Catalogue > Liste par artiste
Browse the entire list of Rencontre Internationales artists since 2004. Use the alphabetical filter to refine your search.  update in progress  
Raphaël cuomo, maria iorio
Catalogue : 2007SUDEUROPA | Art vidéo | dv | couleur | 40:0 | Suisse | Pays-Bas | 2007
Raphaël cuomo , maria iorio
SUDEUROPA
Art vidéo | dv | couleur | 40:0 | Suisse | Pays-Bas | 2007

Sudeuropa examine comment les politiques migratoires nationales et européennes se matérialisent à Lampedusa et reconfigurent l`espace, le temps et la vie quotidienne de cette petite île italienne. La vidéo fait le portrait de plusieurs travailleurs impliqués dans l`économie du tourisme, arrivés en Italie avant l`application des accords de Schengen, et évoque la présence sur l`île des migrants capturés en mer par la police et les garde-côtes après leur départ des côtes nord-africaines, exclus de la vie sociale et rendus invisibles par leur détention dans un centre, en montrant les sites de leur arrivée, de leur enfermement et de leur renvoi. Ces sites, comme l`aéroport et le port, sont ceux utilisés à d`autres moments pour faciliter le voyage des touristes ou pour le transport des biens. Sudeuropa s`intéresse aux conditions de production des imageries de l`urgence: journalistes et caméramen complètent le dispositif policier qui aligne les corps, les présente face aux caméras, les met en scène, donne forme aux figures habituelles des "clandestins" aux frontières méridionales de l`Europe. Deux voix - une relatant des anecdotes racontées par les habitants de l`île, l`autre décrivant les représentations des migrants produites sur place aux moments des débarquements et des renvois - problématisent aussi bien l`invisibilité des migrants sur l`île, conséquence de la volonté politique qui vise à préserver les intérêts du tourisme, que leur surexposition dans les médias nationaux et européens.


Raphaël Cuomo (CH), né en 1977, et Maria Iorio (IT), née en 1975, collaborent depuis leurs années d?études à Genève. De 2006 à 2007, ils ont été researchers dans le département Fine art de Jan van Eyck Academie, Maastricht (NL). Ils s?intéressent à la distribution du temps et de l?espace qui configure le monde contemporain, et à la fonction des économies des visibilités dans cette distribution, en priviégiant l?usage de la photographie et de la vidéo. Leur ensemble de travaux ?SUDEUROPA? examine les mouvements nord-sud du tourisme en relation avec les mouvements inverses des migrations internationales. Depuis 2002, leurs travaux ont été présentés dans des festivals et des expositions, notamment ?The Maghreb Connection?. Ils ont reçu un Swiss art award en 2007.

Catalogue : 2010The Interpreter | | | couleur | 36:0 | Suisse | 2009
Raphaël cuomo , maria iorio
The Interpreter
| | couleur | 36:0 | Suisse | 2009

The Interpreter propose une perspective sur la mobilité vers l?Europe, telle que celle-ci peut être perçue et éprouvée depuis le Maghreb. La vidéo évoque la période entre une traversée clandestine de la Méditerranée à la fin des années ?90s et un récent retour forcé. Elle est basé sur des éléments d?une recherche en cours du géographe Makrem Mandhouj. Dans la vidéo, la voix du narrateur reconstruit un récit fragmentaire et suggère les différents actes de traduction qui lui ont donné forme. Il se fait l?interprète des paroles de deux jeunes pêcheurs et anciens passeurs rencontrés dans un village près de Monastir, dans le Sahel tunisien. Il indique les conditions dans lesquelles ces rencontres ont eu lieu, aussi bien qu?il commente le processus du film lui-même. The Interpreter rend compte de la difficulté de mettre en récit sa propre histoire, ou encore de la possibilité de témoigner à visage découvert dans un contexte de criminalisation de la migration et de privation de la liberté d?expression. Le film re-parcourt les lieux significatifs du récit, en faisant un détour par un studio d?enregistrement à Tunis où ont été enregistrées les voix du film. Il se termine là où le projet de traversée avait été projeté puis mis en ?uvre plusieurs années plus tôt: dans une plantation d?oliviers ? refuge des ?brûleurs?*, des consommateurs d?alcool et des amoureux ? qui est progressivement recouverte par l?expansion de la ville et les imposantes maisons que construisent des émigrés vivant en Europe. *le nom arabe donné à ceux qui tentent de traverser les frontières sans documents


Raphaël Cuomo (1977) et Maria Iorio (1975) collaborent depuis leurs années d?études à l?ESBA de Genève. En 2006 et 2007, ils prennent part au programme de Jan van Eyck Academie (NL) dans le département Fine art. Attentifs aux pouvoirs des images et aux politiques de la vision qu?elles instaurent, leurs travaux explorent diverses dimensions de l?espace filmique et sonore, du langage et de la voix. Privilégiant un développement sur le long terme et une base collaborative, leurs derniers projets élaborés sur les deux rives de la Méditerranée s?intéressent à la fonction des économies des visibilités en relation avec différents régimes de mobilité. Leur travail en cours de réalisation dans plusieurs périphéries de Rome entrecroise le temps présent et la période transitoire de l?après-guerre en examinant les reconfigurations de l?espace urbain telles qu?elles ont été représentées par le cinéma italien, ouvrant une interrogation de l?histoire à travers l?histoire de l?architecture et du cinéma.

Catalogue : 2012Twisted Realism | Vidéo | hdv | couleur et n&b | 75:45 | Suisse | Italie | 2012
Raphaël cuomo , maria iorio
Twisted Realism
Vidéo | hdv | couleur et n&b | 75:45 | Suisse | Italie | 2012

Période du "miracle économique" en Italie, en prenant comme point de départ le film de Pier Paolo Pasolini Mamma Roma (1962). Le projet s`intéresse aux formes et aux conditions d`une "nouvelle vie" ? dans le processus de modernisation décrit par Pasolini dans son film, mais aussi dans le statut actuel de ce film récemment restauré et commercialisé sous forme digitale. Une polyphonie de voix reconstruit le scénario du film, ainsi que différents aspects de sa production et diffusion qui manifestent des moments politiques au sein du dispositif cinématographique au sens large. Twisted Realism revisite plusieurs lieux de tournage de Mamma Roma et propose une nouvelle géographie de la Rome contemporaine. Il examine les "esthétiques de la réalité" qui informent les représentations cinématographiques du quartier de l`INA-Casa Tuscolano, un projet de logements sociaux construits à l`initiative du gouvernement démocrate-chrétien en 1950-1960. Twisted Realism évoque la marchandisation du cinéma d`auteur italien des années 1960` dans un contexte de privatisation de la culture et de monopolisation du paysage médiatique, ainsi que la façon dont Mamma Roma a été approprié pour écrire une version unificatrice de l`histoire nationale.


Maria Iorio and Raphaël Cuomo is an artist duo living and working in Berlin. They have worked together since their student days studying fine arts in Geneva, CH. In 2006-2007, both were researchers in the fine art department of Jan van Eyck Academie, Maastricht, NL. Their recent long-term and collaborative projects, carried out on both southern and northern shores of the Mediterranean Sea, investigate the economies of visibility in relation to past and present mobility regimes over the shores of the Mediterranean Sea. The resulting body of works manifests divergent histories or unfinished negotiations that account for an entangled modernity. Twisted Realism, their ongoing project in Roma, researches the reconfiguration of urban space after WWII and its depiction in Italian cinema in the period of post-war reconstruction and "economic miracle". By critically examining various "aesthetics of reality" and the merging of political power and cinema, the project proposes a convergence of past and present to question the intertwined histories of migration, urbanisation and cinema. They have shown their work in various exhibitions, projects and festivals including ?The Maghreb Connection ? Movements of Life Across North Africa? and in the framework of ?Chewing the Scenery? at the 54th Venice Biennale. www.parallelhistories.org

Raphaël cuomo, iorio maria
Catalogue : 2007SUDEUROPA | Art vidéo | dv | couleur | 40:0 | Suisse | Pays-Bas | 2007
Raphaël cuomo , iorio maria
SUDEUROPA
Art vidéo | dv | couleur | 40:0 | Suisse | Pays-Bas | 2007

Sudeuropa examine comment les politiques migratoires nationales et européennes se matérialisent à Lampedusa et reconfigurent l`espace, le temps et la vie quotidienne de cette petite île italienne. La vidéo fait le portrait de plusieurs travailleurs impliqués dans l`économie du tourisme, arrivés en Italie avant l`application des accords de Schengen, et évoque la présence sur l`île des migrants capturés en mer par la police et les garde-côtes après leur départ des côtes nord-africaines, exclus de la vie sociale et rendus invisibles par leur détention dans un centre, en montrant les sites de leur arrivée, de leur enfermement et de leur renvoi. Ces sites, comme l`aéroport et le port, sont ceux utilisés à d`autres moments pour faciliter le voyage des touristes ou pour le transport des biens. Sudeuropa s`intéresse aux conditions de production des imageries de l`urgence: journalistes et caméramen complètent le dispositif policier qui aligne les corps, les présente face aux caméras, les met en scène, donne forme aux figures habituelles des "clandestins" aux frontières méridionales de l`Europe. Deux voix - une relatant des anecdotes racontées par les habitants de l`île, l`autre décrivant les représentations des migrants produites sur place aux moments des débarquements et des renvois - problématisent aussi bien l`invisibilité des migrants sur l`île, conséquence de la volonté politique qui vise à préserver les intérêts du tourisme, que leur surexposition dans les médias nationaux et européens.


Raphaël Cuomo (CH), né en 1977, et Maria Iorio (IT), née en 1975, collaborent depuis leurs années d?études à Genève. De 2006 à 2007, ils ont été researchers dans le département Fine art de Jan van Eyck Academie, Maastricht (NL). Ils s?intéressent à la distribution du temps et de l?espace qui configure le monde contemporain, et à la fonction des économies des visibilités dans cette distribution, en priviégiant l?usage de la photographie et de la vidéo. Leur ensemble de travaux ?SUDEUROPA? examine les mouvements nord-sud du tourisme en relation avec les mouvements inverses des migrations internationales. Depuis 2002, leurs travaux ont été présentés dans des festivals et des expositions, notamment ?The Maghreb Connection?. Ils ont reçu un Swiss art award en 2007.

Catalogue : 2010The Interpreter | | | couleur | 36:0 | Suisse | 2009
Raphaël cuomo , iorio maria
The Interpreter
| | couleur | 36:0 | Suisse | 2009

The Interpreter propose une perspective sur la mobilité vers l?Europe, telle que celle-ci peut être perçue et éprouvée depuis le Maghreb. La vidéo évoque la période entre une traversée clandestine de la Méditerranée à la fin des années ?90s et un récent retour forcé. Elle est basé sur des éléments d?une recherche en cours du géographe Makrem Mandhouj. Dans la vidéo, la voix du narrateur reconstruit un récit fragmentaire et suggère les différents actes de traduction qui lui ont donné forme. Il se fait l?interprète des paroles de deux jeunes pêcheurs et anciens passeurs rencontrés dans un village près de Monastir, dans le Sahel tunisien. Il indique les conditions dans lesquelles ces rencontres ont eu lieu, aussi bien qu?il commente le processus du film lui-même. The Interpreter rend compte de la difficulté de mettre en récit sa propre histoire, ou encore de la possibilité de témoigner à visage découvert dans un contexte de criminalisation de la migration et de privation de la liberté d?expression. Le film re-parcourt les lieux significatifs du récit, en faisant un détour par un studio d?enregistrement à Tunis où ont été enregistrées les voix du film. Il se termine là où le projet de traversée avait été projeté puis mis en ?uvre plusieurs années plus tôt: dans une plantation d?oliviers ? refuge des ?brûleurs?*, des consommateurs d?alcool et des amoureux ? qui est progressivement recouverte par l?expansion de la ville et les imposantes maisons que construisent des émigrés vivant en Europe. *le nom arabe donné à ceux qui tentent de traverser les frontières sans documents


Raphaël Cuomo (1977) et Maria Iorio (1975) collaborent depuis leurs années d?études à l?ESBA de Genève. En 2006 et 2007, ils prennent part au programme de Jan van Eyck Academie (NL) dans le département Fine art. Attentifs aux pouvoirs des images et aux politiques de la vision qu?elles instaurent, leurs travaux explorent diverses dimensions de l?espace filmique et sonore, du langage et de la voix. Privilégiant un développement sur le long terme et une base collaborative, leurs derniers projets élaborés sur les deux rives de la Méditerranée s?intéressent à la fonction des économies des visibilités en relation avec différents régimes de mobilité. Leur travail en cours de réalisation dans plusieurs périphéries de Rome entrecroise le temps présent et la période transitoire de l?après-guerre en examinant les reconfigurations de l?espace urbain telles qu?elles ont été représentées par le cinéma italien, ouvrant une interrogation de l?histoire à travers l?histoire de l?architecture et du cinéma.

Catalogue : 2012Twisted Realism | Vidéo | hdv | couleur et n&b | 75:45 | Suisse | Italie | 2012
Raphaël cuomo , iorio maria
Twisted Realism
Vidéo | hdv | couleur et n&b | 75:45 | Suisse | Italie | 2012

Période du "miracle économique" en Italie, en prenant comme point de départ le film de Pier Paolo Pasolini Mamma Roma (1962). Le projet s`intéresse aux formes et aux conditions d`une "nouvelle vie" ? dans le processus de modernisation décrit par Pasolini dans son film, mais aussi dans le statut actuel de ce film récemment restauré et commercialisé sous forme digitale. Une polyphonie de voix reconstruit le scénario du film, ainsi que différents aspects de sa production et diffusion qui manifestent des moments politiques au sein du dispositif cinématographique au sens large. Twisted Realism revisite plusieurs lieux de tournage de Mamma Roma et propose une nouvelle géographie de la Rome contemporaine. Il examine les "esthétiques de la réalité" qui informent les représentations cinématographiques du quartier de l`INA-Casa Tuscolano, un projet de logements sociaux construits à l`initiative du gouvernement démocrate-chrétien en 1950-1960. Twisted Realism évoque la marchandisation du cinéma d`auteur italien des années 1960` dans un contexte de privatisation de la culture et de monopolisation du paysage médiatique, ainsi que la façon dont Mamma Roma a été approprié pour écrire une version unificatrice de l`histoire nationale.


Maria Iorio and Raphaël Cuomo is an artist duo living and working in Berlin. They have worked together since their student days studying fine arts in Geneva, CH. In 2006-2007, both were researchers in the fine art department of Jan van Eyck Academie, Maastricht, NL. Their recent long-term and collaborative projects, carried out on both southern and northern shores of the Mediterranean Sea, investigate the economies of visibility in relation to past and present mobility regimes over the shores of the Mediterranean Sea. The resulting body of works manifests divergent histories or unfinished negotiations that account for an entangled modernity. Twisted Realism, their ongoing project in Roma, researches the reconfiguration of urban space after WWII and its depiction in Italian cinema in the period of post-war reconstruction and "economic miracle". By critically examining various "aesthetics of reality" and the merging of political power and cinema, the project proposes a convergence of past and present to question the intertwined histories of migration, urbanisation and cinema. They have shown their work in various exhibitions, projects and festivals including ?The Maghreb Connection ? Movements of Life Across North Africa? and in the framework of ?Chewing the Scenery? at the 54th Venice Biennale. www.parallelhistories.org

Marc cuscÓ, marc roca, artur tort, gabriel ventura
Catalogue : 2017Nèctar | Fiction | hdv | couleur | 22:46 | Espagne | 2017
Marc cuscÓ , marc roca, artur tort, gabriel ventura
Nèctar
Fiction | hdv | couleur | 22:46 | Espagne | 2017

A brand new day begins and Teula undertakes its particular routine. The rest of the community remains restless and fascinated: it seems he has found the path to a new way of life.

MARC CUSCÓ (1990) is graduated in Humanities and Arts, Audiovisual Communication and Journalism at Universitat Pompeu Fabra (Barcelona). After collaborating on some media and several film projects (chiefly short films and music videos for Núria Graham, or El Petit de Cal Eril), he made his first feature film, "Brahman", in 2015. He currently combines his activity with teaching at the University of Vic (Spain), giving a workshop on film fiction script. MARC ROCA (1990) is graduated in Audiovisual Communication (UPF) and Philosophie (UB). He works as post-production manager and video editor in Nanouk Films. He has directed the videoart installation "Guanyar-se les garrofes" (2016) and the short documentary film "Corrosió" (2012). He has worked as director of photography, cameraman and video editor in films ("Brahman"), short films and music videos. ARTUR TORT (1990), PhD in Audiovisual Communication. He has worked as editor and camera operator in "La Mort de Louis XIV" (Albert Serra, 2016. Prix Jean Vigo 2016); as director of photography and editor in "Singularity" (Albert Serra, 2015); as director of photography in "Cubalibre" (Albert Serra, 2014) and "Els tres porquets" (Albert Serra, 2012); as camera operator in "Història de la meva mort" (Albert Serra, 2013).

Hubert czerepok
Catalogue : 2012Lux Aeterna | Vidéo | hdv | couleur | 29:11 | Pologne | Norvège | 2011
Hubert czerepok
Lux Aeterna
Vidéo | hdv | couleur | 29:11 | Pologne | Norvège | 2011

Lux Aeterna is a film monologue of nearly half an hour. The starting point for the work is an utopian dream of power and a desire to change the world. The hero of the film takes a journey inside himself and follows an internal dialogue. Composed of quotes from romantic poetry and writings of madmen and tyrants. The monologue is intertwined with breathtaking views of Norwegian nature, forests, rocks and lakes. The film is an allegory about the desire to conquer the world, a treatise on political utopia born out of madness.

Born in Slubice (Poland) 1973. Graduated from Academy of Fine Arts in Poznan in 1999. In years 2002-2003 attended the Jan van Eyck Academie in Maastricht in Netherlands and in 2004-2005 the Higher Institute for Fine Arts Flanders in Antwerpen in Belgium. Participated in various group shows in Poland and abroad including solo exhibitions ?Devil?s Island? at the La Criée Centre for Contemporary Art in Rennes in France and ?Haunebu? at the Zak | Branicka Gallery in Berlin, Germany. Works as a PhD at The University of Arts in Poznan, Poland. Currently is living and working in Wroclaw, Poland.