. Taiwan, once imperial China, once Formosa, now ROC on the edge of the PRC. Multiple exposures of street scenes distort space and place creating a fluid sense of impermanence and transition, of two states somewhere between China and not China.

Richard Tuohy (b. 1969, Melbourne, Aus.) began making works on super 8 in the late nineteen eighties. Since 2009 he has been an active and vocal member of the international artist run film lab scene. In 2011 Richard and Dianna started the Artist Film Workshop which in 2012 became a membership based artist-run film lab, itself also part of the international labs network. An advocate for the possibilities of hand made cinema, Tuohy has devoted much time and effort in sharing his knowledge through workshops and classes both in his native Australia and internationally. His films and film based performances have screened at venues including the Melbourne IFF, EMAF (Osnabruck), Rotterdam IFF, New York FF, Ann Arbor and Media City and he has repeatedly toured Europe, North America and Asia presenting solo programs of his work and conducting experimental film-making workshops.

Arthur tuoto
Catalogue : 20144xELEPHANT | Vidéo | hdv | couleur | 3:0 | Brésil | 2014
Arthur tuoto
4xELEPHANT
Vidéo | hdv | couleur | 3:0 | Brésil | 2014

By placing side by side four sequences from the movie Elephant (2003), by Gus Van Sant, the work explores the simultaneous actions in the film, revealing elliptical nuances in its filmic dispositif.

Arthur Tuoto works between visual art and cinema, producing a variety of works from video installations to experimental short and feature films. From appropriations to others audiovisual recontextualizations, the filmmaker`s body of work seeks to explore, by resignifying pre-existing materials, new possibilities in the audiovisual language, as well as to question the concept of intellectual property and authorship.

Dick turner
Catalogue : 2018Totem & Taboo | Performance multimédia | mp4 | couleur | 21:0 | USA | France | 2017
Dick turner
Totem & Taboo
Performance multimédia | mp4 | couleur | 21:0 | USA | France | 2017

Totem and Taboo is an opera/recitative for Video projection, Grand Synthesized Orchestra in Playback, Dancer and Heldentenor. The work is based upon Sigmund Freud's classic text "Totem and Taboo". This book is presented by Freud as an inquiry into incest taboos found in primitive cultures. In fact Freud used the book to give a psychoanalytic hypothesis of the origins of religion. At the end of his book, Freud writes a short but highly colorful chapter describing what he calls "the primal scene" which led to the foundations of all religions: repressed sexual desire, murder and cannibalism. My opera takes Freud's hypothesis and plants it into a real world situation. I call this a "mise-en-chair" meaning literally "a putting into flesh" that is, the incarnation of the idea. I have created a synthesized orchestral version of the score which accompanies a projected video. There is a scene for a dancer which can either be performed live or in projection. The work is sung by a baritone-tenor, the so-called Heldentenor imagined by Richard Wagner. The composer performs this part. The practical needs for a performance are basic: A projector, a sound system and a screen (or simply a white wall) and a microphone. It can be performed on a stage or in a normal room. There are a few simple accessories, flowers, electric candles and a piece of astro-turf.

I was born in Baltimore, Maryland and now live in Paris, France. My work is centered upon the expression of ideas and human freedom. I have composed music since 1977. I have composed around 70 pieces for a large number of ensembles, from solo piano and cello to an opera for 45 individual players, also I have done electronic music performances, improvisation. I have given concerts continually since the early 1980's. I can give you endless examples of recordings. I have painted since 1978. I have hundreds of paintings and have given many expos and been in salons like Montrouge. I am represented by the Gallery Au Fil du Canal in Paris. I'd be happy to send examples of my work. I began making films in 1979. Two of my films have come out in France, in 2012 and 2016.

Raewyn turner, colin beardon
Catalogue : 2006World Tree | Création numérique | 0 | couleur | 4:30 | Nouvelle-Zélande | 2005
Raewyn turner , colin beardon
World Tree
Création numérique | 0 | couleur | 4:30 | Nouvelle-Zélande | 2005

World Tree parle de la notion contemporaine d´'information'. Nous nous raccrochons à des textes écrits, croyant que nous pouvons en extraire toutes les significations, nous gardons des tonnes de supports écrits ou imprimés que nous ne lirons jamais mais qui nous donnent un faux semblant de sécurité. World Tree joue de ce phénomène, en nous laissant entrevoir des textes intrigants mais qui se désintègrent devant nos yeux. Les fragments dérivent comme les faits d´une histoire dont on se rappellerait mal. On promet le savoir, mais il se défile. La juxtaposition de textes écrits par l´auteur seul (formant le tronc et le feuillage) et de textes d´autres provenances (formant les fleurs et les pétales) est concue pour mettre en avant les tensions entre nos sensations subjectives et un univers auquel on accède en utilisant la communication numérique (qui émane de différents sites internet comme l´astronomie amateur, techniques de culture tissulaire et cellulaire). World Tree fait entrer la langue visuelle de l´'information', la tissant en une expérience synésthesique du monde physique. Nous comprenons le monde de manière systématique, c´est à dire avec tout notre corps, et non seulement avec nos yeux, nos oreilles, notre nez ou notre langue. L´Arbre est la métaphore, un système biologique complet à travers lequel on connaît le monde. World Tree est une application autonome écrite en REALBasic.


Colin Beardon Le travail de Colin Beardon englobe arts créatifs et informatique, et se concentre sur l´interaction entre connaissances technique et processus créatif. Il a développé ´Visual Assistant´, un logiciel de création en 3D, et a construit des systèmes mutimédia innovateurs pour des musées. Il s´intéresse désormais au développement de manières de programmer qui s´apparentent à la réalisation de croquis. Il est un membre fondateur de ?Computers in Art & Design Education?, et co-édite le journal ´Digital Creativity?. Après avoir travaillé en Australie, en Angleterre et en Suède, il retourna en Nouvelle Zélande en 2003. Il y détient une chaire de professeur invité au département d´Informatique à l´Université Waikato. Raewin Turner Raewin Turner travaille sur les perceptions au carrefour des sens, et les technologies qui créent une perception extra-sensorielle du monde. Ses travaux comprennent vidéo, couleurs, odeurs et sons pour l´écran, installations et performances live (dont des concerts pour malentendants avec un orchestre symphonique). Ses travaux ont été projetés dans de nombreuses expositions nationales et internationales dont le festival du film de Nouvelle Zélande, Te Papa, Los Angeles MOCA, Canada, Allemagne et Australie. Elle a beaucoup travaillé avec des lumières colorées pour des performances contemporaines lors de tournées internationales en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Europe. Son oeuvre a été publiée dans ?Art, Culture and Biotechnology?, EAF, Australie, et dans ?Performance Research?(On Smell), Royaume Uni.

Christin turner
Catalogue : 2017What Happens to the Mountain | Fiction expérimentale | hdcam | couleur | 12:9 | USA | 2016
Christin turner
What Happens to the Mountain
Fiction expérimentale | hdcam | couleur | 12:9 | USA | 2016

“ What Happens to the Mountain ” draws upon literary sources, late night radio, and ancient legends to conjure a psycho-geographic experience in a sacred landscape. A long-distance driver, a drifter, journeys from a tenuous reality into a vision of the afterlife, called forth by the spirit of the mountain.

Christin Turner (1985, USA) is a filmmaker and artist based in Boulder, Colorado by way of Southern California. Her films navigate the psychological terrains of landscape, material, and image; they investigate the possibilities of cinema as a site for transcendence.

Joe turpin
Catalogue : 2019You/Gen/Ethics | Vidéo | hdv | couleur | 4:0 | Afrique du sud | 2018
Joe turpin
You/Gen/Ethics
Vidéo | hdv | couleur | 4:0 | Afrique du sud | 2018

(2018) Travail vidéo diffusant l'éthique de la représentation raciale dans le monde numérique et du jeu. Mon emploi / travail en tant que monteur pour la région Afrique dans un jeu vidéo de sport, et en tant qu'artiste apprenant l'agence et la représentation, m'a conduit à créer cette œuvre. Les couleurs et les cheveux d’une liste d’options assignées aux traits du visage africains et asiatiques dans une base de données de création de joueurs sont arbitraires comme une critique d’avoir dit les "options" sélectionnées en premier lieu. La falsification des fonctionnalités se produit avec un audio qui capture les exhalations et les réactions d'un joueur réel à ce jeu pendant qu'il est joué. Cela se produit en anglais puis en français - les deux plus grandes puissances coloniales de l'histoire de l'Afrique. Le titre est une pièce de théâtre sur le mot "eugénisme", qui était une pseudo-science développée en Europe qui avait des visuels et des croyances biologiques distinctifs sur le plan racial.


Joe Turpin est un artiste visuel Sud-Africain. Né à Johannesburg en 1995, Turpin a obtenu son baccalauréat spécialisé en beaux-arts de l?Université de Witwatersrand en 2018. Le travail de Turpin est inspiré par l'histoire, la narration et le symbolisme, où l?idée exige le médium. Turpin a montré son travail à l'échelle internationale dans des expositions et des publications et a participé à des programmes de résidence. Il vit et travaille à Johannesburg.

Charlie tweed
Catalogue : 2018Oporavak | Vidéo expérimentale | hdv | couleur | 4:40 | Royaume-Uni | 0 | 2016
Charlie tweed
Oporavak
Vidéo expérimentale | hdv | couleur | 4:40 | Royaume-Uni | 0 | 2016

Oporovak proposes a methodology for what it calls ‘information recovery and the solving of â integrity problems. Taking its inspiration from data recovery solutions and the language of achieving complete visibility via forms of HD technology and big data the film is part alternative software training video and part the voice of a subversive hybrid machine. It takes the intent of information restoration into a new context with its apparent ability to manipulate all sorts of digital and non-digital materials via its sentient interface and performative actions which apparently can operate at molecular level. The film utilises the voice of an unreliable narrator who acts to draw the viewer in and raise their awareness of inbuilt human desires for clarity and visibility and the desire to develop new forms of technology that can manipulate all sorts of digital and physical materials. The final section of the film looks towards a `sensing mechanism` that has the functionality to manipulate and alter any type of visual material at its source and the capability of connecting with and manipulating the subconscious of its viewers.

Charlie Tweed is an artist and academic based in Bristol, UK. He has a PhD in art practice (Kingston University) and an MFA in art practice (Goldsmiths College). His video, text and performance based works interrogate the affective qualities of digital technologies and their use in the control and management of populations and environments. He employ strategies of re-appropriation and speculative fiction, often taking on personas of anonymous collectives and hybrid machines, to outline subversive plans for enhancing and escaping control mechanisms and renegotiating relations between human and non human.

Pink twins
Catalogue : 2017Overlook | Animation | hdcam | couleur | 5:27 | Finlande | 2017
Pink twins
Overlook
Animation | hdcam | couleur | 5:27 | Finlande | 2017

Impossible architecture, an ancient burial ground and a lure for psychotic janitors were the building blocks of Overlook Hotel in Stanley Kubrick’s The Shining. In this story vignette, chaos animators Pink Twins add zero gravity and a rupture in space-time continuum to the mix and serve a taster of subtle cosmic horror.

Pink Twins is a duo of visual artists and electronic musicians, brothers Juha (b. 1978) and Vesa Vehviläinen (b. 1974), based in Helsinki, Finland. Active as Pink Twins since 1997, their videos work on the crossing of visual art and music. Live Pink Twins deliver improvised digital soundscapes, often combined with video screenings. Pink Twins have shown their works in exhibitions and festivals in all continents and performed audiovisual live shows through Europe, Americas, Asia and Australia.

Salla tykkÄ
Catalogue : 2014Giant | Doc. expérimental | hdv | couleur | 12:47 | Finlande | 2014
Salla tykkÄ
Giant
Doc. expérimental | hdv | couleur | 12:47 | Finlande | 2014

Giant features leading junior team gymnasts of Romania. The film is shot in two boarding schools for artistic gymnastics in Onesti and Deva. A soundtrack of interviews with the gymnasts accompanies images of them training and of empty gymnasiums. Archive film footage starting from 1970s and clips from a feature fiction film shot in the same locations reveal not only a continuity in picturing this sport, but also the structures of recording it.

Salla Tykkä (born 1973) is a visual artist who works with film and video since 1996. She graduated from the Academy of Fine Arts in Helsinki 2003 and participated in the Venice Biennale 2001. Her solo exhibitions include: BALTIC Arts Centre, Gateshead 2013; EX3, Florence, 2011; Hayward Gallery Project Space, London, 2010; Norrköping Art Museum, Norrköping, 2009. She has participated in numerous group shows in museums and public institutions among others: Making Space. 40 Years of Video Art, Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne, 2013; La La La Human Steps, Istanbul Museum of Modern Art, Istanbul, 2013; 17th Biennale of Sydney, Museum of Contemporary Art, 2010; Momentum, Moss, 2010. Salla Tykkä’s films have been shown at international film festivals like: 36th International Film Festival Rotterdam, Rotterdam, 2007; 21st Brest European Short Film Festival, Brest, 2006; Tribeca Film Festival, New York, 2003; International Short Film Festival Ober- hausen, Oberhausen, 2003 and 2002.

Paula tyliszczak
Catalogue : 2018I feel blue, they sense rose | Installation vidéo | mov | couleur | 9:0 | Pologne | Suisse | 2017
Paula tyliszczak
I feel blue, they sense rose
Installation vidéo | mov | couleur | 9:0 | Pologne | Suisse | 2017

The video "I feel blue, they sense rose" questions the process of seeing by deconstructing the medical gaze. How does science remind us of women`s bodies? How can the appropriation of the female body be documented through medicine and its history? The artist confronted herself with knowledge by working with historical artifacts from the Medical Collection at the University of Zurich. This collaboration gave her the opportunity to explore history on a subjective and interactive level.

Paula Tyliszczak (*1986) grew up in France and Poland and has a background in the Arts and in the Humanities. After completing her Bachelor`s Degree in International Relations at the University of Warsaw, she moved to Switzerland and studied Fine Arts at the Zurich University of the Arts. She later followed a Master`s degree in Contemporary Arts Practice at the Bern University of the Arts. As an interdisciplinary artist, Paula Tyliszczak mainly works with video, sound and language. Guided by her interest in the body as a social construct, she develops works at the interface between art and science, as well as between subjectivity and objectivity.

ubermorgen, -
ubermorgen
Catalogue : 2016Chinese Coin (Red Blood) | Vidéo | hdv | couleur | 9:50 | Autriche | Allemagne | 2015
ubermorgen
Chinese Coin (Red Blood)
Vidéo | hdv | couleur | 9:50 | Autriche | Allemagne | 2015

UBERMORGEN Red Coin (Chinese Blood), 2015 Red Coin mining has recently made the People`s Republic of China the world`s largest Bitcoin producer. Mining requires exertion and it slowly makes new currency available at a rate that resembles the rate at which commodities like gold, copper, diamonds, nickel, rare earth, silver, uranium and zinc are mined from the ground. One of the reasons for the fast growth is the buildout of hydropower in the west of the country. The first petahash mining farms were built in Shanxi and Inner Mongolia where coal was cheap and plentiful, but cheap coal can’t compete with free water and now the farms are migrating en masse towards the west. uuuuuuuntitled.com/chinesecoin uuuuuuuntitled.com/chinesecoin/ChineseCoin_Text.pdf Video & Sound: Mike Huntemann Commissioned by NEoN (North East of North), 2015 Optimized for Dolby Surround 5.1 # Dolby 5.1 available upon request: officeR@ubermorgen.com #

UBERMORGEN lizvlx (AT, b. 1973) and Hans Bernhard (CH/USA, b. 1971) are European artists and net.art pioneers. They tenaciously convert code & language and concept & aesthetics into digital objects, software art, net.art, installation, new painting, videos, press-releases and actions. CNN described them as `maverick Austrian business people` during their Vote-Auction action and the New York Times called Google Will Eat Itself `simply brilliant’. Their main influences: Rammstein, Samantha Fox, Guns N’ Roses & Duran Duran, Olanzapine, LSD & Kentucky Fried Chicken`s Coconut Shrimps Deluxe. The have shown their work in major international institutions such as the Centre Pompidou, MoMA/PS1, Sydney Biennale, MACBA Barcelona, New Museum New York, SFMoma, ICC Tokyo, Gwangju Biennale and were commissioned by Serpentine Galleries London & Whitney Museum New York. UBERMORGEN currently holds the Professorship for Digital and Net-based Art in the Faculty of Art at the University of Art and Design Offenbach/Frankfurt http://ubermorgen.com https://en.wikipedia.org/wiki/Ubermorgen

ubermorgen, nye thompson
ubermorgen.com, hans b, lizvlx
Catalogue : 2006Machinima N°0 | Installation multimédia | 0 | | 0:0 | Autriche | 2007
ubermorgen.com , hans b, lizvlx
Machinima N°0
Installation multimédia | 0 | | 0:0 | Autriche | 2007

En Chine, plus de 2000 Ateliers de jeux en ligne emploient des personnes (plus de 500 000) pour jouer à des jeux en réseau tels que World of Warcraft (WoW) jour et nuit. Ces personnes créent des devises propres au jeu, des équipements, et des personnages entiers qui sont vendus à des joueurs américains et européens sur Ebay. Ces personnes sont appelées ?Chinese Gold Farmers? (les fermiers chinois de l?or). Le futur est déjà là !


Ubermorgen est un collectif composé de deux membres et créé à Vienne en 1999, par Hans Bernhard (également fondateur de Etoy) et Lizvlx. Derrière UBERMORGEN.COM, on peut trouver des identités difficilement saisissables, controversées et iconoclastes, à l`avant garde de la scène des arts techno- numériques européens. Ubermorgen en allemand signifie après-demain, ou au delà de demain. L`amalgame permanent du factuel et de la fiction va vers un concept extrêmement étendu des matériaux de travail. Pour Ubermorgen.com, cela inclut aussi les droits internationaux (legal art), la démocratie et la communication globale en réseau. Jean Baudrillard a dit une fois au sujet d`Ubermorgen " Ubermorgen signifie le jour après demain, une légère inclination envers leur vision artistique et leur activisme et les préjugés, ils sont inconditionnels et radicaux dans leurs actions, ils sont extrêmement étranges et extrêmement intelligents." Leur travail a été montré au musée d`art moderne de Vienne, à la The Premises Gallery à Johannesburg, à Ars Electronica, au Musée d`art contemporain de Barcelone, à NTT ICC Tokyo, à Artissima à Turin, au Musée d`art contemporain de Tokyo, à la Secession à Vienne, au c3 à Budapest, au MoMa, à la Kunsthalle de St. Gall, à l`Arco de Madrid, à l`ISEA, à l`institut d`art contemporain Overgaden à Copenhague. Ils ont réalisé en 2000 le projet [V]ote-Auction, 2000. Projet de net art, d`actionnisme numérique, de media hacking : ils ont créé un site web sur lequel les citoyens américains pouvaient vendre aux enchères leur voix pour les élections présidentielles. Ce projet leur a valu des problèmes avec la justice. Les médias américains ont largement relayé l`affaire, une émission d`une demie heure est passée sur le sujet à CNN.

Catalogue : 2008Sound of Ebay | Net art | dv | couleur | 99:99 | Autriche | 2007
ubermorgen.com , hans b, lizvlx
Sound of Ebay
Net art | dv | couleur | 99:99 | Autriche | 2007

E-Bay est devenu le marché le plus important de la terre. « The Sound of Ebay » est notre contribution à la bande sonore du nouveau hyper capitalisme peer-to-peer. Chaque jour, nous envoyons des millions de robots analyser le marché et créer des chansons. Le son est cool ; la machine produit une grande quantité de chansons, répétées des millions de fois à travers les réseaux ? une inondation sur le net, une mer bouillonnante de chansons artificielles. Vous appuyez sur le bouton de déclenchement de la boîte noire-hélium-divertissement pop, semblable à un Jukebox-c64-cyberart ? une ville universelle macromusicale. Chaque utilisateur a une signature qui correspond à la signature d'un autre utilisateur. Des chaînes de transactions, un essaim de robots, et chaque chanson est une mémoire et a sa propre histoire. Chansons synesthésiques... pouvez-vous inverser la musique ? Mais oublions la technologie, et amusons-nous!


Übermorgen.com est un duo artistique créé à Vienne (Autriche), par Lizvlx et Hans Bernhard, l'un des fondateurs de e-toy. Derrière Übermorgen.com, se trouve l'une des personnalités les plus incomparables ? controversées et iconoclastes ? de la techno artistique européenne contemporaine avant-gardiste. Leur circuit ouvert d?art conceptuel, de dessin, de logiciels d?art, de peinture pixel, d?installations informatiques, de net.art, de sculpture et d?activisme numérique (piratage média) transforme leur marque en une Gesamtkunstwerk hybride. L??uvre d?Übermorgen.com est unique, non pas à cause de ce qu?ils font, mais par le comment, quand, où et pourquoi ils le font. L'ordinateur et le réseau sont (ab)usés pour créer de l?art et combiner ses multiples formes. La fusion permanente de faits et de fictions vise un concept élargi du matériel de travail, qui, pour Ubermorgen.com, inclut également les droits (internationaux), la démocratie et la communication mondiale (boucles imput-feedback). En allemand « Übermorgen » veut dire « après-demain » ou « super-demain ».

ubermorgen.com
Catalogue : 2010Black n White : P?retty Ugly | Installation multimédia | | | 0:0 | Autriche | 2010
ubermorgen.com
Black n White : P?retty Ugly
Installation multimédia | | | 0:0 | Autriche | 2010

ubermorgen.com
Catalogue : 2006Machinima N°0 | Installation multimédia | 0 | | 0:0 | Autriche | 2007
ubermorgen.com
Machinima N°0
Installation multimédia | 0 | | 0:0 | Autriche | 2007

En Chine, plus de 2000 Ateliers de jeux en ligne emploient des personnes (plus de 500 000) pour jouer à des jeux en réseau tels que World of Warcraft (WoW) jour et nuit. Ces personnes créent des devises propres au jeu, des équipements, et des personnages entiers qui sont vendus à des joueurs américains et européens sur Ebay. Ces personnes sont appelées ?Chinese Gold Farmers? (les fermiers chinois de l?or). Le futur est déjà là !


Ubermorgen est un collectif composé de deux membres et créé à Vienne en 1999, par Hans Bernhard (également fondateur de Etoy) et Lizvlx. Derrière UBERMORGEN.COM, on peut trouver des identités difficilement saisissables, controversées et iconoclastes, à l`avant garde de la scène des arts techno- numériques européens. Ubermorgen en allemand signifie après-demain, ou au delà de demain. L`amalgame permanent du factuel et de la fiction va vers un concept extrêmement étendu des matériaux de travail. Pour Ubermorgen.com, cela inclut aussi les droits internationaux (legal art), la démocratie et la communication globale en réseau. Jean Baudrillard a dit une fois au sujet d`Ubermorgen " Ubermorgen signifie le jour après demain, une légère inclination envers leur vision artistique et leur activisme et les préjugés, ils sont inconditionnels et radicaux dans leurs actions, ils sont extrêmement étranges et extrêmement intelligents." Leur travail a été montré au musée d`art moderne de Vienne, à la The Premises Gallery à Johannesburg, à Ars Electronica, au Musée d`art contemporain de Barcelone, à NTT ICC Tokyo, à Artissima à Turin, au Musée d`art contemporain de Tokyo, à la Secession à Vienne, au c3 à Budapest, au MoMa, à la Kunsthalle de St. Gall, à l`Arco de Madrid, à l`ISEA, à l`institut d`art contemporain Overgaden à Copenhague. Ils ont réalisé en 2000 le projet [V]ote-Auction, 2000. Projet de net art, d`actionnisme numérique, de media hacking : ils ont créé un site web sur lequel les citoyens américains pouvaient vendre aux enchères leur voix pour les élections présidentielles. Ce projet leur a valu des problèmes avec la justice. Les médias américains ont largement relayé l`affaire, une émission d`une demie heure est passée sur le sujet à CNN.

Catalogue : 2008Sound of Ebay | Net art | dv | couleur | 99:99 | Autriche | 2007
ubermorgen.com
Sound of Ebay
Net art | dv | couleur | 99:99 | Autriche | 2007

E-Bay est devenu le marché le plus important de la terre. « The Sound of Ebay » est notre contribution à la bande sonore du nouveau hyper capitalisme peer-to-peer. Chaque jour, nous envoyons des millions de robots analyser le marché et créer des chansons. Le son est cool ; la machine produit une grande quantité de chansons, répétées des millions de fois à travers les réseaux ? une inondation sur le net, une mer bouillonnante de chansons artificielles. Vous appuyez sur le bouton de déclenchement de la boîte noire-hélium-divertissement pop, semblable à un Jukebox-c64-cyberart ? une ville universelle macromusicale. Chaque utilisateur a une signature qui correspond à la signature d'un autre utilisateur. Des chaînes de transactions, un essaim de robots, et chaque chanson est une mémoire et a sa propre histoire. Chansons synesthésiques... pouvez-vous inverser la musique ? Mais oublions la technologie, et amusons-nous!


Übermorgen.com est un duo artistique créé à Vienne (Autriche), par Lizvlx et Hans Bernhard, l'un des fondateurs de e-toy. Derrière Übermorgen.com, se trouve l'une des personnalités les plus incomparables ? controversées et iconoclastes ? de la techno artistique européenne contemporaine avant-gardiste. Leur circuit ouvert d?art conceptuel, de dessin, de logiciels d?art, de peinture pixel, d?installations informatiques, de net.art, de sculpture et d?activisme numérique (piratage média) transforme leur marque en une Gesamtkunstwerk hybride. L??uvre d?Übermorgen.com est unique, non pas à cause de ce qu?ils font, mais par le comment, quand, où et pourquoi ils le font. L'ordinateur et le réseau sont (ab)usés pour créer de l?art et combiner ses multiples formes. La fusion permanente de faits et de fictions vise un concept élargi du matériel de travail, qui, pour Ubermorgen.com, inclut également les droits (internationaux), la démocratie et la communication mondiale (boucles imput-feedback). En allemand « Übermorgen » veut dire « après-demain » ou « super-demain ».

Mate ugrin
Catalogue : 2018Meanwhile | Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:55 | Croatie | 2017
Mate ugrin
Meanwhile
Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:55 | Croatie | 2017

It's summer and the streets are almost empty in a small town. People gather at the public swimming pool. Two close friends are saying goodbye.

Mate Ugrin (born 1986 in Pula, Croatia) graduated in Filmmaking from the Academy of Arts (Belgrade, Serbia) in 2012. He holds a Master of Arts from the University of Fine Arts Hamburg (Hochschule fur bildende Kunste Hamburg). He is currently finishing the "Meisterschuler" program at the Berlin University of the Arts (Universitat der Kunste Berlin). He directed several shorts, among which Recent Places (2016) and Meanwhile (2017) which was premiered at the Hamburg International Short Film Festival and won the German FIRST STEPS Award.

Catalogue : 2019Prazni Sati | Doc. expérimental | hdv | couleur | 10:54 | Croatie | Allemagne | 2019
Mate ugrin
Prazni Sati
Doc. expérimental | hdv | couleur | 10:54 | Croatie | Allemagne | 2019

Migrant shipyard workers on the Adriatic coast spend their daily routine in their dormitory. In the evening, one of them visits a nearby town.

Mate Ugrin (born 1986 in Pula, Croatia) graduated in Filmmaking from the Academy of Arts (Belgrade, Serbia) in 2012. He holds a Master of Arts from the University of Fine Arts Hamburg (Hochschule für bildende Künste Hamburg) and a “Meisterschüler” degree in Arts and Media from the Berlin University of the Arts (Universität der Künste Berlin). He directed several shorts, among which Recent Places (2016) and Meanwhile (2017) which was premiered at the Hamburg International Short Film Festival and won the German FIRST STEPS Award.

Bjorn ullrich
Catalogue : 2005Nachhall | Animation | dv | couleur | 1:34 | Allemagne | 2005
Bjorn ullrich
Nachhall
Animation | dv | couleur | 1:34 | Allemagne | 2005

__________

________